François Jauvion, crowdfunding pour publier un ouvrage d’illustrations sur l’art brut et singulier

Par |
Taillandier par François Jauvion (détail).
© Jacques-Yves Gucia.

Un bel ouvrage, dessiné par le sculpteur et dessinateur François Jauvion et parrainé par la rédactrice en chef du magazine Artension, Françoise Monnin, sera publié en juin, sous l’égide du galeriste parisien Hervé Courtaigne. A cet effet, une campagne de financement participatif a été lancée…

A cet instant précis, la somme nécessaire à la publication de son Panthéon de l’art brut, singulier et inclassable, soit 10.000 euros, est réunie à 74 %*. Les collectionneurs, amateurs d’art et artistes eux-mêmes ne s’y trompent pas : il s’agit d’un projet de qualité et passionnant, qui mérite d’être soutenu. Si la somme était dépassée, le projet serait revu et enrichi. Les futurs lecteurs ne peuvent que s’en féliciter d’avance !

80 planches sur des artistes bruts et singuliers*

Depuis 2016, François Jauvion dessine au feutre et à l’aquarelle une histoire de l’art bien éloignée des ouvrages habituels sur le sujet. Chaque artiste est représenté nu au centre d’une feuille de 26 x 36 cm, entouré de ses vêtements et de ses outils et matériaux de travail : crayons de couleurs (Adolf Wolfli), peinture et pinceaux pour les uns (Taillandier), fils (Helga Goetze) ou matériaux de récupération pour les autres ; pierres, ciment, truelle et brouette pour d’autres encore (le facteur Cheval)…

Le facteur Cheval par François Jauvion.

Un portrait est souvent réalisé. Le dessinateur se fond ensuite dans le style de chaque artiste – belle prouesse – pour montrer des œuvres. « Je m’imprègne, je m’immerge alors dans la technique de l’artiste », indique-t-il. Et un petit texte, issu d’une interview si le peintre ou sculpteur est encore vivant, résume son propos. Chaque planche nécessite une cinquantaine d’heures de travail. La toute première était consacrée à Robillard.

Très porté sur l’art brut et singulier – « cette famille d’artistes crée des œuvres plus surprenantes et touchantes que l’art contemporain », dit-il – François Jauvion en décline naturellement les principaux créateurs. Et fait une incursion dans la figuration libre avec ses deux maîtres à penser, Hervé et Richard Di Rosa, qu’il a découverts quand il avait 16 ans, et qu’il a rencontrés. Lesquels l’ont notamment inspiré pour ses sculptures « Boules à neige » et « Triptyques ».

Hervé Di Rosa par François Jauvion

Un autre regard sur l’histoire de l’art

Pour l’instant, François Jauvion a « fiché » plus de 137 créateurs bruts ou singuliers et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin ; un second tome est déjà envisagé. Il s’agit pour lui de créer un livre d’histoire de l’art différent des autres, bien plus ludique. « J’aimerais qu’il incite les gens qui le liront à découvrir plus en profondeur le travail des uns et des autres. » Un ouvrage visuel très proche de la vérité de chacun des personnages dépeints, puisque résultant de longues recherches et parfois même enrichi du regard de l’amitié, ou bénéficiant en tout cas de la relation d’artiste à artiste. Les planches de François Jauvion, amenées à être regroupées au sein d’un album si le crowdfunding aboutit, sont très appréciées par le milieu artistique, les collectionneurs, les galeries, les amateurs d’art… Ses planches originales seront prochainement exposées au Musée des Arts Buissonniers par la Galerie Pol Lemétais à Saint-Sever-du-Moustier (12), qui possède déjà la planche de Paul Amar.

Dubuffet par François Jauvion

S’il retient une chose de ce travail de « dissection des artistes », comme il le qualifie lui-même, c’est que « la création artistique est sans limite », confie François Jauvion. Il poursuit : « Les artistes s’emparent de tous les matériaux, toutes les techniques ; tout est utilisé, détourné ; la créativité est immense. Et des amitiés naissent des planches que je dessine, car je les montre aux artistes  – vivants – avant de les interviewer pour réaliser le petit texte que je place en bas de chaque planche. Ensuite, on se rappelle, on s’invite à manger… L’histoire ne s’arrête pas là ».

Cette classification des créateurs, épinglés comme s’ils étaient des papillons, fait de lui un artiste singulier, classant ses semblables à l’instar d’un documentaliste minutieux destiné à continuer indéfiniment sa tâche. Car, s’exclame François Jauvion : « La liste des artistes dont j’apprécie le travail ne cesse de s’allonger au fil de mes recherches ; j’en découvre toujours plus ! » Mais il compte également poursuivre la sculpture, et notamment ses grands triptyques, en alternance avec ses planches.


* MISE A JOUR : lundi 13 janvier, la somme nécessaire à la publication a été atteinte. François Jauvion a adressé ce message à la rédaction : « Notre premier objectif est atteint, en une semaine seulement ! Quel élan magnifique ! Nous avons décidé de poursuivre la collecte : en augmentant notre budget, nous allons en effet pouvoir ajouter des pages à notre ouvrage : davantage d’artistes présentés, un plus grand format, un plus beau papier, une reliure plus soignée ! Et de joyeuses expositions en cette fin de printemps et cet été, pour que vous puissiez découvrir le livre, les planches originales, et les estampes ! D’ores et déjà, sachez que nous nous retrouverons bientôt à Paris, à la galerie Hervé Courtaigne ; à Gisors, lors du Grand Baz’Art 2020 ; et à Saint-Sever-du-Moustiers, à la galerie Pol Lemétais et au Musée des Arts buissonniers ! À bientôt. Nous comptons sur vous pour embarquer vos amis dans cette belle aventure ».


Comment participer ?

Rendez-vous sur :
https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/francois-jauvion-le-livre-enfin
Inscrivez-vous si vous ne l’êtes pas déjà, choisissez la somme que vous souhaitez donner, et validez ! Vous recevrez la contrepartie (livre dédicacé, gravure dédicacée, estampe, dessin original) en temps voulu…


Aloïse Corbaz par François Jauvion

* Parmi les artistes représentés

– des artistes bruts historiques : Oko ATAA, Giovanni BOSCO, Neck CHAND, Ferdinand CHEVAL, François Joseph CRÉPIN, Gaël DUFRÊNE, Joachim Vicens GIRONELLA, Helga GOETZE, Ted GORDON, Johann HAUSER, Alexandre LOBANOV, Gustav MESMER, Hidenori MOTOOKA, Michel NEDJAR, Pier Francesco ORSINI, André PAILLOUX, Giovanni Battista PODESTA, Émile RATIER, Victor SIMON, Schröder SONNENSTERN, Hans Ploos VAN AMSTEL, August WALLA, Scottie WILSON, Josef WITLICH, Erich ZABLATNICK, Carlos ZINELLI.

– des artistes singuliers historiques : Michaël BETHE-SÉLASSIÉ, Anselme BOIX-VIVES, Alain BOURBONNAIS, Gaston CHAISSAC, Fernand CHATELAIN, Mario CHICHORRO, CHOMO, Robert COUDRAY, Philippe DEREUX, Hervé DI ROSA, Richard DI ROSA, Yolande FIÈVRE, Yves Jules FLEURI, GOTLIB, Pascal Désir MAISONNEUVE, Angelo MEANI, François MONCHÂTRE, Marie MOREL, Gilbert PEYRE, Niki de SAINT-PHALLE, Ody SABAN, Yvon TAILLANDIER, Robert TATIN, Jean TINGUELY, Jean TOURLONIAS.

– des artistes singuliers actuels : Nadja BERRUYER, Marc BOURLIER Gérard CAMBON, Nick CAVE, Jean-Michel CHESNÉ, Sylvain CORENTIN, Caroline DAHYOT, Serge DEMIN, Hubert DUPRILOT, Marie-Noëlle FONTAN, Séverine GAMBIER, Sabrina GRÜSS, Klum KLICK, Thierry LAMBERT, LAUDAC, Évelyne POSTIC, Antoine RIGAL, Sophie SAINRAPT, Antonio SAINT SILVESTRE, Les STAËLENS, Catherine URSIN, Jacqueline VIZCAINO, WABÉ, Pétra WERLÉ.

Anselme Boix Vives par François Jauvion.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité