« Simple mortelle », de Lilian Bathelot : mourir pour des idées

Par |
simple-mortelle

Les éditions La Manufacture de Livres viennent de publier "Simple mortelle", le tout nouveau roman du Montpelliérain Lilian Bathelot. Un roman d'amour noir, plein de suspense, sur fond de convictions écologiques et de complot politique.

Il est des rencontres qui font basculer une vie entière… Celle de Nicole avec Louis sera de celles-ci, à l’image de l’orage qui éclatera ce jour-là. La paisible quinquagénaire montpelliéraine venue enseigner à Malissègre, un village de campagne bien calme, y trouvera l’amour, et découvrira le complot ourdi contre celui qui a fait chavirer son cœur, militant écolo convaincu.

On apprécie ce roman à plusieurs voix, flirtant entre journal intime, roman d’amour, roman politique, polar et roman noir. Les thématiques abordées y sont particulièrement actuelles. L’engagement écologique de Louis contre la construction d’un barrage n’est pas sans rappeler celui des Zadistes de Notre-Dame-des-Landes. Et soulève le problème du choix entre violence et non-violence pour défendre ses idées. Et en pleine période de multiplication des théories du complot, Lilian Bathelot n’hésite pas non plus à égratigner les autorités et les services de renseignement, qui manipulent les faits à leur guise.

lilian-bathelot-simple-mortelle

Dans un même roman, Lilian Bathelot réussit à évoquer, pêle-mêle, des sujets aussi divers que la crise de la cinquantaine, quand les enfants quittent le foyer ; la passion amoureuse ; la vie dans les villages ; la sauvage beauté de la nature audoise ; l’écologie ; les armes ; les traumatismes de guerre ; les rivalités au travail ; la solitude ou encore les machinations politiques. Il fallait le faire.

Après son excellent Terminus mon Ange, le romancier montpelliérain Lilian Bathelot signe là un nouvel opus au dénouement haletant, qui fait réfléchir à deux fois aux informations diffusées quotidiennement par les médias. L’auteur aurait pu tout aussi bien intituler son roman Mourir pour des idées, d’accord, mais de mort belle, car son Louis Lacan a bien du panache.

 

lilian-bathelot

CV express. Né en 1959, le Montpelliérain Lilian Bathelot a été cracheur de feu, ouvrier, professeur de philosophie, employé dans le bâtiment, champion de France de tir, etc. Autant dire que l’homme a plusieurs casquettes, et qu’il est passionné. Venu à l’écriture en 1997, il signe une œuvre variée allant du roman noir à la littérature jeunesse en passant par le théâtre. Il est l’auteur du remarqué Terminus mon ange, publié en 2014 aux éditions La Manufacture de Livres.

 

Références de l’ouvrage

Simple Mortelle, par Lilian Bathelot
Editeur :  la Manufacture de Livres
Prix : 20,90 €. 440 pages.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité