La mise en forme du projet

L’objectif de cette phase d’élaboration du projet vise à le valider grâce à trois études clefs : l’étude commerciale ou étude de marché, l’étude financière avec le business plan, l’étude juridique. Au fur et à mesure de l’avancée des travaux, l’activité future se précisera. Il est fondamental de vous entraîner à présenter de façon claire et précise votre projet à des interlocuteurs variés. Mettez en avant des arguments concrets : chiffres, expérience et compétences acquises, motivation, objectifs.

L’étude commerciale ou étude de marché est le préalable indispensable à toute création d’entreprise. Sans être nécessairement complexe, elle doit aboutir à une connaissance suffisamment précise du marché en vue de définir la stratégie commerciale. Il s’agit d’apporter les réponses à une série de questions simples : Quels types de produits ou de services seront vendus ? De quels moyens avez-vous besoin pour offrir ces produits et services (salariés, équipements et matériaux, ressources financières…) ? Quels sont les clients potentiels ? Qu’existe-t-il déjà sur le marché ? Quelle est la part de marché à conquérir ? Quel chiffre d’affaires pourra être réalisé ?

L’étude financière et le business plan s’inscrivent dans le prolongement de l’étude commerciale qui a permis de positionner la future entreprise sur son marché. L’étude financière a pour objectif de déterminer l’évolution au fil du temps des besoins financiers réels (frais d’établissement, investissements, besoins en fonds de roulement) et de la capacité de financement (ressources disponibles du créateur, aides et emprunts accessibles). Elle trouve son aboutissement dans le business plan, support fondamental du projet qui présente à la fois votre CV personnel avec parcours de formation, expériences professionnelles, compétences, aspirations…, votre projet proprement dit avec l’analyse du marché et les produits ou services proposés, et votre dossier financier prévisionnel sur les trois premières années d’activité. Ce dernier réunit le plan de financement initial et le plan de financement à trois ans. Un tel business plan a un côté rassurant pour le créateur et il constitue souvent un argument de poids pour convaincre d’éventuels partenaires financiers.

L’étude juridique vise à déterminer la forme juridique de l’entreprise la mieux adaptée à votre activité, le choix ayant des conséquences notamment au niveau de la responsabilité financière, de l’apport minimal initial, du régime fiscal de l’entreprise, du régime fiscal et social du chef d’entreprise.

Si vous êtes seul à bord, vous pouvez opter entre trois formes juridiques principales : l’Entreprise Individuelle (EI) demande peu de formalités et de charges sociales, pas de capital minimum, mais votre responsabilité est fortement engagée ; l’Entreprise Individuelle à Responsabilité limitée (EIRL) permet de limiter le patrimoine servant de gage aux créanciers, mais elle présente un formalisme plus important que l’EI ; l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité limitée (EURL) est très souple dans son fonctionnement et les risques sont limités aux apports, mais vous n’avez pas comme dans la SARL le statut de salarié du gérant.

Autre possibilité, devenir auto-entrepreneur, à la condition que votre chiffre d’affaires ne dépasse pas les plafonds prévus pour conserver ce statut. Aucun capital n’est demandé et la procédure se réduit à une simple déclaration au Centre de Formalités des Entreprises (CFE), sur un formulaire papier ou par internet. Vous ne serez pas soumis à la TVA et les contributions sociales et fiscales seront prélevées uniquement si vous réalisez des bénéfices.

Si vous avez un ou plusieurs associés, vous avez deux options majeures : la Société Anonyme à Responsabilité Limitée (SARL) qui vous donne la possibilité d’être gérant en étant associé à au moins une personne convient à presque toutes les activités ; la Société Anonyme fonctionne avec un minimum de 7 associés et 37.000 euros d’apport.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité