Seb.M expose ses « Biomorphoses » à la librairie L’Echappée Belle à Sète jusqu’au 11 février

Par |
exposition-Seb-M-biomorphoses-sete-lirairie-echappee-belle

L'artiste présente ses collages et dessins organisés en plusieurs séries révélant plusieurs sources d'inspiration : la femme, la musique, la littérature, l'oiseau…

Seb.M présente ainsi cette exposition : « Digression tant technique que thématique autour de la Femme, la série « Nul, sans ailes, n’a le pouvoir de saisir ce qui est proche » propose une vision de la plénitude au travers de la symbolique de l’oiseau.

Si l’oiseau inspire tant c’est bien parce que ce frère cadet de l’ange nous apprend l’essentiel : le détachement, l’acceptation joyeuse de la singularité. L’oiseau sert de guide à l’Homme pour surmonter sa fragilité et lui donne la plénitude de sa liberté tout en acceptant sa propre métamorphose. C’est alors que survient la « démangeaison des ailes », chère à Socrate, sorte de mue intérieure dont le seul but pourrait être de consentir à ne pas laisser de trace derrière soi. Trouver sa béatitude dans la présence de la lumière et de la beauté.

Associé à cette thématique, j’ai travaillé sur les biomorphoses. Ce terme désigne l’utilisation de formes biomorphiques ou organiques reliées aux processus naturels, cette fameuse mue intérieure. C’est en quelque sorte mettre du vivant à l’intérieur d’une forme humaine. Ce processus de création me permet d’explorer le monde naturel (feuille, nuage, astre, œil, bouche…) jusqu’à créer des hybridations, des paysages mentaux souvent surréalistes. Ainsi, les éléments du vivant, les fragments d’images, les papiers peints ou dessinés coexistent avec l’image photographique.

Ma technique du collage est mixte : je fais intervenir a minima la peinture et le dessin, éléments fondateurs de chaque composition. Je confronte mes dessins à l’encre peints à l’acrylique et détourés au scalpel à tout cet univers d’images parcellaires glanées. En les réinsérant dans de nouvelles constructions, je m’attache à leur donner une autre vie et continue à réveiller des souvenirs enfouis en chacun de nous. C’est une certaine forme d’empathie qui guide mon travail dans ce processus de réactivation et à la fois de régénération de l’intérieur, toujours tourné vers la lumière.

Voir à travers

Laura Farge, chargée de projets expositions du Musée d’Orsay, Paris, analyse ainsi le travail de Seb.M. : « Les collages de Seb.M, derniers-nés d’une œuvre riche et éclectique, synthétisent la vision et la technique d’un artiste explorant un nouveau champ artistique depuis quelques années. Leur naissance en tant qu’œuvres à part entière, si tant est qu’elle soit aujourd’hui évidente, est loin d’être le fruit du hasard. Le collage est arrivé progressivement dans le travail de Seb.M et l’on s’en rend compte en visitant son atelier montpelliérain, dans lequel le visiteur peut retracer les étapes d’une œuvre toujours en construction et constater les états d’une recherche en cours. Il apparaît timidement tout d’abord dans sa peinture, par petites incursions, que seul un visiteur curieux et attentif arrive à déceler, à décoder.

Aujourd’hui le collage domine la pratique de l’artiste et c’est encore une fois son atelier qui en témoigne : sur fond de Patti Smith, l’artiste au travail est entouré de revues, de matériel de collage (ciseaux, scalpel, colle, papiers,…) et d’une grande partie de ses œuvres les plus récentes.

« Patti Smith #2 », 200 x 150 cm Technique mixte / toile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Seb.M travaille avec un laboratoire d’images sous la main (journaux, photographies, brochures,…) et intervient sur ses fonds (ce qui atteste du lien gardé avec la peinture de ses débuts). S’il est une chose que l’artiste ne laisse pas au hasard, c’est le sens du détail : le travail de découpe est précis, minutieux. Les assemblages sont très composés et l’on y perçoit des réminiscences de son travail de peintre figuratif des années précédentes. Ce passé sert les collages de Seb.M et permet au regardeur de saisir directement les éléments figuratifs. Il offre une vision d’ensemble du personnage figuré, délivre un message immédiat, celui d’une « âme » intérieure traduite en images. Le spontané, l’énergie créatrice de l’artiste sont canalisés et déployés sur la durée pour produire une image construite et signifiante. Seb.M prend le temps de créer son collage et permet à son œuvre de se déployer tant visuellement que sémantiquement dans l’espace du support. Son expérience se révèle, sa patience aussi et il faut au spectateur toute sa disponibilité intellectuelle et émotionnelle pour « prendre le temps » de laisser advenir la rencontre entre le personnage représenté et lui. Ces collages, s’ils figurent des paysages mentaux imaginaires, sont avant tout figuratifs, dans la continuité de toute son œuvre. Figuratifs certes, mais subjectifs surtout.

« Narcisse », 60 x 50 cm Technique mixte / contrecollé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste le dit lui-même : il propose une lecture et une interprétation personnelle d’un personnage connu duquel il se sent proche intellectuellement (il cite notamment Albert Camus, Marguerite Duras, Boris Vian, Apollinaire…). Seb.M veut voir « à travers » le personnage et reconstitue son univers mental à l’aide d’associations d’images qui se déploient souvent autour d’un visage. S’il offre une vision subjective, ce paysage mental n’est pas réducteur et est suffisamment ouvert pour offrir une multiplicité de sens et d’histoires. Les histoires sont très présentes dans cet ensemble d’œuvres mais sans tomber ni dans la facilité ni dans les conclusions et issues trop littérales. L’un de ces collages figure une jeune femme en partance, vers un voyage inconnu : c’est là le début d’une série d’interprétations que l’artiste dévoile tout en laissant ouverte et à la merci du spectateur l’issue possible de cette aventure. Le portrait-collage d’André Breton figure quant à lui un arbuste épineux stylisé, naissant du crâne de l’auteur, duquel une constellation d’infimes éléments de collages sont projetés sur le papier associant aussi un bien un œil à une lune, un morceau de ciel à une bouche. Ces associations, aussi fortuites paraissent-elles, sont le fruit d’une longue recherche, aussi longue que l’est le travail du collage.

« Nul, sans ailes, n’a le pouvoir de saisir ce qui est proche #2 », 66 x 53 cm Technique mixte / contrecollé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’importance de la recherche est tellement fondamentale dans le travail de Seb.M qu’il serait illusoire de souhaiter le voir nous faciliter l’interprétation. L’artiste nous propose de pénétrer dans les strates mémorielles et les souvenirs qui constituent la personnalité et l’inconscient d’une personne prise pour modèle et nous amènent à nous questionner sur les nôtres. C’est pourquoi l’usage de l’image photographique est fondamental dans ses collages, elle sert en premier lieu la fin et les moyens de l’artiste : le figuratif. Elle incarne aussi dans l’œuvre ce que sont pour nous les souvenirs : des photographies du passé, des instantanés de la mémoire. L’artiste nous propose ainsi de voir des images mentales, des fruits du subconscient et de reconstituer, par des assemblages de symboles (œil, astres, nuages, mains), l’humain. L’ancrage visuel dans le réel n’empêche pas pour autant de révéler le mystère du personnage, son univers mental. Ce dernier réside dans les rencontres fortuites qui se font dans ses collages : un œil au milieu du ciel, une bouche à la place du cœur.

« Cindy », 195 x 130 cm Technique mixte / toile

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux types de collages se distinguent dans l’œuvre de Seb.M : le collage en technique mixte (dessin peint détouré au scalpel et placé dans un environnement de collage) et les collages purs (silhouettes constituées d’éléments de collage). La dernière technique, plus extrême et radicale, témoigne de l’engagement croissant de l’artiste envers le collage. Preuve en est dans son atelier, une reproduction à grande échelle d’un petit collage reporté sur une toile de grand format, grâce à une numérisation de très haute qualité.

Cette transcription offre un nouveau terrain de jeu à l’artiste qui, sur une surface plus vaste, associe de multiples techniques pour perfectionner sa pratique. Le niveau de détail est encore plus important après ce passage au grand format et le regardeur peut à nouveau prendre le temps de regarder, explorer et pénétrer les mondes intimes et (in)visibles des modèles. Cela s’en ressent d’autant plus dans sa dernière série consacrée aux collages biomorphiques qui prennent leur source dans le surréalisme et l’Art nouveau. Ici, les silhouettes figuratives sont le résultat d’une association d’images photographiques et de formes abstraites, curvilignes, aux contours souples évoquant un univers biologique. Un vocabulaire formel « informe » cherchant toujours – c’est là la marque de Seb.M – à se rapprocher du vivant et du figuratif qui se déploient sur la toile en s’autorisant des rappels à Hans Arp, Max Ernst, Joan Miró ou encore Paul Klee dont les œuvres ont intimement marqué la pratique de l’artiste.

Ses compositions plastiques et poétiques lui permettent d’organiser l’état intérieur d’un personnage connu (ou non) sur le support et de nous en proposer ainsi une lecture personnelle et imagée. Dans cette continuité, Seb.M travaille actuellement sur deux séries : l’une sur ces fameuses « Biomorphoses » l’autre sur des « relectures » de chefs-d’œuvre de l’Histoire de l’Art choisis par l’artiste. Cette dernière témoigne de l’importance capitale de ce musée imaginaire et personnel dans sa création et sa recherche continue toujours en pleine métamorphose. »


Infos pratiques

Seb.M :  sebm70@free.frwww.instagram.com/sebm1304/

Librairie L’Echappée Belle
7, rue Gambatta – 34200 Sète
Tel. 04 67 43 64 54
Mail : libechappeebelle@aol.com
Site :  www.lechappeebelle.fr

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité