Daniel GREPINET, adjoint à la Culture de Castelnau-le-Lez : «une offre culturelle variée et croissante»

Par |
daniel-grepinet-castelnau
Daniel Grepinet lors d'une visite de chantier du Kiasma

C’est lors de la visite de chantier du Kiasma, nouveau lieu de spectacles destiné notamment à remplacer l’Espace Rencontres, que la rédaction a rencontré Daniel GREPINET, adjoint à la Culture de la Ville de Castelnau. Une discussion qui s’est poursuivie dans le bureau de l’adjoint, à la direction de la culture, au sein de l’Espace Pierre-Fournel. L’élu à la Culture, en poste depuis vingt et un ans (!), a dressé un panorama des événements et des lieux culturels de la cité et évoqué deux lieux emblématiques qui ouvriront prochainement : Le Kiasma, qui sera inauguré du 24 au 30 juin 2017, et la médiathèque Aimé-Césaire, dont l’ouverture est prévue au 1er trimestre 2018.

Deux nouveaux équipements en vue Les années 2017 et 2018 sont importantes en matière de culture à Castelnau-le-Lez, puisque deux nouveaux équipements y ouvriront. Le Kiasma – © Emmanuel Nebout, architecte Le Kiasma Hall, ©Emmanuel Nebout, architecte Tout d’abord, le tout nouveau complexe culturel Le Kiasma ouvrira ses portes en tout début d’été. Il sera inauguré de façon festive et pluridisci­plinaire, du 24 au 30 juin prochains. Bénéficiant d’une direction artistique commune avec l’Agora, salle complémentaire qui a ouvert au Crès en janvier 2017,  «Le Kiasma proposera notamment de la musique, du théâtre, du cinéma et du cirque contemporain dans son auditorium de 336 places : soit 629 m2, dont un grand espace scénique de 120 m2» indique Daniel GREPINET. Il rappelle la signification du terme grec kiasma, à savoir «lieu de croisement». «Conçu par l’atelier de l’architecte montpelliérain Emmanuel NEBOUT (auteur de la rénovation du Musée Fabre et du Musée de l’Homme à Paris, sans oublier le quartier Nouveau Saint-Roch à Montpellier), Le Kiasma aura pour directeur artistique Gabriel Lucas de Leyssac, qui est également chargé de la direction artistique de l’Agora du Crès, et dont le salaire est assuré par la métropole et les communes de Castelnau et du Crès. Pour sa programmation, il s’inspire des orientations, différentes, des deux municipalités : musique et danse classiques, théâtre, cirque contemporain, sans oublier le cinéma pour Le Kiasma ; musique et musiques du monde pour l’Agora. Si la programmation de l’Agora est déjà connue, celle du Kiasma, qui débutera en septembre 2017, est en cours de réflexion», précise Daniel GREPINET. L’élu estime que la danse classique est trop peu prise en compte sur le territoire métropolitain, et qu’elle mérite un tel lieu pour avoir plus de visibilité. Il compte programmer tous les ans le jeune ballet de Montpellier, qu’il juge remarquable. Médiathèque Aimé-Césaire © François Guibert architecte Autre futur équipement de poids, la médiathèque métro­politaine Aimé-Césaire, dont l’ouverture...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.