3e édition du Salon des Vins des Grés de Montpellier à l’Hôtel Saint-Côme

Par |

Les 14 et 15 décembre prochains, les vignerons des Grés de Montpellier investiront l’Hôtel Saint-Côme pour leur troisième édition du Salon des vins. Cette édition sera marquée par le vote de la délimitation parcellaire en vue du passage en AOC et l’élection du Top 10.

Le choix de l’Hôtel Saint-Côme, qui abrite la CCI Hérault, permet de renouer avec l’histoire, puisque le vin est inscrit dans l’ADN de ce bâtiment. Pour preuve, le fameux vitrail qui orne l’accueil, et ses gypseries, qui évoquent les vendanges, ou encore des ferronneries d’art. Autant d’indices témoignant de l’importance de l’économie viticole qui a supplanté définitivement l’industrie textile au XIXe siècle. La Cotation des Vins s’est réunie ici jusqu’en 2008.

Le vote de la délimitation parcellaire en vue du passage en AOC et l’élection du Top 10 de la Grande Dégustation du mois d’octobre auront également lieu.

Au programme

Vendredi 14 et samedi 15 décembre 2017 :

  • 17h00 : inauguration
  • dégustation/vente de 16h00 à 21h00 le vendredi et de 12h00 à 20h00 le samedi,
  • histoire des Grés de Montpellier le samedi à 14h00,
  • samedi 16h00 : visite œnologique au Musée Fabre,
  • samedi 16h30 : Master class « Comprendre et déguster des Grés de Montpellier », autour du Top 10 de la Grande Dégustation.

Participation : 3 €, verre offert (5€ pour 2) – Restauration sur place par Cabiron Traiteur.


A propos Les Grés de Montpellier

L’histoire des vignobles des Grés de Montpellier commence bien avant l’ère romaine. En effet, en 2013, des scientifiques ont découvert des traces d’acide tartrique dans un ancien pressoir à Lattara. Les Étrusques dégustaient déjà du Grés de Montpellier. Les Romains développèrent la production et le commerce du vin grâce à la Via Domitia. Les religieux poursuivent le travail, comme le prouvent les abbayes, cathédrales et autres monuments. Les Folies montpelliéraines du XVIIIe siècle témoignent de cette riche période viticole. Au XIXe siècle, Napoléon décide d’implanter ici une école pour combattre le phylloxéra en France ; c’est un succès.

Climat : adossé aux contreforts des Cévennes, un amphithéâtre de vignobles enserre Montpellier et domine la Méditerranée. Ainsi, les Grés de Montpellier bénéficient d’un climat tempéré et d’une amplitude thermique permettant une maturation douce des baies et des tanins. Les précipitations annuelles d’environ 600 mm, l’influence des brises marines et la perméabilité des sols permettent aux vignes un développement harmonieux !

Cailloux : L’expression Grés (prononcer :  ɡʀɛ ) vient de l’occitan « lou gres » (écrits du XIVe siècle). Toponymie montpelliéraine et languedocienne, elle désigne les sols pauvres et caillouteux situés sur les penchants ou les sommets de collines favorables à la culture de la vigne. Les vignes puisent dans ces cailloux la finesse et l’élégance qui sont la signature des vins de cette appellation. Les vignerons des Grés de Montpellier sont fortement engagés dans une agronomie durable et de respect de leur terroir.


Infos pratiques

Hôtel Saint-Côme

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité