Musée de l’Écrit, Musée de la Tour des Prisons, arboretum… La Ville de Lunel étoffe son offre touristique

Par |

La Ville de Lunel a pris pour credo la création de lieux pédagogiques à vocation touristique. En témoignent les futurs Musée de l’Écrit (lié au legs exceptionnel du fonds d’ouvrages de la collection Médard) et de la Tour des Prisons, où la future scénographie mettra en relief un épisode sombre de l’histoire de la cité pescalune… L’arboretum, déjà opérationnel, complète cette vision pédagogique destinée à mieux faire connaître le patrimoine historique et naturel de la ville.

« Je donne et lègue mon cabinet de lecture en toute propriété à ma ville natale de Lunel, mais aux conditions expresses… de maintenir en tous temps le Collège, de ne jamais dénaturer ma collection de livres et d’en faire jouir les habitants de Lunel avec l’aide d’un bibliothécaire… » C’est en ces termes que Louis Médard (1768-1841) s’exprimait dans son testament. Richissime négociant, membre de l’Église réformée, il léguait alors sa collection de près de 5 000 ouvrages imprimés et manuscrits à ses concitoyens de Lunel.

Il pensait que seules l’instruction et la lecture réfléchie des grands textes du passé permettraient de lutter contre la misère et les superstitions.  C’est dans cet esprit et conformément au legs de Louis Médard que la municipalité de Lunel a lancé la réalisation d’un Musée de l’Écrit, qui ouvrira ses portes en décembre 2013. La collection regroupe des manuscrits du Moyen-Âge, des éditions originales des XVIe et XVIIe siècles, des livres gravés du XVIIIe, des fonds révolutionnaires…

Les reliures dites “ romantiques ”, datant pour la plupart du XIXe siècle, y sont remarquables. Beaucoup ont été réalisées dans les grands ateliers parisiens, mais 250 reliures sont issues d’ateliers de Montpellier.

Cette collection, d’abord accueillie dans une bibliothèque, va donc prendre place au sein du premier musée de la ville de Lunel, le musée Médard. Les travaux de gros-œuvre sont terminés. À la rentrée ­d’automne, l’équipe d’architectes  nîmois CREGUT-DUPORT commencera à mettre en scène l’histoire du lieu et les collections.

Le responsable du Musée, Romuald Goudeseune, précise le projet : “ Des ateliers pratiques sur la fabrication du papier, la gravure, la reliure… et des expositions d’œuvres d’artistes contemporains feront le lien avec ce riche passé. L’idée est aussi de ren­forcer le lien pédagogique avec les ­élèves du Lunellois ”.

En avant-première grâce au portail numérique…

On peut d’ores et déjà découvrir partiellement la collection Médard grâce à la bibliothèque numérique. Accessible en ligne sur http://www.museemedard.fr/ elle s’enrichira au fil des mois des documents numérisés dans les collections municipales. La bibliothèque Médard, les archives communales et d’autres documents patrimoniaux récemment entrés dans les collections (Écho du Vidourle) forment ce patrimoine écrit disponible en accès libre…

Accès à l’article complet en ligne, Hérault Juridique n° 2941, ICI

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité