Le tango mène la danse à la galerie Hélène-Trintignan

Par |

Hélène TRINTIGNAN accueille actuellement dans sa galerie une série de tableaux de Catherine LOPES-CURVAL ayant pour thème le tango. En entrant dans la galerie, un air de milonga donne le ton : c’est à une exposition thématique de caractère que nous convie lagaleriste. Et de fait, dès l’entrée, les tableaux de Catherine LOPES-CURVAL entraînent les visiteurs dans une danse sensuelle, endiablée, parfois violente, au coeur de l’Argentine populaire des bas-fonds.

Article à lire dans son intégralité dans l’HJE 2916 du jeudi 15 novembre 2012

L’ambiance de Buenos Aires est parfaitement restituée dans les tableaux de divers formats exposés aux cimaises de la galerie. Certaines toiles montrent des pas de danse en noir sur fond beige, car pour pratiquer le tango, mieux vaut connaître le pas de base (El Paseo)… Puis viennent les hommages aux grands personnages latino-américains. D’abord le mythique chanteur Carlos GARDEL (1887 ou 1890-1935), resté, de loin, le chanteur-compositeur de tango le plus connu. Sa mort dans un accident d’avion contribua à nourrir sa popularité. Et le bandonéoniste et compositeur argentin Astor PIAZZOLLA (1921-1992), considéré comme le musicien de tango le plus important de la seconde moitié du XXe siècle. Puis le romancier, dramaturge et dessinateur argentin COPI (1939-1987), qui vécut à Paris et dessina notamment pour Le Nouvel Observateur, Hara-Kiri, Charlie Hebdo et Libération. Sans oublier le peintre contemporain argentin Antonio SEGUI, exilé en France et interdit de séjour dans son pays, représenté en Senor Tango. La peintre fait aussi un clin d’oeil au dessinateur italien Corto Maltese, et à sa bande dessinée Tango, dont l’intrigue se déroule en 1923, dans le milieu interlope de Buenos Aires.

De nombreuses toiles mettent l’accent sur les clichés propres au tango : la gomina que se passent les hommes sur leurs cheveux pour accentuer leur brillance, leurs dents parfaitement blanches, les talons aiguilles des danseuses, les mocassins bien lustrés des couples…

> Galerie Hélène-Trintignan – 21, rue Saint-Guilhem – 34000 Montpellier – Tel. : 04 67 60 57 18.
www.galerietrintignan.com

> L’exposition Tango est visible du mardi au samedi, de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 19h00.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité