Votre week-end arty du 29 septembre au 1er octobre à Montpellier

Par |
week-end-arty

Cet automne, les sorties culturelles ne manquent pas. Les galeries proposent pléthore d'expositions personnelles, et Montpellier célèbre le centenaire de la mort de Rodin au travers de deux expositions. Les amateurs d'art et les curieux ont donc l'embarras du choix…

• L’œil de Rodin au musée des Moulages de l’université Paul-Valéry

Dans le cadre du centenaire de la disparition du sculpteur Auguste Rodin (1840-1917), le Musée Rodin et le Musée des Moulages – Université Paul-Valéry Montpellier 3 proposent, en partenariat, une exposition temporaire sur Rodin, jusqu’au 27 janvier 2018.

rodin-musee-des-moulages

On peut voir au musée des Moulages huit statues en bronze signées Rodin, ainsi qu’une vingtaine de moulages de sa collection personnelle montrant sa fascination pour l’Antiquité et ses sources d’inspiration.

Musée des Moulages
Université Paul-Valéry
Route de Mende
Montpellier.
Tel. : 04 67 14 23 78.
Exposition visible du mardi au vendredi, de 12h à 17h.
Visites (sur réservation téléphonique) de 10h à 12h.


• Joseph Durand, élève de Rodin, au Musée Fabre

Le musée Fabre présente un nouvel accrochage au sein du cabinet des dessins, mettant à l’honneur Joseph Durand (1877-1902). A cette occasion, une vingtaine de dessins, une vingtaine de modelages, ainsi qu’une quinzaine de photographies de cet élève du sculpteur Auguste Rodin, sont visibles jusqu’au 27 janvier 2018. Cette exposition est organisée dans le cadre du centenaire de la disparition de Rodin (voir ci-dessus).

« Les études de nu, très homogènes dans leur style, ressemblent de manière frappante, dans leur facture, à celles de Rodin. Les moulages, en résonance avec les œuvres de Rodin à la préparation desquelles Joseph Durand a travaillé, évoquent le rôle tenu dans l’atelier de l’artiste », selon les équipes du musée.

joseph-durand-musee-fabre
Joseph Durand, « Personnage nu tendant le bras », 1901, dessin à la mine de plomb et au lavis – H : 0310, L : 0,200 – 1903, don de la famille Durand, 1903 – Inv 03.5.2.

En lien avec l’exposition Joseph Durand, élève d’Auguste Rodin, et dans le cadre du centenaire de la mort de Rodin, le musée Fabre s’associe au musée des Moulages de l’université Paul-Valéry pour proposer au public une journée d’étude le 24 novembre à l’auditorium du musée, de 10h à 18h. Entrée libre sous réserve de places disponibles.

Musée Fabre
39, boulevard Bonne Nouvelle
Montpellier

www.museefabre.fr


• Alexandre Léger au Musée Atger

Jusqu’au 13 octobre, Alexandre Léger expose au Musée Atger des carnets ou objets, ainsi que des dessins qui dialoguent avec les dessins anciens. Le musée abrite en effet l’une des plus importantes collections de dessins de France : des œuvres des grands maîtres des écoles française, italienne et flamande, de la Renaissance au XIXe siècle. 

alexandre-leger

« Montrer comment les collections anciennes peuvent susciter chez les créateurs d’aujourd’hui de fertiles échos, c’est une volonté affichée du Musée Atger, qui expose dans ses murs les auteurs contemporains (Paul Dardé, Richarme, Clara Castagné ou encore Jaume Ojea) », indique Hélène Lorblanchet, responsable du service du patrimoine écrit et graphique de la bibliothèque interuniversitaire de Montpellier.

Musée Atger
Faculté de médecine
2, rue Ecole de médecine
Montpellier.


Les vides denses d’Alexöne Dizac à l’AD Galerie

Jusqu’au 28 octobre 2017, l’AD Galerie présente pour la première fois une exposition personnelle du street artiste Alexöne.

« La production d’Alexöne est hétéroclite et généreuse. Il fait cohabiter dans ses œuvres des figures variées qui proviennent d’un bestiaire imaginaire où les animaux jouissent de bras et yeux laser, d’un vocabulaire graffiti où se mélangent tags et coulures mais aussi des techniques de peinture mettant en abîme la profondeur de ses toiles. Il nous invite à apprécier ce que l’on pourrait, au premier abord, qualifier d’univers loufoque, chaleureux et gai », selon les galeristes.

bonne-figure-alexone-dizac-ad-galerie
« Bonne figure », 93 x 125 cm, acrylique et techniques mixtes sur tissu tendu sur châssis, 2017.

AD Galerie
40, allée Giacometti
34000 Montpellier
Tél/Fax : 04 67 83 61 93
Site web : www.adgalerie.com
Exposition visible du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.


• Build & Smash, de Marie Havel à l’Espace Saint-Ravy

Jusqu’au 8 octobre 2017, la jeune artiste Marie Havel présente une exposition personnelle à l’Espace municipal Saint-Ravy autour de sa thématique favorite : la ruine.

Son travail s’articule en effet autour de jeux de construction et de déconstruction. Diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier avec les félicitations du jury, lauréate du Prix Drawing Room 2016, Marie Havel est une artiste à suivre.

marie-havel-saint-ravy

Espace municipal Saint-Ravy
Rue Saint-Ravy
Montpellier
Cliquez ICI pour accéder au site Internet de l’artiste.


• Scrabble, par Crash, à la Galerie At Down

Jusqu’au 29 octobre 2017, la Galerie At Down propose à ses cimaises des œuvres sur toile et sur papier de Crash témoignant de ses jeux de lettrages.

crash-at-down

« Pionnier du mouvement graffiti old-school », né dans le Bronx en 1961, John Crash Matos a créé dans les rues puis exposé dès les années 80 en galeries et dans les musées du monde entier. Inspiré par les comics, le pop-art et la bande-dessinée, il travaille toujours le lettrage, objet de cette exposition.

Galerie At Down
20, rue du plan de l’olivier
Montpellier
Tel. : 04 67 54 26 32.
www.galerie-atdown.com


Le monde de Cervera – André Cervera à la Galerie Clémence-Boisanté

Jusqu’au 7 octobre 2017, Clémence Boisanté expose à ses cimaises une vingtaine de tableaux inédits – sur des thèmes graves ou plus humoristiques – que le peintre sétois André Cervera a réalisés spécialement pour l’exposition, et quatre autres effectués à quatre mains avec une artiste locale, lors de son dernier voyage en Inde ; ainsi que trois batiks créés au Burkina Faso. cernera-andre-a-la-derive-galerie-boisanteLa galeriste présente également pour la toute première fois au public les “toiles enterrées” d’André Cervera. Un travail fascinant, qui consiste à faire subir les outrages du temps et des intempéries à ses tableaux et à en faire ensuite ressortir l’essentiel. Le peintre se fait ici archéologue de sa peinture…

Dans ses œuvres, le peintre voyageur aborde divers thèmes qui l’interpellent (la guerre et les réfugiés notamment), avec, comme à son habitude, la récurrence de la thématique du masque. Aux cimaises, un bandit dandy côtoie un samouraï d’opéra, près d’un Christ en croix en hommage à Gauguin et Bacon. Dans de remarquables saynètes en petits formats, André Cervera représente des hommes dans leur vie quotidienne (au bar, en pleine lecture, une valise à la main…) ainsi qu’un drolatique Carnaval des animaux. En vitrine, des Poupées d’ancêtres de Cervera parachèvent l’ensemble. Une exposition très complète sur l’univers, les préoccupations et les modes d’expression d’André Cervera, figure incontournable de la scène artistique sétoise.

> Lire ICI l’article complet sur cette exposition. 

Galerie Clémence Boisanté
10, boulevard Ledru-Rollin
Montpellier
www.galerieboisante.com

Ouverture le mardi de 14h30 à 19h et du mercredi au samedi de 11h à 12h30 et de 14h30 à 19h. Attention, la galerie est fermée les mardis matin.


• White Spirit : Alkema, Caron, Gilli, Manigaud et Vasseux ensemble pour la réouverture de la Galerie AL/MA

Jusqu’au 28 octobre 2017, la Galerie AL/MA fête son installation dans de nouveaux locaux, 5 rue Plan du Palais, à Montpellier, après avoir quitté la rue Aristide-Ollivier il y a quelques mois. Pour l’occasion, elle propose une exposition collective prometteuse autour de la couleur blanche, intitulée White Spirit, associant Tjeerd Alkema, Jean-Baptiste Caron, Luca Gilli, Eric Manigaud et Arnaud Vasseux.

tjeerd-alkema
Tjeerd Alkema, « Sans titre », sculpture en bois et polyester.

manigaud-eric- stanislawa

Eric Manigaud, « Stanislawa P. », 2012, crayons et poudre graphite sur papier, 170 x 133 cm.

Galerie AL/MA
5, rue du Plan du Palais
34000 Montpellier
www.galeriealma.com

Tel : 06 63 27 15 63 et 06 71 79 60 99.
Galerie ouverte du mercredi au samedi de 14h à 19h.


jimmy-richer
Jimmy Richer, dessin mural in situ, FRAC Languedoc-Roussillon, post-production, 2016.

Le club de l’heure sans ombre, de Jimmy Richer, à la galerie ChantiersBoîteNoire

Jusqu’au 21 octobre 2017, l’exposition Le club de l’heure sans ombre « est à la fois une exposition-manifeste et une imposture pour prôner un art léger ». Jeune diplômé de l’Ecole supérieure des beaux-arts de Montpellier Méditerranée Métropole, Prix Félix-Sabatier, et à ce titre déjà exposé au Musée Fabre alors qu’il est encore tout jeune, l’univers de Jimmy Richer est peuplé de références à l’histoire de l’art, à l’érudition, aux récits légendaires…  « L’artiste singe ici ses pairs pour mieux définir la question de l’imaginaire, l’identité et la différence à travers l’histoire des images », indique le galeriste.

Voir ICI l’article sur l’exposition de Jimmy Richer au musée Fabre en mai 2016.

Galerie ChantiersBoîteNoire
1, rue de la Carbonnerie
Montpellier.
www.leschantiersboitenoire.com


Simulation(s) chez Mécènes du Sud Montpellier-Sète

Jusqu’au 15 décembre 2017, l’association Mécènes du Sud Montpellier-Sète propose l’exposition, « Simulation(s) ». Centré sur la création contemporaine post-digitale, cet événement vise à résonner avec la spécificité de l’environnement entrepreneurial du territoire de l’association, lié aux technologies numériques.

alex-mcleod
Alex McLeod

Dépassant les limites physiques de l’espace d’exposition, Simulation(s) présente des œuvres in situ et hors-les-murs des artistes Vincent Broquaire, Alex McLeod et Paul Souviron.

Mécènes du Sud Montpellier-Sète
13, rue des Balances,
Montpellier
Ouverture du mercredi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, et les premiers samedis de chaque mois de 14h à 18h.


• Les Petits Poèmes Abstraits (à Paul Valéry) d’Anne Slacik à la Galerie Samira Cambie

slacik-anne
Anne Slacik « PPA4 L’agdal ». Huile sur toile, 61×73 cm, 2017.

Jusqu’au 8 octobre 2017, la galerie Samira Cambie présente un ensemble de toiles récentes qu’Anne Slacik a dédiées à Paul Valéry et à ses PPA (Petits Poèmes Abstraits). « Tirés des cahiers de Paul Valéry et de son journal, les Petits Poèmes Abstraits sont des petits textes en prose écrits par le poète à l’aurore, après son bain matinal et témoignent d’un rapport sensuel à l’eau et à la lumière de la Méditerranée », rappelle l’artiste. Les tableaux exposés – de petits formats qu’Anne Slacik a réalisés aux huiles et pigments sur toiles pour la galerie – illustrent son ressenti face au paysage marin à l’élément eau.

A noter : Anne Slacik prépare actuellement une série de peintures de grands formats autour de ces Petits Poèmes Abstraits qui feront l’objet d’une exposition personnelle au Musée Paul-Valéry de Sète en septembre 2018.

Galerie Samira Cambie
16, rue Saint Firmin
34000 Montpellier
04 99 65 46 74
www.galeriesamiracambie.com


• Saisir le silence avec Pascale Hugonet et Alexandre Gilbert à la Galerie Annie-Gabrielli

pascale-hugonet
Pascale Hugonet, « Pile de torchons » (06.01.17-22.01.17). Acrylique sur torchon, lin et cordelette. 13,5 x 19,5 x 10 cm.

Jusqu’au 28 octobre 2017, Annie Gabrielli présente les travaux autour du dessin contemporain d’Alexandre Gilibert et Pascale Hugonet. « Les deux artistes questionnent le médium graphique dans son approche contemporaine : pour l’un dans l’inframince où il rencontre la photographie, pour l’autre dans une approche conceptuelle où le dessin joue avec le signe écrit. […] Si leurs démarches semblent différentes, elles s’apparentent cependant à un exercice monacal avec le systématisme du trait en évocation du temps qui passe : cette méticulosité de leur approche – frisant l’obsessionnel – les rapproche », selon la galeriste.

alexandre-gilibert
Alexandre Gilbert, « Arbres brisés, Rials », 160 x 130 cm, pastel sec sur toile, 2017.

Galerie Annie Gabrielli
33, avenue F. Delmas
Montpellier
06 71 28 53 24
galerieanniegabrielli.com


• La Lumière de velours de Magi Puig à la Galerie de l’Ancien Courrier

Jusqu’au 14 octobre 2017, aux cimaises de la Galerie de l’Ancien Courrier, la galeriste Claire Bornerand propose une exposition personnelle du peintre catalan Magi Puig, intitulée Lumière de velours. 

magi-puig
Magic Puig, « Museu imaginari », huile sur toile (61 x 54 cm).

« Magí Puig y livre sa vision contemporaine de la lumière, guide émotionnel du peintre par excellence. Il parvient à sacraliser des instants de vie simples de notre quotidien », indique la galeriste. Portant sur le monde contemporain un regard semblable à ceux de Vermeer ou De la Tour, il remet au goût du jour le clair-obscur, dans des saynètes intimistes d’une simplicité touchante.

Galerie de l’Ancien Courrier
3, rue de l’Ancien Courrier
Montpellier
04 67 60 71 88.
www.galerieanciencourrier.com


• Les personnages en papier froissé de Marion Lamy à la Galerie Z’ de Montpellier

Jusqu’au 14 octobre 2017, la Galerie Z’ met à l’honneur les sculptures en papier de Marion Lamy. 

lamy-marion

Ses personnages, qu’ils soient vêtus de couleurs franches ou parés de tons neutres, sont souvent des invitations au voyage, sinon au mouvement. Danseurs orientaux, touaregs et autres personnages japonisants entraînent les visiteurs dans leur ronde infinie et charmeuse.

Galerie Z’
6, rue des Sœurs Noires
Montpellier
04 67 29 42 04.


Obey, l’art propagande de Shepard Fairey à PierresVives

Jusqu’au 13 janvier 2018, le Domaine départemental PierresVives accueille l’un des plus grands noms du street art mondial : Shepard Fairey, alias OBEY.

shepard-fairey-obey-pierresvives

Ce célèbre artiste américain est, entre autres, l’auteur de l’affiche Hope, représentant Barack Obama. Cette rétrospective retrace les 28 dernières années de production de l’artiste.

Domaine départemental PierresVives
907, rue du Professeur Blayac
Montpellier.
pierresvives.herault.fr

Ouverture du mardi au samedi de 10h à 19h (entrée libre). 


• « Ecce Terra » de Jordi à l’Espace Bagouet

Jusqu’au 3 décembre 2017, à l’Espace Bagouet, le plasticien montpelliérain Jordi propose une exposition mettant en regard des peintures et des sculptures portant son fameux motif récurrent, une tête de taureau stylisée, et évoquant la nature et la Camargue par les matériaux utilisés.

L’Espace Bagouet accueille des sculptures de 2005 à 2017 en terre crue, bois, sel, marbre ou obsidienne, à base de végétaux (même de la tomate !) ou de plastique, ainsi que de grandes toiles et des œuvres sur papier et sur bois.

jordi-espace-bagouet
© photo : VM.

Espace Dominique Bagouet
Esplanade Charles de Gaulle
Montpellier

Tél : 04 67 63 42 78.
Cliquez ICI pour accéder au site Internet de Jordi.

Visites libres du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Visites guidées hebdomadaires tous les mercredis à 16h.
Visites en groupe : réservation obligatoire par courriel à visites@ville-montpellier.fr ou par téléphone au 04 67 66 88 91.


• Kopsky chez Runthings

Jusqu’au 22 novembre, les amateurs de street-art peuvent voir une exposition personnelle de Kopsky aux cimaises de Runthings, qui cumule les casquettes de galerie-boutique et de salon de tatouage. 

kopsky

« Après une production effrénée en France et à l’étranger. Au fil des murs et des voyages il intègre le Lords Crew en Californie en 2011 et l’After School Klub en Angleterre l’année suivante.  Désormais focalisé sur une production plus personnelle, il fait voyager son travail à l’occasion d’expositions internationales et continue inlassablement de colorer les murs qu’il croise sur sa route. Muni d’une large palette de rendus, Kopsky s’emploie à mixer les styles dans une production acidulée et décalée. Son travail est caractérisé par la spontanéité du trait, un sens aigu du détail et une palette des plus vives. Illustration, peinture en lettres, réalisme, graffiti pur et dur ou comics sont autant d’influences dans lesquelles il puise pour créer des compositions riches et atypiques avec toujours, en ligne de mire, l’originalité et la fraîcheur », indique l’équipe Runthings.

Vernissage le vendredi 29 septembre 2017 dès 19h en présence de l’artiste.

Runthings shop & gallery
35, rue Faubourg du Courreau
Montpellier 


A voir tout près de Montpellier


• « La vie folle des couleurs », de Gérard Bru, au Centre Culturel André-Malraux de Castelnau-le-Lez

Jusqu’au 6 octobre, le peintre Gérard Bru, installé aux Ateliers de Pérols, propose une plongée dans l’univers de la couleur à Castelnau-le-Lez…

Un travail très architecturé et géométrique, avec un travail de la matière en épaisseur. Si certaines peintures de Gérard Bru semblent au premier regard relever de l’abstraction, la plupart ont en fait pour origine des paysages dans lesquels le regardeur peut aimer se perdre : étangs, mont Saint-Clair, Venise…

bru-gerard

Centre Culturel André-Malraux
10, avenue de la Moutte
34170 Castelnau-le-Lez
Exposition visible jusqu’au 6 octobre, du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 19h.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.