« Shelter », l’architecte face à l’urgence, au Centre d’Arts La Fenêtre

Par |
centre-d-arts-la-fenetre-exposition-l-architecte-face-a-l-abris

Dans le cadre du Mois de l’architecture en Occitanie, La Fenêtre mettra en avant à partir du 15 mai des architectes et des artistes proposant une alternative à l’abri ponctuel et primitif et questionnant la notion de la temporalité, l’intégrant comme un des paramètres déterminants de leur pratique d’une architecture d’urgence.

L’architecte face à l’urgence

L’abri a toujours été, de par sa forme la plus primitive et vernaculaire, une préoccupation principale pour l’homme. Face à l’urgence il se présente, instinctivement, sous forme d’une réponse ponctuelle, informelle, régie par le savoir-faire de la population affectée. En découlent des espaces dénués de qualités urbaines et spatiales, qui ne répondent qu’aux besoins les plus primitifs d’asile.

Une réponse plus générique est apportée par les institutions gouvernementales et sociales qui, elles, gèrent la création d’espaces et leur administration selon de fortes contraintes logistiques et économiques, pour apporter une alternative rapide face à la catastrophe.

Ces espaces anthropologiques, dépourvus de mémoire, posent de nouvelles problématiques de temporalité, de durabilité et de rattachement à la ville. Que les situations soient d’origine climatique, géopolitique, économique ou sociale, il est du rôle de l’architecte d’apporter, aux sociétés qui doivent y faire face, des solutions et adaptables à l’urgence.

Éléments scénographiques de l’expo

  • Dispositifs numériques pour une immersion totale du visiteur (satellisation des projets, visites virtuelles, web documentaires…).
  • Tables-présentoirs détaillant certains projets (explications textuelles et maquettes 3D) ;
  • Les bâches, Shelter Tools & kits d’hygiène d’Alpinter, fournisseur d’équipements d’urgence ;
  • Panneaux de contextualisation ;
  • Projection : extraits de vidéos (IFRC-SRU) ;
  • Maquette à l’échelle 1 au milieu de l’espace « Room Room » de Encore Heureux.

Architectes et organisations présentés

Liste non définitive

  • Xavier Génot, coordinateur d’équipes de la Croix-Rouge sur des missions d’urgence notamment en Haïti.
  • James Furzer, architecte britannique, concepteur d’une solution pour les sans-abris londoniens.
  • Collectif Encore Heureux, agence d’architectes sensibles aux questions écologiques et sociales.
  • Shigeru Ban, architecte japonais, théoricien et référence de l’architecture humanitaire.
  • Julien Beller, architecte cofondateur du collectif Exist et concepteur du Centre de Premier accueil situé porte de La Chapelle à Paris.
  • Valentine Guichardaz-Versini, responsable de l’Atelier Rita et lauréate du prix de la Première Œuvre 2017 pour le centre d’hébergement d’urgence à Ivry-sur-Seine.
  • EXP- Arxhitectes, qui développe une approche exploratoire du projet architetural avec, entre autres, son abri d’habitation nomade.
  • Gregory Kloehn, artiste et constructeur de maisons minuscules en Californie, à partir de matériaux trouvés.
  • Jean Prouvé, figure tutélaire de l’habitat modulaire, promoteur de nouvelles techniques et d’un impératif tant social qu’esthétique.
  • Nader Khalili, architecte iranien, fondateur du concept d’Ecodome et promoteur de solutions participatives en situation d’urgence.
  • Abeer Seikali, architecte jordanien dont le travail est enraciné dans le processus de la mémoire et qui répond aux challenges des migrations climatiques et d’un éventuel retour du nomadisme.
  • UNHCR, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, basé à Genève. Un programme de l’ONU, dont le but originel est de protéger les réfugiés, de trouver une « solution durable » à leurs problèmes et de veiller à l’application de la Convention de Genève sur les réfugiés de 1951.
  • IFRC Shelter Research Unit (IFRC-SRU), fédération Internationale de la Croix Rouge/ Croissant Rouge, dont l’unité de recherche sur les abris s’intéresse principalement aux aspects matériels et techniques de la construction.
  • Fondation Architectes de l’Urgence, organisation non gouvernementale française à but humanitaire, qui insiste sur l’importance absolue de prévoir un toit et de remettre en fonctionnement le plus rapidement possible les centres de soins, les écoles et les bâtiments publics après une catastrophe.
  • Cal-Earth, l’Institut californien des arts et de l’architecture de la Terre ; organisation à but non lucratif qui s’engage à fournir des solutions d’abri grâce à la recherche, au développement et à l’éducation en architecture de la Terre.
  • AlPinter, spécialisée au départ dans la fabrication des tentes, cette entreprise propose aujourd’hui une gamme étendue d’équipements et de solutions aux ONG de l’humanitaire.

Informations pratiques

Centre d’Arts La Fenêtre
27, rue Frédéric-Peyson – 34000 Montpellier.

L’exposition « Shelter » est visible du 15 mai au 28 septembre, du mercredi au samedi, de 15h à 19h.

Entrée : 3€, gratuit pour les étudiants.


A lire

Architecture-urbanisme : les prochains rendez-vous de La Fenêtre

L’illustratrice new yorkaise Aya Kakeda au Centre d’art La Fenêtre le 21 mars

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité