Art Montpellier / CharlElie Couture : « L’Art, c’est ce que l’on voit quand on ferme les yeux »

Par |
charlelie-couture-portrait

Il se revendique « multiste », c’est-à-dire aussi engagé dans sa pratique des arts visuels que dans la musique et l’écriture. CharlElie Couture sera à l’honneur durant la foire d’art contemporain Art Montpellier. Inspirée par la ville de New York, où il a vécu durant quinze ans, sa série "Silhouettes urbaines" sera en effet exposée sur le stand de Médi’Art. A quelques jours de sa venue à Montpellier, le mercredi 6 décembre prochain, pour le vernissage d’Art Montpellier, CharlElie Couture a accepté de se prêter au jeu de l’interview…

Pouvez-vous évoquer cette approche transdisciplinaire qu’est le multisme ?

« Le multisme considère la pluridisciplinarité comme un tout. Il exige un engagement égal dans chaque discipline pratiquée. En tant que multiste, je suis autant engagé dans la musique que dans les arts visuels et l’écriture. J’y mets la même ferveur, la même passion. C’est ce que Wagner appelait l’Art Total. Je l’appelle aussi Art poétique, car j’entretiens un rapport poétique avec la vie et l’existence. La poésie, c’est donner du sens à ses émotions, les formuler, s’autoriser à la subjectivité. Dans un monde qui se veut objectif et collégial, la poésie consiste à oser affirmer ses émotions personnelles, en toute humilité, sans chercher l’universalité. Pour moi, réduire la poésie à l’écriture me semble réducteur. »

railways-charlelie-couture
« Railways » par CharlElie Couture.

 

L’Art vous sert-il à faire passer des messages?

« L’Art, c’est mettre en forme ses émotions. L’enjeu consiste à être le plus exact possible dans la transmission de ses émotions en rapport au monde. Les messages passent par le biais des émotions et sentiments exprimés dans les œuvres, quelles qu’elles soient. Il y a une profondeur de la chose dite ou exprimée. J’y exprime les préoccupations de l’Homme. »

Papermanatan-charlelie-couture
« Papermanatan » par CharlElie Couture.

Vous avez vécu 15 ans à New York. Pourquoi avez-vous décidé de vous réinstaller en France ?

« J’ai pris cette décision à l’annonce des résultats de l’élection présidentielle américaine. Il m’a été insupportable de voir l’Amérique que j’ai aimée en plein combat entre cet être abject, ce tyran populiste grotesque qu’est Trump, et son peuple. La France, au contraire, me semblait emplie d’un espoir de changement. Et les quinze années passées à New York m’ont permis de me débarrasser de certains complexes ; j’ai acquis de l’autorité sur mon travail. Je suis désormais légitime en tant qu’artiste plasticien. Et si j’ai pu être auparavant très excité par la frénésie de New York, je dois bien admettre que cette ville qui m’a tant fait rêver est devenue une ville terrible, numérique, digitale et économique, qui ne laisse aucune place à la méditation. Je suis passionné par le partage, la transmission. Il me semble que je pourrai mieux le faire en France qu’en Amérique. »

Quels sont vos sujets d’inspiration en tant que plasticien ?

« Mon travail de plasticien tourne autour de la question de l’existence, in-out, out-in. Je représente des silhouettes transparentes dont l’intérieur est imprégné par l’extérieur. Sur le plan formel, je représente le réel. Mais en fait, la question de l’existence est abstraite. »

the-truth-charlelie-couture
« The Truth » par CharlElie Couture.

Montpellier s’apprête à vous accueillir deux fois de suite…

« Je serai en effet présent lors du vernissage d’Art Montpellier, le mercredi 6 décembre [NDLR : soirée sur invitation uniquement]. Et je donnerai un concert le 30 janvier 2018, toujours à Montpellier, au théâtre Jean-Claude Carrière, dans le cadre de ma tournée Lafayette. J‘y interpréterai cet album entre jazz, blues, folk et poésie, rempli d’énergie et d’entrain, enregistré en Louisiane. Cette tournée reçoit un très bel accueil de la part du public. Je me réjouis de ces deux événements… »

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

« Sur le plan musical, j’écris de nouvelles choses dont je donnerai un avant-goût au public en mars 2018, lors de concerts spéciaux, quasiment en solo. L’approche sera différente de ma tournée et de mon album Lafayette. Et sur le plan plastique, il est certain que ma nouvelle vie en France fera évoluer mes créations et influencera mes prochains tableaux… »

Propos recueillis par Virginie MOREAU le 20 novembre 2017
vm.culture@gmail.com

 

Informations pratiques

La foire d’art contemporain Art Montpellier se tiendra du 7 au 10 décembre 2017 à la Sud de France Arena, à Montpellier.
> Billetterie : www.art-montpellier.com 

Concert du 30 janvier 2018 au Théâtre Jean-Claude Carrière (Domaine d’O) dans le cadre du Festival d’hiver.
> Billetterie : http://www.domaine-do-34.eu/spectacles/tous-les-spectacles/charlelie-couture

charlelie-couture-retro-taxi-oasis
« Retro Taxi Oasis » par CharlElie Couture.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.