Art Montpellier, une célébration de l’art du 7 au 10 décembre 2017 à l’Arena : le programme

Par |
art-montpellier-logo

La foire d’art contemporain de la Méditerranée Art Montpellier débute la semaine prochaine. Organisée par Montpellier Events à l’Arena Sud de France, cette toute première édition d’Art Montpellier est placée sous le commissariat artistique de Didier Vesse, qui est à l’origine notamment des foires d’art contem­porain Arténîm et Art Up! Lille.

Trente-six galeries sont annoncées à l’heure où nous écrivons ces lignes, soit la moitié de l’objectif que s’étaient initialement fixé les organisateurs. Mais de nombreux artistes confirmés et bien connus sur le plan national, voire international, seront représentés. Aperçu des événements marquants d’Art Montpellier et de ce que vous pourrez voir sur les stands des exposants…

Deux expositions de prestige

Deux expositions de prestige, proposées par deux galeries bien connues de la place montpelliéraine, feront des focus sur deux courants artistiques régionaux désormais entrés dans l’histoire de l’art.

Supports-Surfaces

A la demande de Montpellier Events, la Galerie Clémence-Boisanté proposera un stand de 50 m2 dédié au mouvement Supports-Surfaces, né dans notre région en 1969 et en vigueur jusqu’en 1972. « Ce mouvement pictural français d’avant-garde laissa de côté le pinceau pour faire place au pliage, à l’agrafage et au découpage. Les titres disparurent et le sujet fut évincé au profit de la mise en lumière du processus de fabrication », rappellent les organisateurs d’Art Montpellier. Ses membres prônaient notamment la déconstruction de la peinture, la remise en question du support (utilisation du seul châssis ou de la toile laissée libre) et organisèrent des expositions en plein-air, remettant en cause le rôle des musées. Le pochoir, le trempage, le tampon prirent le pas sur le pinceau.

louis-cane
Louis Cane (Galerie Clémence Boisanté).

« Je ne cherche pas à proposer un stand scientifiquement exhaustif sur ce mouvement, mais à présenter le noyau dur des artistes qui formèrent Supports-Surfaces », indique la galeriste. Clémence Boisanté est ainsi fidèle à l’un des axes forts de sa galerie, qui consiste à faire redécouvrir au public des artistes fondamentaux et historiques. Les visiteurs pourront donc admirer quelques œuvres anciennes mais aussi des œuvres actuelles de Claude VIALLAT, Louis CANE, Daniel DEZEUZE, Vincent BIOULES et d’André-Pierre ARNAL, et mesurer leur évolution depuis les années soixante-dix. Il se pourrait également qu’elle expose une grande gravure de Jean-Pierre PINCEMIN et un dessin de Bernard PAGES. Des œuvres de PINCEMIN et VIALLAT seront aussi exposées par la Galerie gardoise Marina, sur son stand attitré.

Figuration libre

La figuration libre, mouvement né dans les années quatre-vingt, sera la star de la seconde exposition de prestige de la foire, mise en place par l’AD Galerie. Livrant une peinture figurative spontanée, loin des règles classiques, utilisant des matériaux et supports variés et des couleurs vives, ce mouvement pictural proche du punk et rock tire ses influences de la culture populaire : bande dessinée, comics américains, culture pop et télévision notamment. Des œuvres d’artistes historiques de cette mouvance – Robert COMBAS, Hervé DI ROSA, Rémi BLANCHARD et François BOISROND – seront exposées par les galeristes David Garcia et Arnaud Dionnet. En marge de cette présentation, Sophie Julien présentera sur son stand des sculptures de Richard DI ROSA, qui fit partie des pionniers de la figuration libre.

robert-combas
« La Famille » selon Robert Combas (AD Galerie).

 

Un temps fort autour de CharlElie Couture

CharlElie COUTURE sera à l’honneur durant la foire d’art contemporain Art Montpellier. Loin de se contenter d’être chanteur ou peintre, il se revendique « multiste », c’est-à-dire aussi engagé dans sa pratique des arts visuels que dans la musique et l’écriture. Inspirée par la ville de New York, où il a vécu durant quinze ans, sa série Silhouettes urbaines sera exposée sur le stand de Médi’Art (lire l’interview de CharlElie Couture publiée dans l’HJE du 23 novembre pages 20-21). La présence de CharlElie Couture le mercredi 6 décembre, lors du vernissage d’Art Montpellier [sur invitation uniquement], devrait sans aucun doute attirer le public en masse.

railways-charlelie-couture
« Railways » par CharlElie Couture (Médi’Art).

 

Les autres mouvements à l’honneur

La figuration narrative

Outre son expo dédiée à Supports-Surfaces, sur un second stand, Clémence Boisanté se propose de contrebalancer l’esprit de déconstruction de la peinture propre à Supports-Surfaces en présentant une autre vision artistique prenant racine dans les années soixante : celle de la figuration narrative, via des peintures de Peter KLASEN et Gérard GUYOMARD.

gerard-guyomard
« Sans titre » de Gérard Guyomard (Galerie Clémence Boisanté).

On pourra également apprécier sur ce stand des petits formats du peintre sétois André CERVERA, ainsi que des tableaux de l’Argentin Antonio SEGUI, qui n’appartiennent pas à ce mouvement. Toujours au chapitre de la figuration narrative, la Galerie Perahia exposera des toiles de l’Islandais ERRO, figure historique de ce courant artistique.

Peinture informelle et nouveau réalisme

Sur le stand de Déclicart Galerie figureront des peintures du regretté Ladislas KIJNO, l’un des maîtres de la technique du froissage et de la bombe aérosol, généralement considéré comme l’un des pères spirituels du street art français. Artiste majeur du XXe siècle, Picasso l’avait qualifié « d’artiste puissant, un peu fou peut-être et trop enclin à philosopher ».  Les accumulations néo-réalistes d’ARMAN seront à l’honneur sur le même stand.

kijno
« Composition », 1960 par KIJNO (Declicart).

Le street art

Le street art bénéficiera d’une belle vitrine à Art Montpellier, sur plusieurs stands. Le pionnier français Ernest PIGNON ERNEST et l’Américain Shepard FAIREY (alias OBEY) chez Déclicart Galerie ; Mr. BRAINWASH et JONONE à la Galerie Perahia ; de nouveau JONONE, ainsi que CRASH (alias John Matos), NASTY, M.CHAT et MISS TIC à la Galerie Brugier-Rigail (GM ART)  ; DITNO 83 chez Simon & Roth ou encore MIST à l’AD Galerie… Il est vrai que l’engouement pour l’art urbain ne se dément pas.

monsieur-chat-street-art
« Le chat parisien », par M. Chat (Galerie Bruguier-Rigal – GM Art).

La peinture contributive ou participative

En partenariat avec l’association Art Entreprises, l’artiste montpelliérain Yann DUMOGET proposera, à l’occasion du vernissage du mercredi 6 décembre et lors de la soirée du jeudi 7 décembre, deux actions performatives de peinture contributive. Les visiteurs seront invités à intervenir sur de grandes toiles à l’aide de feutres indélébiles. L’artiste est coutumier du genre. En 2002, il avait offert la possibilité aux visiteurs de la Documenta de « graffiter » ses peintures dans 11 toilettes de la ville de Kassel, en Allemagne. Les peintures participatives d’Art Montpellier font partie de la série Avec de vrais morceaux de gens à l’intérieur, qui sera exposée à l’Espace Dominique Bagouet, à Montpellier, à partir de septembre 2018.

Outre les mouvements et artistes déjà évoqués, le public ne pourra faire l’impasse sur les œuvres du monumental Gérard GAROUSTE, sur le stand de la Galerie Marina. Un peintre que Montpellier avait déjà eu l’honneur d’accueillir au Carré Sainte-Anne, en 2011. Et dont les tableaux ont notamment été exposés au Centre Pompidou en 1988 et à la Fondation Maeght en 2015.

 

36 galeries et plus de 200 artistes

Au total, 36 galeries montpelliéraines, héraultaises, régionales, nationales et internationales exposeront les œuvres de plus de 200 artistes sur Art Montpellier.

Focus sur quelques galeries et artistes d’ici

Outre ceux de Yann DUMOGET, l’espace Art Entreprises proposera des tableaux du peintre Philippe LOUBAT autour des thématiques du couple et de l’onirisme. On devrait notamment y voir un manège amoureux. Les personnages simiesques d’Hugues AMBLARD et les égéries de BOCAJ figureront pour leur part sur le stand de la Bueno Home Gallery. Des tableaux et des Dogs sculptés de Michel SOUBEYRAND seront visibles sur les espaces des galeries Nicolet et Perahia.

soubeyrand-michel
« DogVador » par Michel Soubeyrand (Galerie Nicolet).

Outre les galeries montpelliéraines déjà évoquées, la Galerie de l’Ecusson (rue de l’Ancien Courrier, à Montpellier) présentera notamment des sculptures de JURGA et des tableaux de Michel CALVET, Véronique PAQUEREAU, Marie PALAZZO et Philippe ROUSSEL.

jurga-sculpture
« Boat Dream » de Jurga (Galerie de l’Ecusson).

La galerie Art Compulsion (située au Polygone de Montpellier), spécialisée dans l’art singulier, l’outsider art, l’art naïf, l’art populaire et l’art contemporain, exposera Jean-Marc CALVET, Stroff DENIS, Sabrina GRUSS, JENOLA, Hans JORGENSEN, Hélène LAGNIEU, Bernard LE NEN, Joël LORAND… L’AD Galerie aura, aux cimaises de son stand, des œuvres de Cédrix CRESPEL, Maxime LHERMET, Eric LIOT et Philippe PASQUA.

La Ville de Sète mettra sur le devant de la scène l’un de ses artistes talentueux, Jean DENANT, diplômé des Arts Appliqués et de l’école supérieure des Beaux-arts de Toulouse, installé dans l’un des ateliers de l’ancien collège Victor-Hugo mis à sa disposition par la municipalité. Son travail mêle peinture, architecture, design et sculpture. Artiste reconnu du milieu de l’art contemporain, son œuvre Mare Nostrum a été acquise par le président de la République François Hollande et offerte au roi du Maroc Mohammed VI en marge de la COP 22, en 2016.

Autres Sétois représentés à Art Montpellier : Marc DURAN et Aldo BIASCAMANO à la Pop Galerie, qui proposera également des œuvres du Montpelliérain Philippe JACQ. Fidèle à la ligne de sa galerie, Martin Bez, pour Dock Sud, exposera des œuvres des regrettés peintres sétois PUYUELO et Maurice-Elie SARTHOU, des œuvres des contemporains Josef OFER et Gilles-Marie DUPUY, mais aussi des peintures d’artistes chinois actuels, dont elle a fait sa spécialité : Li BAOXUN, Yi LING et Zhuang WEIMEI.

dock-sud
Les peintres chinois à l’honneur sur le stand de la Galerie Dock Sud.

Pour sa part, la Galerie Sophie Julien, installée à Béziers, montrera des œuvres de Sylvain FRAYSSE et des tableaux et installations du Sétois Jean-Jacques FRANCOIS, aux côtés de sculptures de Richard DI ROSA, membre fondateur de la figuration libre.

A noter, la présence de deux galeries basées à Aigues-Mortes : la Galerie Europ’Art, avec Aline JANSEN, et la CC Galerie.

 

 

De nombreux autres événements et présentations jalonneront Art Montpellier. Au fil des stands, on pourra notamment voir les capots de voitures peints par Maxime LHERMET pour Alliance Classic, la sculpture lumière de Patrick CHAPPERT-GAUJAL présentée par Castang Art Project…

Une table ronde intitulée Les collectionneurs d’aujourd’hui, organisée par Les Amis du musée Fabre (AMF), aura lieu le samedi 9 décembre à 15h00.  Avec les interventions de Nathalie Moureau, maître de conférences à l’Université Paul-Valéry, de David Garcia ou Arnaud Dionnet de l’AD Galerie, de Clémence Boisanté, d’Edouard Aujaleu, président des AMF, et de Nicole Kerangueven, vice-présidente des AMF.

 

Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com 

Informations pratiques

Lieu : Sud de France Arena.

Horaires : Mercredi 6 décembre : vernissage à partir de 19h, fermeture à 23h (soirée spéciale sur invitation uniquement).

– Jeudi 7 décembre : de 11h00 à 23h00.

– Vendredi 8 décembre : de 11h00 à 20h00.

– Samedi 9 décembre : de 10h00 à 20h00.

– Dimanche 10 décembre : de 10h00 à 19h00.

Billetterie : www.art-montpellier.com

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.