La Sibérie de Bernard Buigues à l’espace Titouan-Lamazou d’Aigues-Mortes

Par |
bernard-buigues-ok
Bernard Buigues posant avec une défense de mammouth trouvée en Sibérie lors des campagnes de recherches.

Du 12 juillet au 19 août, l'Espace Titouan-Lamazou propose l'exposition "Retour de Sibérie", mettant en scène des objets rares de la collection personnelle de l'explorateur Bernard Buigues liés au mammouth, au peuple du Nord et à la culture de cette région extrême.

Proche de Titouan Lamazou et Jean-Louis Etienne, baroudeur fasciné autant par les pôles que par la mer, il a initié le programme Mammuthus Expéditions après avoir trouvé un os de mammouth qui ressortait du permafrost en 1997, en arpentant la toundra. Vivant plus de six mois par an dans le Nord, dans la péninsule du Taymir en Russie auprès du peuple dolgane, composé d’éleveurs de rennes nomades, Bernard Buigues a réuni en vingt ans une impressionnante collection privée d’objets rares concernant le mammouth, le peuple dolgane et sa culture. Celle-ci est exposée et en vente durant un mois à l’espace Titouan-Lamazou d’Aigues-Mortes

Un proche de Titouan Lamazou et Jean-Louis Etienne

À l’université déjà, Bernard Buigues avait le goût des voyages et le sens de l’interactivité entre les disciplines, c’est ainsi qu’il s’est intéressé aussi bien à la médecine qu’à la philosophie et à l’histoire de l’art. Les pôles et la mer l’attirent. Dès 1979, il participe, avec Jean-Louis Etienne et Titouan Lamazou, à une expédition au Groenland alliant voile et montagne. Puis de 1988 à 1991, il prépare puis coordonne l’expédition Transantartica de Jean-Louis Etienne. En 1992, il organise le premier voyage touristique au pôle Nord, par la voie russe, puis plusieurs expéditions en Terres du Nord, dans l’archipel François-Joseph, et au pôle Nord géographique. Spécialiste incontournable du pôle, il est désormais sollicité pour organiser nombre d’expéditions scientifiques ou sportives se dirigeant vers les pôles. Sa passion pour ces régions l’amène à passer plus de six mois par an dans le Nord et il rencontre dans la péninsule du Taymir en Russie le peuple dolgane, éleveur de rennes et nomade.

La découverte de Jarkov, un mammouth de Sibérie

En 1997, en arpentant la toundra, il trébuche sur un os de mammouth qui ressortait du permafrost. Sa curiosité est piquée au vif, et quelques mois plus tard, il lance le programme Mammuthus Expéditions. En 1998, un éleveur Dolgane ami l’informe d’une possible découverte de mammouth congelé auquel il lèguera son nom : Jarkov. Depuis, après avoir extrait Jarkov du permafrost et l’avoir transporté par le plus gros hélicoptère du monde jusque dans une grotte creusée dans le permafrost : le Musée gelé de Khatanga est devenu le lieu de rencontre des scientifiques qui peuvent désormais étudier Jarkov et tous les fossiles qui ont été récupérés au fil des expéditions.

Sa collection privée exposée et mise en vente

Il est à l’origine des plus belles découvertes de mammouth des cinquante dernières années. Il a consacré une bonne partie de sa vie à sauver les trésors enfouis dans les glaces arctiques de Sibérie. L’ensemble des découvertes est conservé en Sibérie dans le fameux Musée gelé de Khatanga. Mais pendant plus de 20 ans il a collecté, au fil des rencontres, un certains nombre d’objets liés au mammouth, au peuple du Nord, à la culture de ces régions extrêmes. Ce sont ces objets précis, constituant sa collection personnelle, qui seront exposés et mis en vente dans une pièce de l’Espace Titouan-Lamazou d’Aigues-Mortes.

Infos pratiques

Espace Titouan Lamazou
11, quai des Croisades – Aigues-Mortes
Ouvert de 15 h00 à 19h00 du mercredi au dimanche
et sur rendez-vous au 06 08 67 32 05.

Vernissage jeudi 12 juillet à partir de 18h00.

invitation-vernissage_stef_mail

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.