Dominique Gutherz, variations picturales autour de l’absence à l’Espace Bagouet

Par |
gutherz-couv
"Catherine", détail, 2016. Huile sur toile, 96 x 130 cm. Courtesy Galerie Adoue de Nabias.

Le peintre gardois Dominique Gutherz mène depuis une quarantaine d’années un travail pictural conceptuel à l’huile qui le conduit à représenter inlassablement son épouse Catherine quasiment dans les mêmes postures, d’une façon que l‘on pourrait penser obsessionnelle. Il expose actuellement treize de ses tableaux à l’Espace Bagouet, à Montpellier, dont deux œuvres de 1969 et d’autres peintes ces dernières années.

Prix de Rome en 1975, ancien directeur de l’Ecole des Beaux-Arts de Nîmes, Dominique Gutherz fut proche du peintre Balthus, collectionné en son temps par l’acteur Philippe Noiret, source d’inspiration du poète contemporain Yves Bonnefoy et du philosophe Christian Delacampagne.

La primauté de la répétition

Ainsi, c’est la répétition qui est devenue le sujet des tableaux peints par Dominique Gutherz, plus que Catherine elle-même ou sa nudité. D’ailleurs, son visage inexpressif la rend absente à elle-même comme au regardeur. Le procédé est proche de celui de Modigliani, pour qui les yeux étaient réduits à deux amandes sans prunelle. Ici, Catherine arbore un regard las qui ôte toute expressivité à son visage. 

Dominique Gutherz la représente assise sur des canapés, fauteuils, une jambe relevée ou les deux, à demi-dévêtue ou un peu plus habillée, dans de subtils jeux de couleurs et d’harmonies que l’on se plaît à admirer d’un tableau à l’autre. Il se dégage une grande sobriété de l’ensemble, mais aussi une certaine douceur, due aux tons employés. Outre le ton chair, le peintre réduit volontairement sa palette au rouge, au violet et au gris, avec quelques pointes de jaune et de vert. L’économie de moyens et de matière est évidente, le tout au service du concept de répétition et de variation sérielle. 

gutherz-deux
« Catherine », 2016. Huile sur toile, 89 x 116 cm. Collection de l’artiste.

« Gutherz a résolument adopté : le refus du visage. Ses plus récents portraits n’ont aucune expression. Ils possèdent bien des yeux, mais ces yeux sont vides  (comme ceux de la mort). Ils possèdent bien une bouche, un nez – mais qui ne voit que ce nez, cette bouche, le peintre les a effacés, abolis d’un geste impatient et qui pourtant n’exclut pas la préméditation ? Les traces du pinceau, ici, font foi. Pourquoi cet effacement ? Pour que la figure parle, sans doute ; pour que sa cécité, son mutisme, son absence inquiétante (Unheimlich, commenteront les freudiens) soient plus vibrants, plus éloquents que le bavardage anecdotique des portraits que l’on dit « ressemblants », voire « expressifs »… » Christian Delacampagne, extrait de Critique n° 395, avril 1980.

D’autres facettes du peintre à découvrir

Outre les portraits de Catherine exposés en vis-à-vis et un grand nu, le peintre présente une œuvre qui se démarque,  jouant sur les effets de miroir et l’ouverture sur l’extérieur grâce à la présence d’une fenêtre. Autre tableau différent du reste, un grand portrait ancien de sa mère et de sa sœur réalisé dans des tons brique avant son départ pour la Villa Médicis, qui tranche fortement avec ses séries actuelles. Dans les vitrines, des aquarelles de son village provençal et des livres d’artiste réalisés en collaboration avec des poètes comme Octavio Paz ou Yves Bonnefoy montrent une autre facette de son art, et célèbrent ses proximités artistiques…

Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

gutherz-trois
« Catherine », 2016/17. Huile sur toile, 89 x 116 cm. Collection de l’artiste.

Informations pratiques

Espace Dominique Bagouet – Lieu d’art et de patrimoine
Esplanade Charles-de-Gaulle – Montpellier
Tel. : 04 67 63 42 78.
L’exposition Figures de Dominique Gutherz est visible jusqu’au 31 mars 2019, du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h.

Visites

– ATTENTION, la visite guidée exceptionnelle de l’exposition, en compagnie du peintre, initialement prévue le samedi 16 mars à 16h, est avancée au jeudi 14 mars à 15h. Sans réservation.
– Visites commentées tous les mercredis à 16h00, sans réservation.
– Pour les groupes : visite libre ou accompagnée. Réservation obligatoire par courriel à l’adresse suivante : visites@ville-montpellier.fr

gutherz
« Catherine », 2016. Huile sur toile, 96 x 130 cm. Courtesy Galerie Adoue de Nabias.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité