Art Montpellier / Didier Vesse : « Maintenir la grand-messe de l’art »

Par |
Didier Vesse, directeur d'Art Montpellier.

Interviewé en présentiel le mardi 22 septembre, le directeur artistique d’Art Montpellier s’est voulu rassurant. Deux jours plus tard, le département de l’Hérault a été placé en zone d’alerte rouge, imposant de réduire la jauge des grands événements à 1000 personnes. Une jauge qui sera respectée à la lettre sur Art Montpellier par SPL Occitanie Events, a indiqué Didier Vesse, joint depuis par téléphone.

Précautions sanitaires

Toutes les dispositions sanitaires sont prises par SPL Occitanie Events pour protéger les exposants et les visiteurs. « Nous ferons en sorte que la jauge de 1 000 personnes présentes dans la Sud de France Arena ne soit à aucun moment dépassée, conformément à la demande de la préfecture », indique Didier Vesse. Les allées ont été retravaillées en fonction du contexte sanitaire et feront 4 mètres de large, pour assurer la fluidité de la circulation, et une signalétique sera apposée. Le vernissage est fixé au mercredi 7 octobre à 16h30 de façon à ce que le public puisse arriver de façon étalée, et ne se masse pas à l’entrée à 19h00, en sortant du travail. Bien entendu, le port du masque sera obligatoire, sauf pour les personnes installées à table et qui consommeront de la nourriture ou des boissons. Lors des cocktails VIP, le service se fera à table. De même, l’espace autour du traditionnel bar à champagne sera équipé de mange-debout, afin que les gens se restaurent à table, et portent leur masque dès qu’ils quittent la zone. Pour l’achat des tickets, la billetterie sur Internet www.art-montpellier.com est privilégiée, même si une billetterie sera également ouverte sur place.

Une soixantaine de galeries et d’éditeurs d’art

« Organisée depuis plusieurs mois en plein contexte anxiogène, la foire d’art contemporain réussit l’exploit de proposer un panel d’exposants supérieur à l’année dernière, avec une soixantaine de galeries et d’éditeurs d’art, contre 55 en 2019. Des galeries montpelliéraines, parisiennes, héraultaises et gardoises, mais aussi lilloises pour la première année », s’enthousiasme Didier Vesse, qui ajoute : « Après un confinement terrible, les galeries d’art tout comme les collectionneurs ont envie de se retrouver pour cette grand-messe de l’art ».



Deux expositions prestigieuses sur les relations entre peinture et photographie

« Cette année, j’ai souhaité mettre à l’honneur ce qui semble bien être un nouveau mouvement artistique : le Transfiguring et la photographie plasticienne, présentés par la Galerie Pandem’Art, indique le directeur artistique d’Art Montpellier. J’ai beaucoup de respect pour cette association d’artistes. Dès son invention, la photographie a changé le rapport des artistes au monde. Elle a pris un pouvoir économique et artistique très important. Désormais, les artistes reprennent le pouvoir sur cette discipline. Transfiguring a été fondée en décembre 2014 par Adrienne Arth, Olivier de Cayron, Georges Dumas, Marie-Laure Mallet-Melchior, Françoise Peslherbe, Isabelle Seilern et VAM. L’association, qui défend la photographie plasticienne, a été ensuite rejointe par Willy Bihoreau, Ulrike Bolenz, Louve Delfieu, Jean-Philippe Deugnier, Max Foggea et Arnaud Sabot. Transfiguring expose aussi bien en France qu’à l’étranger, présentant au public la grande variété des techniques et styles qu’ils explorent autour de la photographie : théâtralisation, onirisme, déstructuration des formes et des couleurs, abstraction, matiérisme… Certains de ses membres l’enrichissent par la peinture, la sculpture, l’art optique, le grattage, la couture, la composition digitale, le collage, l’assemblage de matériaux ou encore la gravure. Sur Art Montpellier, les membres de Transfiguring pourront échanger avec le public, et ils participeront à une conférence. »

Dans le même ordre d’idées, Art Montpellier exposera le travail Duos d’ateliers de Vincent Cunillère. Ce photographe est allé à la rencontre de peintres et sculpteurs dans leurs ateliers, où il les a photographiés. Il a ensuite proposé aux artistes d’intervenir sur ses clichés. Outre le fait de donner à voir des ateliers d’artistes vivants, ce travail collaboratif est profondément artistique, créant des dialogues entre les différents médiums. On avait pu en avoir un aperçu au musée Paul-Valéry, à Sète.

Didier Vesse, directeur artistique d’Art Montpellier.

Des conférences et des projections

Didier Vesse annonce aussi : « La foire sera également animée par de nombreuses conférences sur divers sujets : le lien entre l’art et les enseignes, la création photographique contemporaine, l’histoire de l’art moderne et contemporain, le Transfiguring et la photographie plasticienne, des rencontres artistiques… ». Elles alterneront avec des projections de films primés ces six dernières années par le Mifac, festival de cinéma sur l’art qui tient au Mans. Il s’agit de films sur ou avec des artistes, fictions ou documentaires, soit au total une vingtaine de courts, moyens et longs métrages.

Un bel écrin pour « une foire qualitative »

Didier Vesse vante les mérites de l’équipe exceptionnelle qui l’accompagne dans l’aventure Art Montpellier, mais aussi les qualités de la Sud de France Arena, « Un superbe cocon qui met particulièrement en valeur les galeries ».

Propos recueillis par Virginie MOREAU
vmoreau.hje@gmail.com

 

Des conférences aux thèmes variés

Plusieurs conférences se tiendront durant la foire d’art contemporain :

Les enseignes et l’art – vendredi 9 octobre de 15h30 à 16h30 par Anne-Sophie Aguilar, docteur en histoire de l’art contemporain et spécialiste de la critique d’art et des institutions artistiques (en partenariat avec l’éditeur Citadelles et Mazenod).

• La création photographique contemporaine – vendredi 9 octobre de 17h à 18h15 par le critique d’art Christian Noorbergen.

• Une histoire de l’art moderne et contemporain de 1910 à 2020 – samedi 10 octobre de 14h à 15h avec le peintre et graphiste Raurich.

• La photographie plasticienne et le mouvement Transfiguring – samedi 10 octobre de 15h30 à 16h30 avec les artistes Georges Dumas, Adrienne Arth et Olivier de Cayron.

• Histoires de rencontres extraordinaires – dimanche 11 octobre de 11h à 12h15 par l’expert en objets d’art Laurent-Adrien Asselineau.

Programme détaillé : https://www.art-montpellier.com/visiter/conferences-et-projections/


Billetterie en ligne : www.art-montpellier.com

TARIFS
Entrée simple : 9 €
Tarif réduit (enfant de 12 à 18 ans, Pass Métropole et TAM) : 6,50 €
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et personnes à mobilité réduite.


Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité