Votre week-end arty du 21 au 23 avril 2017 à Montpellier, Sérignan, Sète et Lunel…

Par |
peinture

La rédaction de l'Hérault Juridique & Economique a sélectionné pour vous les événements culturels en cours le week-end du 21 au 23 avril 2017, dont un grand nombre d'expositions institutionnelles et en galeries, toutes plus variées les unes que les autres… Sans oublier la ZAT, le Parcours d'ateliers d'artistes et une visite très particulière au MRAC.

affiche-zat-parc-montcalm-montpellier

• 11e ZAT (Zone Artistique Temporaire), les 22 et 23 avril 2017 au parc Montcalm à Montpellier

L’événement incontournable du week-end est incontestablement la ZAT, qui se déroule cette fois-ci au parc Montcalm. La programmation de la ZAT, tout public, mêle des disciplines comme le théâtre, la danse, le cirque, la photographie ou encore la musique. Pierre SAUVAGEON, directeur artistique de la ZAT Montcalm, présente ainsi cette manifestation : « Dans ce temps où certains nous vendent la peur, la méfiance ou le rejet, les artistes de la ZAT nous invitent au partage, à la fascination, au plaisir de rire ensemble, de faire ensemble, de ressentir ensemble. Après un clin d’œil à Alice, ses merveilles et son lapin blanc, ils vont nous faire construire ensemble une ville imaginaire grandeur nature, mêler tous les sports et toutes les danses, et nous fasciner avec une sculpture monumentale (ou un animal géant on ne sait plus) qui se love à travers les arbres. Dans chaque recoin du parc, au détour de chaque installation sportive, ils vont vous raconter des histoires, beaucoup d’histoires. Des histoires d’adolescents sortis du nid, en plein envol ou plutôt pommés. Des histoires de dribbleuses, d’Ulysse polyglotte et bavard, de marionnette, de serre, de jardin, de course de lenteur, de sportifs inconnus, de gravité. Ils vont vous emmener en balade suivre des sacs de maïs maniés à la pelle, les histoires cachées du parc, suivre ceux qui vous suivent. Ils vont jouer avec le parc comme d’un grand cirque dont la cime des arbres serait le chapiteau, dont les branches seraient les trapèzes, ils vont jongler avec des troncs, ils vont s’enterrer sous la terre ». Voilà qui promet bien des rêveries !

Accédez au programme ICI. Site internet de la ZAT : http://zat.montpellier.fr


 

affiche-briscarts

• Parcours d’ateliers : 51 artistes montpelliérains ouvrent leurs portes au public ce week-end, et exposent salle Saint-Ravy !

Comme chaque année, le public est invité à découvrir les ateliers d’artistes montpelliérains, qu’ils soient peintres, dessinateurs, sculpteurs ou plasticiens. On citera entre autres, Jean-Paul BOCAJ, Gisèle CAZILHAC, MiMA, Marc BOUCHACOURT, BOJIDARKA, DEBIT DE BEAU, Virginie GUIDEE, Véro LHOMMET, Arnaud LABARGE, Sylvie LEONARD-SEIGNEURET, Aurélie SALVAING ou encore Sandrine YGRIE. L’occasion de portes ouvertes festives et de discussions à bâtons rompus, pour découvrir les sujets d’inspiration et les techniques des uns et des autres. En parallèle, une exposition comportant une œuvre carrée de chacun des participants est organisée dans la salle municipale Saint-Ravy.

Accédez à la liste des artistes  et à leurs coordonnées ici.

Accédez au plan ici.


lucy-skaer-la-chasse
Lucy Skaer, La chasse, vue de l’exposition au Mrac Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, Sérignan, 2017. Photographie Aurélien Mole

• Au MRAC de Sérignan, dimanche 23 avril à 15h00 : visite MiRACle, l’exposition La Chasse de Lucy Skaer vue par un géologue

En partenariat avec le laboratoire Géosciences de Montpellier, le MRAC propose une découverte inédite de l’exposition de Lucy Skaer par Benoît Gibert, enseignant-chercheur géologue, correspondant pour la collection pédagogique de minéralogie de la faculté de sciences de Montpellier. Cet événement s’inscrit dans le cadre d’un nouveau cycle de rendez-vous. Durant les visites MiRACle, le musée invite des professionnels issus de différents champs disciplinaires à porter un regard sur les œuvres d’art contemporain à travers leur expérience et leur savoir-faire.

MRAC
146, avenue de la Plage
34410 Sérignan


 

eric-liot-baiser

• Expo collective : les Journées de l’Amour 2017 content « Les hauts et les bas » à la Chapelle du Quartier Haut, à Sète

L’Amour est célébré chaque printemps, depuis dix-sept ans, à l’occasion des Journées de l’Amour, à Sète. Organisé bénévolement par l’association Histrions et orchestré par l’artiste sétoise Christy Puertolas avec l’aide de Véronique Fis (coordinatrice), cet événement réunit à chaque fois des artistes différents autour d’une thématique précise qui lui est liée. Pour cette édition 2017 des Journées de l’Amour, 19 artistes ont été invités à plancher sur les hauts et les bas de l’amour. L’exposition collective se tient du 8 au 30 avril ; des événements (lectures, performances…) seront organisés durant cette période.

Artistes participants : Karine Barrandon, Christine Boileau, Julia Collaro, Anna Kache, Caroline Mathieu Banville, Christy Puertolas, La Pop galerie, Moises Espinosa Urbano, Karl Gietl, Mister Helic, Damien Jouillerot, Maxime Lhermet, Eric Liot, Philippe Loubat, Alexandre Nicolas, Bernard Pras, Jean Racamier, Pierre Tilman et Stefan Vivier.

Découvrez le programme des animations via ce lien direct et un article plus détaillé ICI.

Chapelle du Quartier Haut
Rue Borne
34200 Sète.

Tous les jours de 11h à 18h.


mia-farrow-wooddy-allen
Mia Farrow porte comme un fardeau (symbolisé par un chapeau) la liaison de Woody Allen avec sa fille adoptive

• Expo : la série « Femmes d’artistes et femmes artistes » de Catherine Lopes-Curval à la Galerie Clémence-Boisanté (Montpellier)

Jusqu’au 20 mai 2017, Clémence Boisanté expose à ses cimaises une quarantaine de tableaux sur la condition des femmes d’artistes, qui sont ou furent elles-mêmes parfois des artistes. Bonheur, jalousie, adultère, solitude… ces affres ne leur sont ou ne leur ont pas été épargnées, rappelle la peintre, qui s’est beaucoup documentée pour réaliser cette série. Ce travail mené par Catherine Lopes-Curval est né d’un projet de livre que nous avions déjà évoqué dans un article il y a quelques mois (Lire ICI l’interview de la peintre).  « J’apprécie la façon dont Catherine Lopes-Curval a réussi à capter l’univers propre à chaque couple et à retranscrire leur langage artistique en adaptant son style à chaque fois. Elle s’est mise au service de ces femmes tout en gardant évidemment sa personnalité, son empreinte. Par exemple, elle a conservé sa façon de représenter l’espace en deux dimensions, sans perspective, et son langage propre, qui relève de la figuration teintée d’une certaine naïveté », indique Clémence Boisanté. La galeriste complète : « Exposant beaucoup de femmes artistes dans ma galerie, je suis sensible au sujet qu’aborde Catherine Lopes-Curval dans cette série. J’admire leur engagement, leur pugnacité dans un milieu difficile ». Ajoutons que le Centre Pompidou a acquis des œuvres de Catherine Lopes-Curval pour les intégrer dans ses collections, ce qui donne une idée de la qualité de son travail.

Galerie Clémence-Boisanté
10, boulevard Ledru Rollin
34000 Montpellier
Tel. : 04 99 61 75 67
Exposition visible du mardi au samedi, de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h00.

http://www.galerieboisante.com

gala-dali
Sa muse Gala dans la loupe de Salvador Dali

 

vania-galerie-at-down-street-art

• La Galerie At Down (Montpellier) présente « Fleurs éternelles », nouvelle expo du street artiste Vania

Jusqu’au 28 mai 2017, la galerie montpelliéraine At Down propose une exposition personnelle de Vania intitulée Fleurs éternelles. « Sans trahir ce style qui l’a fait connaître ni la culture si chère à son cœur, Vania dévoile, pour sa première exposition personnelle à la galerie At Down, une série de toiles accompagnées d’archives photographiques. Quelques preuves sincères appelant ainsi à une meilleure reconnaissance historique d’une vision très avant-gardiste du graffiti », indiquent les galeristes Philippe Lefèvre et Nicolas Pinelli.

> Voir l’article détaillé via ce lien direct.

Galerie At Down
20, rue du Plan de l’Olivier
34000 Montpellier
Tel. : 04 67 54 26 32
Ouvert de 11h à 19h du mardi au samedi. Le dimanche et le lundi sur rendez-vous.


pro-neo-cubism-galerie-nicolas-xavier-montpellier

• Expo : à Montpellier, le street artiste Pro176 investit la Galerie Nicolas-Xavier de son « néocubisme »

Jusqu’au samedi 29 avril 2017, la Galerie Nicolas-Xavier expose à ses cimaises les dernières œuvres inédites de Pro176, reconnu sur la scène internationale. Elles résultent d’une recherche sur le cubisme menée par l’artiste.

Pro176, également surnommé Profecy ou « le Professionnel de l’univers astralo-galactique », est un graffeur, artiste peintre et rappeur français. Spécialiste de ce qu’il appelle la « Cosmonométrie », le jeune quadragénaire réside et travaille à Valence, en Espagne. Il apporte un soin particulier à ses fonds. En adepte de l’underground, il introduit des messages cachés dans ses tableaux. Parmi ses références, il cite les street artistes Jay1 et la partie « Paris » de Spraycan-Art, et se dit héritier de cette école. Il se revendique également d’un style inspiré de l’univers de Jack Kirby, célèbre dessinateur américain de comics, inspiré par la quête philosophique du bien contre le mal, sur fond d’univers, d’étoiles et de galaxies infinies, peuplés de super-héros ou super-méchants.

Galerie Nicolas-Xavier
2 bis, rue Glaize – Place des Musées – 34000 Montpellier
Tel. : 06 99 23 10 73
contact@galerienicolasxavier.com
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous en dehors des horaires d’ouverture.


galerie-z

• Les tableaux et sculptures de Jean-Raymond Meunier à la Galerie Z’ (Montpellier)

Jean-Raymond Meunier est à l’honneur à la Galerie Z’ jusqu’au 9 mai. Il se définit comme un sculpteur, peintre et… bricoleur. Tout un programme ! « Nous aimons son univers foutraque et poétique, son humour, son inspiration très bande-dessinée, son génie de la recup’ et du modelage de la terre, absolument unique », indique la galeriste Nathalie Febvre.

Galerie Z’
6, rue des Sœurs noires
34000 Montpellier
04 67 29 42 04
Ouverte du mardi au samedi, de 10h30 à 12:30 et de 14h30 à 19h00.


• Les variations photographiques de Jean-­Yves Moirin autour de l’iris, à la Galerie Gabrielli (Montpellier)

Jusqu’au 15 mai 2017, Annie Gabrielli propose une exposition de photographies de natures mortes de Jean-Yves Moirin qui sont autant d’hommages à la peinture classique. Revisitant un thème maintes fois exploré dans l’histoire de l’art, à savoir le cycle de vie d’une fleur, de son éclosion à sa flétrissure, mis en parallèle avec le caractère éphémère de la vie, il souligne également le sublime dans ses vanités.

Galerie Annie Gabrielli
33 Avenue François Delmas
34000 Montpellier
Téléphone : 06 71 28 53 24
http://galerieanniegabrielli.com


• « L’invincible été » pictural de Jean Pierson à la Galerie de l’Ancien Courrier jusqu’au 22 avril 2017 (ATTENTION, DERNIERS JOURS !)

Les tableaux de Jean Pierson ont l’art de célébrer l’été. Sur une terrasse ombragée, près d’une maison aux tons ocre ou d’un cabanon en bois peint, une table attend des convives, peut-être partis se baigner dans la mer toute proche. Tel est l’esprit de la nouvelle série peinte par le Narbonnais Jean Pierson, dont le sujet de prédilection en peinture est, depuis des années, la lumière du Sud, ses terrasses, sa végétation, son art de vivre…

> Voir l’article détaillé via ce lien direct.

Galerie de l’Ancien Courrier
3, rue de l’Ancien Courrier
34000 Montpellier
Tel. : 04 67 60 71 88.


 

gerard-roland-galerie-montpellier

• Une rétrospective consacrée au peintre Gérard Roland (1932-2012) à la Galerie 13 (Montpellier), le temps d’un week-end

Après un cursus à l’école Boulle à Paris et l’obtention du prix AB-DEL-TIF en 1958, il vécut quatre ans en Algérie comme pensionnaire à la Villa Abdeltif où il fréquenta notamment Albert Camus. Certaines de ses peintures furent acquises par le musée d’Alger à cette occasion. Réinstallé à Paris, il décrocha des contrats de peintre décorateur pour le Lido, l’ORTF et le Châtelet. En 1971, il rentra à l’Opéra de Paris dans l’équipe des décorateurs, où il fut amené à travailler, entre autres, avec le peintre Gauvin et le sculpteur Arman. La mairie de Paris et de nombreux collectionneurs possèdent des tableaux de lui. « Plusieurs périodes traversent son œuvre : la période Ecole de Paris, la période orientaliste, la période art sociologique des années 1970, et une sorte de figuration libre dans les années 1980 », indique la galerie.

Galerie 13
13, boulevard du Jeu de Paume
34000 Montpellier
Tel. : 06 08 84 81 45.


Jonathan-Meese

 

• Meese le messie livre sa prophétie au Carré Sainte-Anne

(Montpellier)

Jusqu’au 30 avril 2017, le Carré Sainte-Anne abrite une gigantesque installation du néo-expressionniste allemand Jonathan Meese, qui prône la liberté dans l’art et le retour à la part d’enfance qui se niche en chacun de nous. Délirante et puisant ses sources dans la culture cinématographique, littéraire et philosophique, cette installation composée d’objets de récupération et d’œuvres picturales, regorgeant de détails, s’impose aux visiteurs dans son aspect ludique et sa folie brouillonne. Un joli pari de Numa Hambursin, qui signe là l’une de ses dernières expositions en tant que directeur artistique du Carré Sainte-Anne, puisqu’il quittera ses fonctions fin 2017.

Carré Sainte-Anne – Espace d’Art Contemporain
2, rue Philippy – 34000 Montpellier
www.montpellier.fr


 

• Les tressages de François Rouan au Musée Fabre de Montpellier

Une rétrospective dédiée aux tressages de François Rouan, artiste contemporain originaire de Montpellier, se tient jusqu’au 30 avril 2017 au Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole. Aux cimaises figurent 60 peintures retraçant « cinquante années de création intense », de 1966 à 2016 ; cinquante années vouées à la peinture et au tressage.

Musée Fabre
39 bd Bonne Nouvelle
Montpellier
Tél. 04 67 14 83 00
www.museefabre.fr

Horaires • Collections permanentes : du mardi au dimanche – 10h > 18h
• Exposition temporaire François Rouan, Tressages 1966-2016 : du mardi au dimanche 10h > 18h


 

Expo-Mulholland-Drive-Panacee-Montpellier

• Triple exposition à la Panacée de Montpellier (ATTENTION, DERNIERS JOURS!)

Le nouveau directeur artistique de la Panacée, Nicolas Bourriaud, propose trois nouvelles expositions jusqu’au 23 avril 2017 dans ce lieu dédié à l’art contemporain. L’exposition principale, intitulée « Retour à Mulholland Drive », est consacrée à des œuvres relevant selon lui du « minimalisme fantastique ». Une autre exposition, monographique cette fois-ci, présente des œuvres picturales et un film d’animation de la jeune Iranienne Tala Madani. Un univers sombre et scatologique, déroutant, où le genre masculin est mis à mal. Enfin, la troisième exposition « Intérims, art contre emploi » réunit des œuvres cyniques, humoristiques ou militantes de 9 artistes autour du thème du salariat.

La Panacée
14 Rue de l’École de Pharmacie
34000 Montpellier
Tel. : 04 34 88 79 79.


 

musee-medard-indiennes-lunel

• Expo : honneur aux « indiennes » au Musée Médard de Lunel

Toiles de coton peintes de couleurs chatoyantes, exportées d’Asie, les indiennes conquirent l’Europe à compter de leur introduction au XVIIe siècle par la Compagnie anglaise des Indes. A Lunel, jusqu’au 20 mai, le Musée Médard, dont la vocation est de valoriser le fonds bibliographique patrimonial légué par Louis Médard, livre une exposition pédagogique sur les indiennes en relation avec ce bibliophile passionné, qui fit fortune en faisant le commerce de ces tissus. Echantillons d’indiennes, registres des sociétés de Louis Médard, cartographies, notes manuscrites, tampons à imprimer, plantes tinctoriales, récits de voyages, vêtements, vidéos… La présentation est variée et assortie d’œuvres en papier, délicates et réussies, de deux artistes contemporains, Mireille Laborie et Jean-Charles Legros.

> Voir l’article détaillé via ce lien direct.

Musée Médard
71, place Martyrs de la Résistance
34400 Lunel
Tel. : 04 67 87 83 95
http://www.museemedard.fr


 

• Les influences artistiques d’Hervé Di Rosa et les héritiers de l’art modeste au MIAM de Sète

Jusqu’au 17 septembre 2017, le Musée International des Arts Modestes (MIAM) de Sète passe en revue les influences et les héritiers du peintre Hervé Di Rosa. Outre une poignée d’œuvres du peintre voyageur, cofondateur de la figuration libre, la commissaire d’exposition Julie Crenn a choisi de faire figurer aux cimaises des œuvres d’artistes majeurs, comme Bernard Buffet, Dubuffet, David Hockney ou Orlan, et d’autres de jeunes artistes, qu’elle considère dans la lignée des arts modestes, et dont ils seraient les héritiers, selon elle.

Musée International des Arts Modestes
23, quai Maréchal de Lattre de Tassigny
34200 Sète
Tél : 33 (0) 4 99 04 76 44

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toute les semaines dans votre boite mail.