Les Editions Luis Casinada lancent la collection « Parce Que ! »

Par |

Cette collection, qui devrait bientôt rassembler 7 ouvrages différents, puis bien plus, met à l’honneur le regard d’un artiste local sur une oeuvre littéraire : fiction, poésie, etc. Les trois premiers ouvrages viennent de sortir.

Article et photos de Virginie MOREAU publié dans son intégralité dans l’Hérault Juridique & Economique du jeudi 29 novembre 2012.

Dans le premier numéro de la collection, Sébastien HERVOUET illustre Don Juan et la petite sirène d’Henri-Pierre ROCHÉ ; dans le deuxième, Yann DUMOGET interprète La Huitième élégie de Duino de Rainer Maria RILKE, et dans le troisième volume, SEB.M (photo) revisite le poème L’enfui tourne court de René DAUMAL, extrait du recueil Poésie noire, poésie blanche. Trois beaux livres-objets à lire et à exposer…

Les éditeurs Guy BARRAL et Sébastien HERVOUET, qui sont à l’origine de ce projet, indiquent que « Tous les livres de cette collection se présentent sous un format 17 x 17 cm (à savoir, celui des 45 tours vinyle). Un coffret en aluminium et Plexiglas® cristal permet deux utilisations. On peut, au choix, s’en servir comme d’un livre, les lire, les feuilleter, les ranger sur les étagères d’une bibliothèque. Ou bien, les afficher au mur comme un tableau. En effet, la couverture est occupée à chaque fois par une illustration pleine page ne portant ni lettrage, ni marque de reliure. La page de titre est renvoyée à ce qui, ailleurs, s’appelle quatrième de couverture. Le tirage se fait sur papier Japon Awagami Hosho.

La reliure est du type ‘ à la chinoise ’, chaque feuillet étant doublé par un pliage sur lui-même ; les fils de reliure sont masqués par les pages de titre et de frontispice ». Ils insistent sur l’idée de transparence du livre-objet (grâce à l’usage du coffret en Plexiglas®) pour que l’édition se fasse oublier et que l’accent soit mis sur les illustrations. Les textes qui ont été choisis sont courts, peu diffusés, et peuvent se prêter à une illustration, qu’elle soit figurative ou abstraite.

Si, au début, des textes narratifs avaient été choisis, certains artistes ont préféré se tourner vers la poésie, comme SEB.M, qui a souhaité illustrer du René DAUMAL. Pour sa part, Yann DUMOGET a opté pour un texte de RILKE, parce que La Huitième élégie de Duino, texte hors norme, lui permettait d’entrer dans l’imaginaire, de faire « une évocation picturale du texte sans pour autant l’illustrer de façon littérale », explique-t-il. Chaque exemplaire est unique et comporte des interventions directes des artistes.

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité