Agde : Visites théâtralisées « au-delà des portes du temps »

Par |

Intitulées « au-delà des portes du temps » et organisées par l’Office de Tourisme Cap d’Agde Méditerranée, les visites théâtralisées du centre historique d’Agde mettent en scène des personnages historiques, grandes figures d’ici. L'idée : découvrir la ville aux 16e et 17e siècles, au fil d’une intrigue palpitante. Tous les mercredis en juillet et août.

Intitulées « au-delà des portes du temps », elles réunissent le Sieur Arnaud, maître du temps, et Dame Sophie, qui jouent avec des personnages historiques. Ils mélangent les époques et provoquent un soupçon de « zizanie » qui ne manquent pas de captiver le public, invité à suivre Anne de Montmorency – père de Henry de Damville, duc de Montmorency – et le corsaire Terrisse, dans une quête épique, mêlant rebondissements amoureux, complots et trésor perdu.

Durant une soirée, en compagnie de la troupe de théâtre « Les Balufff’s », cette aventure, teintée de magie et de mystère, emmène les spectateurs au cœur des richesses historiques et architecturales de la ville d’Agde avec deux illustres personnages.

© Cathy Dupuy de la Grandrive

Le Duc de Montmorency versus le corsaire Terrisse

Qui était Henry de Damville, Duc de Montmorency (1534-1614). Ce Gouverneur du Languedoc pendant 40 ans, fit preuve d’écoute et de bienveillance envers la population agathoise, notamment dans l’exercice de sa mission fiscale (fixer et répartir l’impôt) et celle d’assurer la protection du territoire. Il veillera à la sécurité de la ville et de Brescou. Au plus fort des clivages entre catholiques et protestants, il fera montre de modération et de tolérance. En 1593, le roi Henri IV, reconnaissant, le nommera Connétable de France. Il témoignera de son attachement à la terre agathoise et à la foi catholique en développant le sanctuaire de Notre-Dame du Grau d’Agde, qu’il acquiert en 1583 : construction de l’église, d’un couvent et de la chapelle de la Genouillade pour y enchâsser le rocher miraculeux où la Vierge, selon la légende, aurait laissé l’empreinte de son genou lorsqu’elle apparut, en prière, pour repousser une inondation. A sa mort, il sera enterré dans ce sanctuaire qui demeure un lieu de pèlerinage marial sur le chemin de Compostelle.

Quid de Claude Terrisse, Corsaire du Roi (1598-1673) ? Ce personnage illustre est né à Agde en 1598. L’intelligence et la bravoure de ce marin lui permettent d’accéder au statut de Corsaire du Roi sous Louis XIII et Louis XIV. En 1659, il revient vivre à Agde et fut plusieurs fois nommé Premier Consul. Pour les Agathois, il représente surtout un homme généreux, qui légua ses biens aux pauvres. Claude Terrisse est mort en 1673 et est aujourd’hui encore salué comme bienfaiteur de la ville. En 1876, un buste fut élevé en son honneur sur la Promenade.

Infos pratiques :

– Tous les mercredis en juillet (12, 19 et 26) et août (2, 9, 16, 23 et 30), à 21h

– Départ devant la galerie du Patrimoine – Office de Tourisme d'Agde

– Durée : 2h

– Tout public

– Tarif : 12€, réduit 9€, enfant 5€

Informations pour le public : Office de Tourisme Cap d’Agde Méditerranée Pôle Patrimoine – Hôtel de Peyrat – Pézenas. Tél. : 06.45.82.46.14

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.