Au musée Fabre, redécouvrir l’art par le toucher

Par |

Nous en rêvions tous, le musée Fabre l’a fait… Grâce à l’exposition "L’Art et la Matière", qui se tient jusqu'au 28 mai 2017, il est désormais possible de découvrir des sculptures par le toucher. Certes, il s’agit de moulages. Certes, seules 10 sculptures sont pour l’instant concernées par cette auto­risation. Mais un grand pas vient d’être franchi à Montpellier, avec l’aide et le partenariat du musée du Louvre.

Le temps d’une exposition, les personnes malvoyantes ou non-voyantes peuvent accéder à l’art d’une façon plus aisée et surtout dédiée. Les autres visiteurs dits «valides» sont fortement incités à faire eux aussi appel à leur sens du toucher. Un vrai plaisir !   Un parcours de découverte sensorielle Pour des raisons de conservation des œuvres, toucher des sculptures est un privilège habituellement réservé au personnel des musées… Pourtant, aborder une œuvre par le toucher est l’une des dimensions esthétiques primordiales pour l’envisager dans sa globalité. Le matériau est-il froid, doux, poli, strié ? En général, on ne peut que l’imaginer. L’exposition L’Art et la Matière propose un parcours de (re)découverte de l’art par le toucher en 4 phases. Tout d’abord, le public est invité à entrer dans une pièce plongée dans l’obscurité, uniquement éclairée par des écrans d’ordinateurs diffusant des interviews de personnes malvoyantes, aveugles ou voyantes, s’exprimant sur la sculpture. Il peut ensuite avancer les mains vers une rampe tactile composée de différentes matières molles, dures, froides et autres. Enfin, l’audioguide* lui apprend à découvrir une sculpture, en l’occurrence un buste de François-Xavier Fabre. Une section est proposée au jeune public pour apprendre à toucher de façon ludique. Une galerie de sculptures à toucher – proposant des moulages de sculptures de l’Antiquité au XXe siècle, accompagnés d’un échantillon de leur matériau – s’offre ensuite aux visiteurs, qui se dirigent pour finir vers une petite reconstitution d’un atelier de sculpteur faisant appel au toucher, à l’ouïe, à l’odorat et à la vue. * Au musée Fabre, il en existe pour personnes valides, personnes malvoyantes et aveugles, sourdes et malentendantes et pour les enfants. La série « Les Aveugles » de Sophie Calle complète la découverte sensorielle Dans le prolongement de cette découverte sensorielle, le conservateur du musée Fabre, Michel Hilaire, a souhaité présenter la série...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.