Rallye Aïcha des Gazelles : l’aventure 2018 est aussi électrique !

Par |
rallye-gazelles-2018
© Maïenga

Du 16 au 31 mars 2018 se déroule la 28e édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Plus de 300 femmes sont réunies dans le désert marocain pour une compétition automobile en hors-piste, uniquement avec des femmes participantes. Pour la première fois, une catégorie de véhicules électriques fait son entrée dans le rallye.

Le 16 mars 2018, 165 équipages – soit plus de 300 femmes de 18 à 65 ans et de 16 nationalités différentes – ont pris le départ de la 28e édition du rallye Aïcha des Gazelles du Maroc, à bord de 4×4, crossovers, camions, quads ou motos. Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc repose sur le principe d’une navigation à l’ancienne. Avec seulement une boussole, une règle, une carte, les équipes doivent trouver le plus court chemin entre le départ et l’arrivée de l’étape du jour, tout en s’adaptant au terrain et en ménageant leur véhicule. La vitesse n’a pas d’importance. Seules la régularité, l’observation, la précision, la concentration, la ténacité et l’intelligence comptent. Cet événement porte des valeurs : le courage, la solidarité et le dépassement de ses limites. Durant neuf jours, les participantes, déconnectées de leur quotidien, sont plongées en immersion dans le désert marocain. Chaque équipe a dû réunir des fonds auprès de sponsors. L’événement est organisé par Maïenga, une agence événementielle sportive internationale.

Rallye-gazelles-2018-©HJE2018-M Deschamps Rallye-gazelles-2018-©Maïenga(2) Rallye-gazelles-2018-Jocelyne Bousser et fille Rallye-gazelles-2018-©Maïenga(1) Rallye-gazelles-2018-©Maïenga(3)
<
>
Jocelyne Bousser et fille : prêtes pour l'aventure

Crédit photos : Maïenga.

Une catégorie 100% électrique

En 2017, le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc avait innové en testant une Citroën E-Méhari. Cette année, la catégorie voitures électriques (VE) se lance officiellement dans l’aventure en tant que catégorie à part entière. Des aptitudes à l’écoconduite sont nécessaires : les équipes doivent gérer l’autonomie sur chaque étape d’un parcours spécifique hors dunes. La catégorie VE s’inscrit dans la démarche environnementale du rallye qui est certifié Iso 14001. Clothilde Hamion et Natacha Bordry se sont lancées dans l’aventure : leur participation dans la catégorie voitures électriques a été un élément déterminant pour leur candidature. Parmi leurs sponsors figurent notamment des structures qui ont des objectifs humanitaires, comme la fondation Antenna et l’association Green Community Project. Pour réunir les fonds nécessaires, l’équipe a notamment fait un appel aux dons : les donateurs ont reçu en contrepartie des lots des sponsors de l’équipe. Le rallye compte 6 véhicules électriques, engagés sous le patronage de la Fondation Prince Albert II : 4 Blusummer Bollore, une E-MEHARI et une Renault Zoé figurant dans la catégorie crossover.

Cœur de Gazelles, une association caritative présente pendant le rallye

L’association Cœur de Gazelles prépare et organise une caravane médicale pour aider et soigner les populations rencontrées lors du rallye. Plus de 50 bénévoles, dont 35 médecins, interviennent : généralistes, ophtalmologues, opticiens, gynécologues, sages-femmes, pédiatres, dentistes et chirurgiens pédiatriques agissent sur le terrain avec du matériel de pointe. L’action de l’association Cœur de Gazelles se poursuit tout au long de l’année grâce aux médecins marocains mobilisés.


Suivre le rallye en direct Live ! Rendez-vous sur le site des organisateurs : http://live2018.rallyeaichadesgazelles.com/


Portrait : Jocelyne Bousser, une chef d’entreprise dans l’aventure

Chef d’entreprise, Jocelyne Bousser s’est lancée dans l’aventure avec une de ses filles. En 2006, elle crée son entreprise, Les Ateliers Pédagogiques, un établissement composé de 5 pôles d’activité (accompagnement à la scolarité, animation d’ateliers ludo-éducatifs, développement d’outils pédagogiques, maison d’édition, formations). « En 2006, je me suis lancé le défi de créer mon entreprise. Dix ans plus tard, j’ai souhaité me lancer un autre défi : réaliser le rallye Aïcha des Gazelles, pour l’aventure humaine et pour prouver que les femmes sont aussi capables de mener des projets communément attribués aux hommes », déclare-t-elle. La chef d’entreprise se retrouve dans les valeurs portées par le rallye : le dépassement de soi, la solidarité, l’entraide et les relations humaines. Sa participation n’a pas d’autre objectif que de relever un défi et de se dépasser. Les participantes ont obtenu leurs sponsors notamment grâce au bouche-à-oreille et au réseau. Les sponsors viennent de tous les horizons : des jeunes entreprises, de grandes sociétés ou encore des entreprises implantées localement et qui existent depuis un certain temps. Jocelyne Bousser souligne : « Je ne me suis fixé aucun objectif. J’envisage cette participation comme un véritable dépassement de moi-même ».

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité