Sète, Millau et Montpellier labellisées Terres de Jeux en vue des JO 2024

Par |

Montpellier Méditerranée Métropole, la Ville de Montpellier, Sète Agglopôle Méditerranée, la Communauté de Communes de Millau Grands Causses et la Ville de Millau ont été labellisées en tant que Terres de Jeux 2024 par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (COJOP) Paris 2024. Ces trois territoires cherchent à être identifiés comme « territoires majeurs de promotion du sport de haut niveau et du sport pour tous ».

Leur engagement porte sur plusieurs points : « favoriser la découverte des activités sportives tout au long de l’année et le développement du sport-santé dans les territoires, faire du sport et des Jeux olympiques un levier de changement pour l’environnement ainsi qu’un moteur de valorisation des territoires et de développement économique ».

Ces trois territoires ont postulé ensemble pour devenir Centres de Préparation aux Jeux (CPJ) dans une vingtaine de disciplines sportives. Les atouts qu’ils avancent ne sont pas négligeables : infrastructures sportives et de transport de qualité, pôles d’échanges multimodaux, lignes à grande vitesse et aéroports, sans parler de leur expérience en matière d’accueil d’événements sportifs internationaux.

Ils ont dit…

Tony Estanguet, président du COJOP, s’adressant aux collectivités : « Votre démarche collective sera une vraie force dans la mise en place des projets et permettra de donner une dimension majeure au déploiement du Label Terres de Jeux 2024 sur l’ensemble de vos territoires. Votre candidature commune pour devenir Centre de Préparation aux Jeux (CPJ) est un véritable atout dans l’optique du référencement prévu pour l’été 2020 ».

Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, indique : « La métropole de Montpellier, par sa capacité à faire briller le sport de haut niveau, sera en mesure d’accueillir de nombreuses disciplines comme le BMX, le hand-ball, la natation, le beach volley mais encore le handi-basket ou le cécifoot.»

Pour Gérard Prêtre, président de la Communauté de Communes de Millau Grands Causses : « La complémentarité de nos trois collectivités, référentes autant sur les sports de nature que sur les sports aquatiques et les sports urbains, nous permet de proposer un accueil qui a du sens pour les sportifs du monde entier dans la majorité des disciplines olympiques et paralympiques. Associer nos moyens et nos marques de territoire comme celle de #stylemillau pour valoriser nos infrastructures sportives, nos équipements hôteliers, nos sites d’entraînement et de préparation physique, nous permet de présenter une offre optimisée et adaptée au niveau d’exigence attendu par le Comité d’organisation et les délégations sportives internationales. »

François Commeinhes, maire de Sète et président de Sète Agglopôle Méditerranée, affirme : « Notre offre à destination des délégations internationales se veut la plus large et la plus complète possible. Mais nous saurons aussi cibler certains sports pour lesquels chacun de nos trois territoires est en capacité de proposer des conditions d’entraînement optimales. C’est par exemple le cas de la natation, avec la rénovation du Centre aquatique Roger-Julian à Millau, qui deviendra une référence avec son bassin nordique et son espace bien-être, la piscine Antigone à Montpellier qui accueille régulièrement des compétitions de niveaux national et international, et le centre balnéaire Raoul-Fonquerne, modernisé ces derniers mois avec un nouveau bassin de 50 mètres pour accueillir des compétitions et des entraînements de haut niveau ».

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité