Art : Détournement de matières à la Maison des Consuls (Vidéo)

Par |
maison-des-consuls-matelles-exposition-2018
HJE 2018, DC

Jusqu’au 16 décembre 2018, la Maison des Consuls (Les Matelles, 34) accueille une exposition inattendue où les objets du quotidien n’ont pas fini de vous surprendre... Un renversement des sens qui questionne nos certitudes !

 

La Maison des Consuls est un bijou architectural conquis de haute lutte sur la minéralité des lieux. Son sous-sol a été subtilement agencé après percement des solides murs de roche. L’exposition permanente y trouve désormais l’harmonie d’un écrin de choix (Lire à ce sujet, l’interview de Didier Fournials, directeur de la Culture à la C.C. du Grand Pic Saint-Loup). Elle propose les plus beaux et intéressants artefacts issus des fouilles entreprises par l’archéologue Pierre Pannoux dans les environs immédiats des Matelles, notamment la grotte de Suquet Cocoulières, le site de Roubiac ou celui de Bois-Martin. 1800 pièces sont exposées, qu’accompagnent des vidéos didactiques alliant « La matière, le geste, et l’objet ». La mise en valeur de ces pièces uniques passe notamment par une étonnante « bijouterie » où chacun peut découvrir l’étonnant savoir-faire de la civilisation de Fontbouisse (-3000/-2800). Des stèles anthropomorphes, des céramiques, une maquette du site préhistorique de Cambous, des écrans interactifs sont autant de repères pour comprendre notre passé et peut-être mieux notre futur (?).

L’ordinaire peut être extraordinaire

L’exposition temporaire intitulée L’extraordinaire de l’ordinaire creuse de belle manière le fil rouge directif de l’action culturelle menée par le musée des Matelles : la matière et les savoir-faire qui conduisent à la transformer. Après Curieusement vôtre , l’exposition qui invitait cet été à découvrir l’art de vivre d’une maison bourgeoise languedocienne, c’est à une métamorphose de la matière et de notre vision proprioceptive de l’état des choses que nous convie la Maison des Consuls. Didier Fournials, directeur de la Culture et de l’Animation à la population de la Communauté de communes du Pic Saint-Loup, précise : « Par l’acte créatif, les artistes métamorphosent des choses faisant référence à notre ordinaire, en les détournant de leurs fonctions habituelles. Transformées, associées ou détournées, elles font oeuvres, fascinent et interpellent par leur poésie ».

« Ce n’est pas l’objet qui est extraordinaire, mais la perception que nous en avons » ajoute l’Association Les Vendémiaires, commissaire de cette exposition. Elle a ainsi invité des artistes (Jean-Marc Demay & Véronique Thuillier, Marie-Noëlle Deverre, Elisa Fantozzi, Alain Leonesi, Emilie Losch, Cyndie Olivares, Monsieur QQ et Helga Stüber-Nicolas) à traduire cette perception. « Dans cette exposition, les artistes insufflent un nouveau rapport au monde. Leurs oeuvres offrent à voir et à penser ce qui nous entoure au quotidien », comme une proposition et une interrogation sur notre relation aux choses et à ce qui nous est familier. Le détournement d’usage de matières et d’objets est ici pleinement à l’oeuvre. « C’est à Marcel Duchamp que revient en 1913 l’initiative de présenter un objet manufacturé comme oeuvre d’art ; le concept de Ready-made était né. Un siècle plus tard, en 2018, quelles relations entretiennent les artistes avec les objets du quotidien ? » nous disent en exergue, les organisateurs de l’exposition à découvrir in situ…


PRATIQUE
Maison des Consuls, Musée d’Arts et d’Archéologie – rue des Consuls – 34270 Les Matelles.
Tél. : 04 99 63 25 46. Ouvert à la visite du mercredi au dimanche et les jours fériés de 14h00 à 18h00.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité