Waldeck Moreau ouvre la librairie L’Opuscule à Montpellier le mercredi 24 avril

Par |
waldeck-moreau-couv-ok

Une vague de renouveau s’étend à Montpellier. Après les ouvertures récentes des librairies Fiers de Lettres, La Cavale, La Géosphère et Easter Egg, c’est au tour de L’Opuscule d’ouvrir ses portes ce mercredi 24 avril, à l’initiative de l’auteur de romans policiers Waldeck Moreau. L’HJE vous en dit plus…

De Villeneuve-les-Maguelone à Montpellier

Il avait déjà un corner librairie – appelé la Librairie Du Fil à retordre – installé au café-restaurant Le Petit Troc, sur la place de l’Eglise, à Villeneuve-les-Maguelone. Waldeck Moreau a décidé de voir plus grand en installant une vraie librairie, à Montpellier cette fois, au numéro 10 de la rue Saint-Firmin, en lieu et place de la Galerie Réno. « Il s’agit d’un beau local aux pierres apparentes, situé dans une rue passante, dans laquelle se trouvent déjà des commerces, une galerie d’art, un restaurant, une boutique éthique. Je cherchais un local de ce type depuis 2015, de façon épisodique, depuis mon stage à l’Institut national de formation des libraires à Montreuil. Il est composé de deux grandes pièces et d’une autre de 10 m2. L’ouverture aura lieu le 24 avril » se réjouit-il.

opuscule-devanture

Une librairie généraliste

« Pour débuter, j’installe 6.000 ouvrages dans la librairie, mais dès la rentrée littéraire, il y en aura 8.000 », annonce Waldeck Moreau. De quoi satisfaire les amateurs de lecture. Quant au contenu, « la librairie propose beaucoup de littérature, de polars et de livres jeunesse, un peu d’ouvrages pratiques, d’art et de design. Elle est généraliste, avec quelques impasses ». En effet, le libraire préfère « faire l’impasse sur la bande dessinée », du fait de la proximité géographique avec la librairie Azimuts, spécialisée dans ce domaine et installée rue Saint-Guilhem. « De plus, en BD, il y a un nombre parfois incalculable de tomes, et tous les avoir signifie disposer d’un fonds énorme. Je préfère me cantonner aux romans graphiques. Mes lecteurs peuvent retrouver tous les tomes de Tardi ou encore de ‘ L’Arabe du futur ’ », précise-t-il. Idem pour les sciences humaines, dans lesquelles est spécialisée La Cavale : la librairie L’Opuscule propose uniquement des ouvrages concernant l’actualité de ce domaine.

opuscule-interieur

Un credo… et du design pour le financer

« Bien évidemment, comme tout libraire, je rêve de donner envie de lire à des personnes qui ne lisent pas. Je souhaite apporter du conseil, être présent. Mais au-delà de ça, il me semble important de promouvoir des éditeurs peu diffusés et d’inviter des auteurs qui rapportent moins que les blockbusters de la rentrée littéraire ». Pour cela, Waldeck Moreau a mis en place un modèle économique en vue de soutenir les animations qu’il souhaite recevoir. Il a établi un partenariat avec Fontana Arte afin de pouvoir proposer à sa clientèle des reproductions d’objets créés par des designers. Dès l’ouverture, par exemple, une lampe de l’architecte et designer italien Gio Ponti est en vente (voir la photo ci-dessous).

waldeck-moreau

De l’art aux cimaises

Dépositaire de la Réunion des Musées Nationaux – RMN pour les intimes – la librairie L’Opuscule vend de la papeterie et de petits objets en rapport avec l’art. Et mieux encore, des expositions trimestrielles de sculpture ou de peinture rythmeront la vie de la librairie. Le premier artiste invité à exposer en avril est le sculpteur Alejandro Berconsky.

L’avenir : des animations jeunesse, des ateliers et un magazine

« La petite pièce de 10 m2 permettra dans un deuxième temps d’organiser des animations et des ateliers pour la jeunesse, des ateliers de graphisme et des ateliers d’écriture, en lien avec des associations », projette Waldeck Moreau. Le libraire devrait également lancer un magazine culturel gratuit de 16 pages – double A3 plié en deux – intitulé L’O. Ses articles porteront sur la librairie, les auteurs, Gio Ponti…

Virginie MOREAU
vm.culture@gmail.com

NB : bien qu’ils portent le même nom de famille, aucun lien de parenté n’existe entre notre journaliste et le libraire, à leur connaissance.


Waldeck Moreau, un saltimbanque de l’écriture

Waldeck Moreau a un parcours de vie très étonnant. Il a suivi l’enseignement en arts appliqués de l’Ecole Boulle, à Paris. Il a ensuite dirigé une société dans le domaine de l’événementiel pendant vingt ans. Puis a conçu et fabriqué des roulottes durant trois ans. Il a écrit jusqu’à présent six romans policiers, dont deux publiés, aux Editions Lajouanie : Cavale hongroise et Une clinique si accueillante (paru le 8 décembre 2018).


Informations pratiques

Librairie L’Opuscule
10, rue Saint-Firmin
34000 Montpellier.
Ouverte à compter du 24 avril, du mardi au samedi, de 10h à 19h30, sans interruption.

Page Facebook : https://www.facebook.com/L.Opuscule/
Site Internet : blog.l-opuscule.com

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité