Culture, votre agenda

Les événements culturels et expositions d'art à voir ou à revoir à Montpellier et dans l'Hérault.

rosario-heins-mur-de-perols

Rosario Heins : ambiance estivale « muy caliente » sur le Mur de Pérols

Si vous empruntez régulièrement la D21 – voie rapide allant de Montpellier aux plages – vous avez forcément déjà vu le fameux « Mur de Pérols ». Financé par le mécénat, ce mur est ouvert aux street-artistes mais aussi aux autres créateurs, auxquels il donne une visibilité incomparable.
sebastien-simon-portrait-par-virginie-moreau

Sébastien Simon ou l’intimité secrète des objets

Sébastien Simon chine de vieux objets, parfois cassés, et les met en scène, leur donnant ainsi un aspect précieux et soulignant leur caractère unique. Visite d’atelier, à la rencontre d’un artiste à l’univers fascinant…
olivier-cablat-panacee-montpellier

Une triple expo à La Panacée, entre machine à digérer, décroissance et univers grotesque

Etonnant mélange que celui que propose Nicolas Bourriaud jusqu'au 27 août 2017 à la Panacée, à l’occasion des trois expositions d’été. Tout d’abord les croquis préparatoires à la construction de machines reproduisant le système digestif et produisant des matières fécales : "Cloaca", par le Belge Wim Delvoye. Puis l’exposition collective "Pré-capital", explorant les formes populaires et rurales dans l’art contemporain. Et enfin l’univers humoristique et grotesque de l’Allemand John Bock pour "Glissade dans la sueur perlée des aisselles". Plusieurs propositions pour que le public puisse y trouver son compte, selon ses préférences.
giovanni-paolo-pannini-ruines-antiques-montpellier-musee-fabre

Les ruines, vanités des vanités, en majesté au musée Fabre

Cet été, la direction du musée Fabre a programmé un nouvel accrochage de sa collection permanente centré autour du thème des ruines, dans les salles trois, quatre et cinq. Hautement romantique et classique, cette thématique fait l’objet de nombreuses œuvres. Plusieurs d’entre elles, issues des collections du musée Fabre, ont été rassemblées pour l’occasion. Elles sont agrémentées de vestiges archéologiques de Lattara (musée Henri-Prades) et d’ouvrages anciens et précieux, extraits de la médiathèque Emile-Zola.
bagouet-general

Au XIXe siècle, l’essor de la peinture montpelliéraine

Montpellier a abrité des célébrités de la peinture, comme François-Xavier Fabre (qui a créé le musée éponyme), Alexandre Cabanel (très grand artiste de l’Académie, qui obtint le Grand Prix de Rome et eut pour élèves de futurs impressionnistes) ou Frédéric Bazille (peintre précurseur de l’impressionnisme). La ville a aussi vu naître de petits maîtres et de grands artistes. Ces bons peintres du XIXe siècle, dont la renommée s’est quelque peu émoussée au fil du temps, sont à l’honneur à l’Espace Bagouet, le temps d’une exposition destinée à les sortir de l’ombre…
bacon-nauman-musee-fabre-montpellier-ok

« Conversations » entre des œuvres de Francis Bacon et de Bruce Nauman au Musée Fabre (Montpellier)

En organisant jusqu'au 5 novembre 2017 un « face-à-face » faisant résonner entre elles des œuvres du peintre Francis Bacon (1909-1992) – monstre sacré de la peinture anglaise – et de l’immense performeur, vidéaste et sculpteur Bruce Nauman (1941-) – décoré de deux Lions d’Or aux Biennales de Venise de 1999 et 2009 – Michel Hilaire, directeur du musée Fabre, et Cécile Debray, conser­vateur en chef du patrimoine au Centre Pompidou, convient le public à une exposition inattendue qui devrait faire date…

William Gedney, la sensualité à l’œuvre au Pavillon Populaire (Montpellier)

Eminent spécialiste de la photographie américaine, le directeur artistique du Pavillon Populaire propose, jusqu'au 17 septembre 2017, une exposition présentée comme la première vraie rétrospective européenne de l’œuvre photo­graphique de William Gedney, né en 1932 et disparu en 1989. Le talent de ce photographe assez peu connu aux Etats-Unis et quasiment inconnu en France, même dans le milieu de la photographie, s’exprime dans ses clichés empreints d’empathie pour ses sujets, et de sensualité.
othoniel-grande-vague-detail

Au CRAC de Sète, la toute-puissance de la nature vue par Jean-Michel Othoniel

Au CRAC Occitanie, à Sète, sont exposées les œuvres les plus récentes, inédites et monumentales de Jean-Michel Othoniel, et une impressionnante installation in situ intitulée "La Grande Vague", qui pourrait quasiment engloutir le public. L’artiste a été invité par Noëlle Tissier à réaliser des créations pour et en fonction du lieu, en écho à la résidence que l’artiste avait effectuée à la Villa Saint-Clair de Sète en 1988. A l’étage du CRAC sont présentées 112 aquarelles préparatoires aux œuvres exposées à Sainte-Anne et d’œuvres jamais réalisées. La boucle est ainsi bouclée avec l’exposition du Carré Sainte-Anne.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.