Albert Gleizes & Jean Metzinger, fondateurs du cubisme, à Lodève

Par |

Au musée Fleury de Lodève dans l’Hérault, 80 tableaux et dessins, des documents, des films et une quinzaine d’oeuvres du cercle cubiste retracent l’aventure picturale du cubisme, en se focalisant sur deux de ses fondateurs : Albert GLEIZES (1881-1953) et Jean METZINGER (1883-1956). Jusqu’au 3 novembre 2013. 

 

Pourquoi exposer GLEIZES et METZINGER ?

Albert GLEIZES et Jean METZINGER comptent parmi les fondateurs du cubisme, et ils contribuèrent à le propager en France et à l’étranger, notamment via leur manifeste de 1912 intitulé Du Cubisme, premier traité théorique élaboré sur le sujet. Le Musée de Lodève s’est donc associé au Musée de la Poste pour leur rendre hommage, à l’occasion du centenaire de la publication de cet ouvrage. Du cubisme on a retenu les grands noms : Pablo PICASSO, Georges BRAQUE ou encore Juan GRIS. Pourtant, le mouvement fut aussi créé par GLEIZES et METZINGER.

Qu’est-ce que le cubisme ?

Né en 1907 dans l’atelier de Picasso, le cubisme proposait une vision géométrique des paysages, des objets et des personnes. Tout se résumait à quelques cercles, triangles ou parallélépipèdes. La géométrie des formes était accentuée par l’usage de couleurs franches. Ce mouvement pictural s’est essoufflé dès 1914.

3 sections

L’exposition comporte trois sections. Dans la première, le public est invité à découvrir des oeuvres de GLEIZES et METZINGER réalisées avant 1912. La deuxième partie évoque la diversité du cubisme. En complément des créations de GLEIZES et METZINGER, sont exposées des oeuvres d’artistes de la Section d’Or : ARCHIPENKO, DUCHAMP-VILLON, HERBIN, KUPKA, LA FRESNAYE, LE FAUCONNIER, LHOTE, MARCOUSSIS, SURVAGE, VALENSI, VILLON… La dernière section montre les trajectoires esthétiques prises par chacun des deux artistes après 1914.

Musée de Lodève – Square Georges Auric – 34700 Lodève – Tel. : 04 67 88 86 10.
> Musée ouvert de 10h à 18h sans interruption tous les jours (même les jours fériés), sauf le lundi.
Nocturnes jusqu’à 22h tous les mardis, jusqu’au 27 août.
Visites guidées du mardi au samedi à 11h et 15h.

 

VISUEL : Albert GLEIZES. La Parisienne (Juliette Roche), 1915. Musée des Beaux-Arts, Lyon.

Virginie MOREAU

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité