Un été en France : Savoie Mont Blanc sur un plateau

Par |
© Savoie Mont Blanc-Lansard.

Savoie et Haute-Savoie abritent cinq itinéraires labellisés “Vélo & fromages”. Du Beaufortain à la Vallée Verte, en passant par Les Bauges, Les Glières ou le Semnoz, les cyclotouristes peuvent savourer, au fil des parcours, des paysages sublimes et des fromages renommés.

Avec plus de 5 000 km d’itinéraires balisés et plusieurs grands cols de légende, Savoie Mont Blanc offre un terrain unique pour la pratique du vélo, régulièrement plébiscité par le passage du Tour de France. Le territoire peut également se flatter d’abriter cinq appellations d’origine protégée fromagères (abondance, beaufort, chevrotin, reblochon, tome des Bauges) et trois indications géographiques protégées (emmental de Savoie, raclette de Savoie et tomme de Savoie). Il était donc tout indiqué pour faire partie des premiers sites labellisés “Vélo & fromages” pour cinq parcours thématiques réunissant bicyclette et patrimoine fromager. Portée par les Départements, l’initiative couple des points de vue sublimes et des visites de fermes, de productions laitières, de caves d’affinage, de marchés, tous labellisés par l’Association des fromages traditionnels des Alpes Savoyardes, partenaire du projet.



Côté Savoie, la découverte se mérite !

Côté Savoie, les deux circuits labellisés sortent le grand braquet : avec plus de 1 600 mètres de dénivelés positifs sur 58 km pour la Traversée du Beaufortain (Bourg-Saint-Maurice / Albertville) et 1 350 mètres sur 80 km pour le Tour du Colombier d’Aillon (Chambéry / Chambéry), ils s’adressent incontestablement à des cyclistes confirmés. Ils peuvent bien évidemment se parcourir en VAE, vélo à assistance électrique, dont l’usage est en pleine expansion dans la région.

Sur ces deux parcours, on pourra savourer la variété des paysages alpins. Jalonné par neuf sites fromagers dont la coopérative du Beaufortain, le premier passe notamment par le fameux Cormet de Roselend (1 968 m) et se singularise, entre autres, par de belles échappées sur la Vanoise. Vous croiserez aussi au passage quelques troupeaux de Tarines, les fameuses vaches qui fournissent le lait pour ce prince des fromages qu’est le beaufort.

Le deuxième, riche d’une douzaine d’étapes fromagères pour mieux appréhender la tome des Bauges, plonge via le col des Prés au cœur du géoparc des Bauges, puis se poursuit par la très belle traversée des vignobles de la combe de Savoie.

© L. Madelon.

Côté Haute-Savoie, trois parcours diversifiés

Côté Haute-Savoie, les trois parcours s’adressent à un public plus large. Ainsi le Tour du Semnoz (Annecy / Annecy) présente une difficulté moyenne avec ses 55 km pour 650 mètres de dénivelés positifs (D+). A la montée forestière ombragée du col de Leschaux succède une plongée dans la vallée du Chéran. Il est possible toutefois au col, pour les plus courageux, de rejoindre le plateau et les alpages du Semnoz avec leur vue splendide sur la chaîne du mont Blanc (+ 19 km A/R).

Moins connu et plus sauvage, le circuit de la Vallée Verte (Annemasse / Annemasse) s’étire quant à lui sur 66 km et 950 m D+ et peut se flatter d’offrir un spectacle permanent entre mont Blanc et lac Léman. L’occasion de découvrir, au fil d’une huitaine de haltes possibles, les moindres secrets de l’abondance, ce fromage à pâte pressée cuite dont l’appellation fête ses 30 ans cette année.



Reste le Tour des Glières, beau circuit préalpin de 90 km pour 1 280 m D+ qui, au départ d’Annecy, rejoint Thônes, la capitale du reblochon, puis la Roche-sur-Foron, Thorens-Glières, d’où l’on peut rejoindre le magnifique plateau éponyme.

Ce haut lieu de la Résistance figure d’ailleurs sur le tracé du Tour de France 2020 jeudi 17 septembre. Il sera le dernier col à gravir lors de la 18eétape qui dépassera les 4 000 mètres d’ascension au total en emmenant les coureurs de Méribel à La Roche-sur-Foron. A cette occasion, une grande fête alliant vélo et fromages, avec des dégustations, est entre autres programmée.

Un concept qui plaît

« C’est un concept qui plaît et va dans le bon sens », se réjouit Chrystelle Beurrier, vice-présidente du Département de Haute-Savoie et présidente de Vélo & Territoires. Elle admet d’ailleurs être surprise par le succès rapide de cette initiative qui surfe, il est vrai, sur l’air du temps : « on est dans l’authentique, le bien-être, la nature, la mobilité douce, la rencontre avec les producteurs… »

“Vélo & fromages” est né en 2019 d’une volonté de l’Assemblée des départements de France, du Cniel, l’interprofession des produits laitiers, de Tourisme & Territoires et du réseau de collectivités Vélo & territoires de poursuivre l’aventure “Au Tour des Fromages” initiée sur la Grande Boucle 2018. L’objectif était d’aller plus loin dans l’alliance de la bicyclette et des spécialités fromagères en s’appuyant sur un concept pérenne qui permette à tous de découvrir la diversité des aménagements cyclables et des produits du terroir des départements.La France compte à ce jour 87 itinéraires labellisés.



Pratique

Appli développée avec Cirkwi, éditeur spécialiste de la cartographie en ligne, Vélo Savoie Mont Blancpermet d’accéder à plus de 300 parcours et à l’ensemble des infos pratiques grâce à la géolocalisation. Elle est téléchargeable gratuitement sur Apple Store et Google Play.

+ d’infos : Savoie-mont-blanc.com ; hautesavoieexperience.fr ; www.departements.fr/velo-fromages-france-plateau.

Hélène VERMARE pour RésoHebdoEco

Cyclotourisme vers Lescheraine, hameau de Villaret Rouge. © Savoie Mont Blanc-Lansard.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité