Art Montpellier, on aime cette troisième édition !

Par |
art-montpellier-entree

Du 8 au 11 novembre, à la Sud de France Arena, le public est attendu en nombre pour la troisième édition d’Art Montpellier, foire méditerranéenne des arts contemporains, riche de la présence de 55 galeries (25 nouvelles par rapport à l’an dernier), dont deux tiers allant de Cannes à Toulouse, et certaines installées au Portugal et en Espagne.

On apprécie l’exposition spécialement consacrée à l’art brut et la légère orientation supplémentaire donnée à la sculpture à l’occasion de cette édition. Les styles sont très variés et devraient permettre aux diverses catégories de visiteurs de trouver leur bonheur.

D’ailleurs, ils étaient nombreux, jeudi soir, à parcourir les allées de la Sud de France Arena en avant-première, à photographier des tableaux, sculptures, dessins et autres estampes et à s’extasier autour des œuvres, donnant leur avis ou faisant une acquisition… Cela devrait être le cas durant tout ce long week-end…

didier-vesse
Didier Vesse, directeur artistique d’Art Montpellier, lors de la présentation à la presse.

Le directeur artistique d’Art Montpellier, Didier Vesse, insiste sur le fait que cette foire n’est pas que du business : « L’art, c’est un supplément d’âme. C’est ce petit plus qui rend la vie plus belle et qui fait avancer nos sociétés ».

La rédaction apprécie la belle place réservée à l’art brut, thématique choisie par Didier Vesse pour la SPL Occitanie Events dirigée par Cédric Fiollet. Tout d’abord, sur le grand stand réservé au Musée d’arts brut et singulier de Montpellier, consacré à la sculpture, les « bouilles » en tissu de Rebecca Campeau côtoient notamment les sculptures de Jano Pesset et les structures légères en bois, toutes blanches, de Sylvain Corentin, évoquant des abris propices à la rêverie.

musee-art-brut
Le stand du musée d’art brut (situé dans le quartier Beaux-Arts, à Montpellier).

Toujours côté arts brut et singulier, la Galerie Pol Lemétais présente des œuvres de 100Taur, Paul Amar, Pierre Amourette, Darédo, Olivier Daunat, Paul Duhem, Béatrice Elso, Didier Estival, Gabriel Evrard, Daniel Gonçalves, Jean-Yves Gosti, Alain Kieffer, Mina Mond, Friedrich Schröder-Sonnenstern, Ghyslaine et Sylvain Staëlens, Jean Tourlonias, Zefrino. La Galerie Polysémie expose notamment Imam Suchayo, Philippe Azema et Samanah Atef.

Le public s’arrête nombreux sur les compositions fascinantes, brillantes et ultracolorées de Paul Amar.

amar
Beaucoup regardée par le public, au premier plan, cette œuvre de Paul Amar. A l’arrière-plan, des papiers de Philippe Azema.
robillard
Artiste d’art brut, André Robillard en majesté dans sa thématique favorite : la conquête de l’espace.

• Concernant les galeries montpelliéraines, pour Art et Patrimoine, La Serre et le Réservoir de Sète, sous la houlette passionnée de Gilbert Ganivenq et Clémence Boisanté, mettent à l’honneur l’art brut et outsider de Sanfourche, Jérôme Bernal, Claude Brugeilles, Kurt Haas, M. Pelosi, Pepe Vignes, Danielle Jaquie (appelée « celle qui peint »), ainsi que l’art contemporain de Jean Denant, Patrice Palacio, Claude Viallat et Walter Barrientos. De la qualité, rien que de la qualité !

art-et-patrimoine
Le stand d’Art et Patrimoine (avec des œuvres de la Serre et du Réservoir).

L’AD Galerie propose une exposition collective avec des œuvres de César, Hervé Di Rosa, Robert Combas, Philippe Pasqua, Mist, Maxime Lhermet (que l’on retrouve aussi sur l’exposition collective Appart’City) et Eric Liot. Avec cette galerie, on n’est jamais déçu !

ad-galerie
L’AD Galerie propose, cette année encore, un très beau stand.

Concernant le street art, la Galerie Nicolas-Xavier expose les travaux de Mode 2, Fode, Sébastien Preschoux, Zest et Hien. Le public est particulièrement attiré par les œuvres en résine de Hien, hyper contemporaines, qui dénoncent certains travers de la société actuelle : pollution de nos océans par les déchets en plastique, migrants que l’on a laissés mourir en mer, hypermondialisation et containers perdus par les cargos…

hien-copie
Détail de « Polymères », par Hien, 2019.

  • Pour l’Ouest Hérault, la galeriste biterroise Sophie Julien s’intéresse à la spiritualité dans la sculpture. Lesquelles sculptures sont notamment en carton, comme les sculptures à la fois intemporelles et minimalistes de Riba. Ou en marbre, fer, béton, terre cuite et bronze… Et parfois monumentales.

sophie-julien
Au premier plan, des sculptures de Buddy (Robert) Di Rosa présentées par Sophie Julien.

• Quant à lui, pour Dupré & Dupré Gallery Béziers, Fabrice Delprat présente les œuvres d’un tout jeune artiste jamais exposé en galerie, Baltazar, qui font sensation à Art Montpellier, comme cette immense boîte de Vache qui rit® assortie de sa peinture à l’huile, une Jeune fille à l’hermine revisitée d’une façon fort sexy qui fait office de vignette « cadeau ». A voir aussi, sur son stand, les plaques de Dibond® déformées et peintes, puis poncées et défoncées par Cédric Teisseire ; les portraits mythologiques et la vanité en touches d’ordinateurs d’Olivier Lannaud ; les sculptures minimalistes en acier Corten® et la splendide moto en inox de Lionel Laussedat, ainsi que son retour à la peinture spécialement pour Art Montpellier ; et les déclinaisons osées autour de Mickey et des ossements par Nicolas Rubinstein.

Baltazar
Une des découvertes d’Art Montpellier, l’immense boîte de Vache qui rit® revisitée par Baltazar, chez Dupré & Dupré Gallery.

• On se fait un plaisir d’écouter les explications du galeriste sétois Martin Bez, pour la Galerie Dock Sud, qui présente des tableaux monumentaux des Chinois Shen Jingdong, Liu Zhengyong, Li Baoxun, Jia Jing autour de la résistance contre le gouvernement en place, protestant contre la pollution…

dock-sud
Une partie des « chinoiseries » du stand de Dock Sud.

On retrouve le jeune Franco-Serbe David Nicolas Djordjevic, toujours un grand succès de la galerie. Ainsi que des œuvres du Français Christian Cerisola et des sculptures de Pierre Nocca, l’une représentant un immense coquillage, et les deux autres, de dimensions plus réduites, évoquant une représentation des extraterrestres.

djordjevic-ok
David Nicolas Djordjevic près de son tableau « La fureur de Cottus ».

  • Les institutions ne sont pas en reste puisque la ville de Sète est une nouvelle fois présente, et a décidé de consacrer son stand à l’artiste Johanne Cinier. La Région l’est aussi via une partie de la collection du Musée Régional d’Art Contemporain – MRAC Occitanie de Sérignan avec des tableaux de Ben, d’Olivier Mosset et de l’Islandais Errȯ. Le Département a aussi répondu à l’appel, puisqu’Hérault Culture présente deux sculptures monumentales réalisées dans le cadre du symposium du marbre avec du marbre des carrières de Saint-Pons-de-Thomières : Histoire d’O par la Belge Rénate Verbrugge et Minotaur par le Russe Mikhail Sobolev .

minotaur
La sculpture « Minotaur » (170x155x70) a été réalisée en marbre par le Russe Mikhail Sobolev.

  Appart’City, partenaire officiel d’Art Montpellier, a proposé à 32 artistes – dont Maxime Lhermet, Anna Kache, Ursula Caruel, Marc Duran, Jean-Paul Bocaj, Alexandre Nicolas et bien d’autres… – pour qu’ils revisitent l’emblématique « A » de la marque. Leurs œuvres sont exposées en avant-première sur Art Montpellier, et rejoindront ensuite les divers Appart’City répartis en France. Devant son succès, l’opération continue : d’autres logos vont être confiés à de nombreux autres artistes pour qu’ils les « habillent » à leur manière…

appart-city
Une vue de l’exposition d’Appart’City.

• Sur Art Montpellier, on salue notamment la présence d’une galerie dédiée au verre, la Galerie Daniel Guidat, qui montre au public des créations des meilleurs artistes de cette technique : Yan Zoritchak, Yves Trucchi, Czeslaw Zuber, Aurélie Abadie, Nicolas Natie, Léo, Samuel Sauques, Nad Vallée.

verre

Bien évidemment, il serait trop long de décrire tout ce que l’on peut découvrir à l’occasion de cette foire méditerranéenne des arts contemporains. Les styles étant très divers, il y en a pour tous les goûts, du plus clinquant au plus… brut.

Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

www.art-montpellier.com

Tarif : 9 € l’entrée simple.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité