Le Pavillon Populaire savoure le « Bonheur des Fleurs »

Par |

A Montpellier, le Pavillon Populaire propose l’exposition photographique « AU BONHEUR DES FLEURS » (90 tirages couleurs ou noir et blanc et 10 dessins) jusqu’au 21 octobre 2012.

Article paru dans l’Hérault Juridique & Economique du 26 juillet 2012 (n° 2900).

L’Espace d’art photographique de la Ville de Montpellier met cet été les fleurs à l’honneur. Les photographies et travaux de cinq artistes sont présentés en référence-hommage aux débuts de l’art photographique. En effet, pour Gilles MORA, commissaire de l’exposition : “ Il ne faut jamais oublier qu’à ses tous débuts, la photographie expérimente ses premiers procédés techniques… en prenant les fleurs comme sujets : c’est ce que fait l’anglais Fox Talbot, dès 1839, avec ses « dessins photographiques » de végétaux. Et la modernité photographique, née dans les années 1920, offre aux allemands Karl Blossfeld ou Albert Renger-Patzsch, aux américains Edward Weston ou Immogen Cunningham, l’occasion, par leurs images florales, d’expérimenter l’importance de la forme photographique. Les fleurs sont encore, dans la photographie contemporaine, l’occasion rêvée de poursuivre ce rêve d’enchantement, par la forme et la matière végétale, d’un accomplissement artisanal ou symbolique de la photographie ”.

L’exposition : Le japonais Araki (1940- ), en une série montrée ici pour la première fois (« La Bête et la Fleur, 2011 »), y trouve l’écho trouble d’Eros et de Thanatos, le hollandais Paul den Hollander (1950-), les grâces subtiles et colorées (« Metamorphosis, 2007 ») ou parfois électriques (« The Luminous Garden, 2011 »), d’un jardin fleuri en constante métamorphose. L’américain Lee Friedlander (1934- ), lui, se détourne, en les choisissant comme sujets, d’une position documentaire souvent urbaine distanciée, pour reformuler, en les photographiant, les éléments d’un nouveau paysage japonais adouci, celui des cerisiers en fleurs (« Cherry Blossom in Japan, 1977- 1983»). Quant au français Denis Brihat (1928- ), ses florilèges photographiques déclinent, en rouge et noir follement élégants, produits d’un savoir-faire artisanal magistral, son amour absolu d’une nature potagère. Et les peintres ? Voici Gérard Traquandi (1952- ), abandonnant les positions de l’abstraction pour, se saisissant de la chambre grand format, en un retour gourmand vers le réalisme, s’enchanter aux explorations délétères de la matière florale, en une série totalement inédite (« Passion, 2012») de bouquets pourrissants.

L’expo pratique

• Artistes présentés : Araki (J), Denis Brihat (F), Paul Den Hollander (NL), Lee Friedlander (USA), Gérard Traquandi (F). Commissariat et direction artistique : Gilles MORA.

• Lieu : Pavillon Populaire / Espace d’art photographique de la Ville de Montpellier, Esplanade Charles-De-Gaulle, 34000 Montpellier. Tél. : 04 67 66 13 46. Ouvert du mardi au dimanche.

• Horaires d’été : de 11h à 13h et de 14h à 19h – Entrée libre.

• Visites commentées proposées par l’équipe de médiation : sans rendez-vous le vendredi à 16h ainsi que le samedi à 11h, 14h30 et 16h / Du 1er juillet au 31 août : visites en famille (6-13 ans) sans rendez-vous, les mardis et mercredis à 16h / Visites sur rendez-vous, pour les groupes de tous âges et tous niveaux. Tél. 04 67 66 88 91 et pavillon.mediation@orange.fr.

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité