Cinéma : un Hollywood-sur-Orb en projet à Béziers

Par |
© Perspective : DR.

Le Toulousain Bruno Ganja porte un projet de complexe dédié aux industries culturelles et médiatiques au Domaine de Bayssan, à Béziers.

Par Hubert VIALATTE

Bientôt un Hollywood-sur-Orb ? C’est le rêve fou de Bruno Ganja. Ce Toulousain atypique, architecte de formation, a identifié le Domaine de Bayssan (Département de l’Hérault) pour y développer, à l’horizon 2024, un complexe dédié aux industries culturelles et médiatiques. Un projet aux dimensions XXL (voir les chiffres ci-dessous) porté par sa SAS Studios Occitanie Méditerranée (Pézenas).

L’objectif est de proposer « sur un seul site l’ensemble des outils pour une production, en allant de l’idée jusqu’à l’avant-première », a déclaré Bruno Ganja le 7 septembre, sur le site même où le projet élirait domicile. L’entrepreneur n’en est pas à son coup d’essai. Ces dernières années, il a en effet déjà annoncé plusieurs projets analogues autour de Toulouse, qui n’ont pas abouti.



Pourquoi, cette fois-ci, l’essai serait-il transformé ? « J’avais peut-être besoin de mûrir l’idée, admet-il. Le secteur de Bayssan est porteur : deux autoroutes (A9 et A75), bord de mer, aéroport, une LGV en projet [à l’horizon 2030, NDLR], 16 millions d’habitants à moins de 2h30 de voiture, 12 millions de touristes annuels en Occitanie », détaille-t-il. Motif d’espoir, l’émergence de nouveaux médias (HBO, Netflix, Amazon…), générant « des demandes de productions internationales, assure-t-il. La France propose des crédits d’impôts mais manque d’infrastructures de tournage. Notre projet comprendra des espaces de tournage extérieurs, des plateaux, des décors, des ateliers… et bénéficiera de l’ensoleillement du Biterrois ».



De Los Angeles à Béziers

À terme, l’investisseur, qui se dit connecté à…

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité