Un particulier va courir les 100 km de Millau au profit de l’association Rire (clowns pour enfants hospitalisés)

Par |

Damien Chicot, professeur de musique amateur de course à pied, participera le 27 septembre 2014 aux 100 km de Millau, au profitd’une association qui œuvre, par le rire, au bien-être des enfantshospitalisés, au sein des hôpitaux. Depuis 21 ans, « Rire » forme très sérieusement des volontaires au « métier » de clown. Ces derniers officient dans les services des hôpitaux du CHU de Montpellier et del’hôpital du bassin de Thau. La vente de kilomètres de course permettra à cette association de poursuivre et d’intensifier ses activités auprès des enfants hospitalisés et de leurs familles. 

 

Un don de soi, un don pour les autres

Coup de chapeau à Damien Chicot. Après avoir rencontré des clowns de l’association RIRE et avoir composé l’hymne célébrant les 20 ans de cette association au grand cœur, ce professeur de musique, auteur compositeur et interprète, par ailleurs passionné de course à pied, a souhaité participer aux 100 km de Millau pour l’association, en mettant en vente des kilomètres. Pour cela, après avoir contacté l’association et reçu son feu vert, il a proposé à un ami de longue date, Pascal Richier, accro au VTT, de le suivre à vélo dans cette aventure pour assurer une partie de la logistique (ravitaillement, cadence, etc.). Celui-ci a accepté. Cette course est un gros challenge pour Damien Chicot, qui est plus habitué à des formats marathons. Il suit donc une préparation intensive et effectue des repérages des lieux. Il devrait courir les 100 km en 10 à 12 heures, selon ses estimations.

Des sponsors et une star pour parrain

Cash Converters, Orchestra et Temps Course ont immédiatement accepté de soutenir cette action, sous diverses formes. Et le champion du monde de handball Grégory Anquetil sera le parrain médiatique de cette opération.

Combien ça coûte et qui peut donner ?

Un kilomètre coûte 50 euros au minimum. Les dons sont en partie déductibles des impôts. Ainsi, pour les particuliers, 66% du montant du don est déductible des impôts, dans la limite de 20% du revenu imposable. Pour les entreprises, 60% du montant du don est déductible des impôts, dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires.

A quoi servira l’argent ?

L’association loi de 1901 RIRE fonctionne grâce à la Caf, à la Sécurité sociale, et aux dons d’entreprises, de particuliers et d’associations notamment. Son budget de fonctionnement est de 80 000 euros par an. L’argent qui sera récolté durant cette opération permettra la continuité des interventions des clowns de RIRE au sein des hôpitaux.

Un suivi en direct

La course sera filmée et relayée en direct sur le site Internet de l’association : www.clownhopital.org
Une page Facebook est consacrée à cet événement : www.facebook/pages/100kms-pour-RIRE

Une association exemplaire

Née en 1993 alors que les parents d’un enfant hospitalisé avaient sollicité des amis pour faire les clowns afin de distraire leur enfant hospitalisé, l’association de loi 1901 RIRE (Clowns pour enfants hospitalisés) compte aujourd’hui 3 clowns professionnels et 57 clowns bénévoles, qui interviennent dans des services des hôpitaux Lapeyronie, Gui-de-Chauliac et Arnaud-de-Villeneuve, ainsi qu’à l’hôpital du bassin de Thau.

Les trois clowns professionnels sont clowns référents auprès des enfants hospitalisés en service oncologie (hospitalisation de jour, consultations, service de soins protégés – chambres stériles, soins palliatifs). Titi, Roudoudou et Chocolat sont rémunérés. Ils interviennent auprès des enfants les mardis, jeudis et vendredis. Ils effectuent un accompagnement dans le temps des enfants, qu’ils revoient régulièrement. Ces trois clowns sont considérés comme des auxiliaires de soins. Ils sont suivis par un psychanalyste. Dans les chambres stériles, ils portent la tenue stérile et n’ont qu’un nez rouge pour marquer leur statut. Ces trois clowns forment les clowns bénévoles.

Les clowns bénévoles interviennent de façon ponctuelle dans 16 services. Ils ne voient un enfant qu’une seule fois et n’interviennent pas pendant les soins, pour ne pas être associés à la douleur. Ils sont recrutés une années sur deux et leur emploi du temps est régi par un planning établi avec les services hospitaliers. Leur formation, très stricte, nécessite des moyens financiers conséquents.Ils doivent faire preuve d’un grand esprit d’adaptation en fonction de leur « public », qui peut parfais être réticent à l’introduction du rire dans le parcours de soins. Les clowns travaillent en parfaite entente avec le personnel soignant et les familles, qui voient toujours leur arrivée dans les services avec soulagement. Soutenir RIRE, c’est soutenir les enfants hospitalisés, leurs familles et le personnel soignant. Avec l’argent des dons et la qualité des interventions des clowns de RIRE, la maladie perd un peu de son pouvoir.

Virginie MOREAU

> Pour en savoir plus ou donner, rendez-vous sur : www.clownhopital.org

Hymne de l’association RIRE, par Damien CHICOT :

On est là pour toi

Quand je vois l’étoile dans tes yeux
Je sors mes bulles et tous mes jeux
Et comme un grand tour de magie
Notre rencontre est pleine de vie

T’as plein d’amour dans les yeux
Ton sourire d’ange me rend heureux
Si tout s’envole quand on est là
C’est que la vie reprend ses droits, car

On est là là là pour toi x 4

Pour que ces moments restent magiques
Pour que le soleil brille dans ton cœur
Je suis un clown un peu unique
Avec mes pétales de couleurs

Deux, trois touches de maquillage
Juste pour retomber en enfance
Avec quelques enfantillages
Pour faire taire le silence, car

On est là là là pour toi x 4

Parfois je sais reste, discret…
Parfois je sais pointer le bout de mon nez….

Refrain : on est là là là pour toi x 8

Légende de la photo : les deux sportifs Damien Chicot et Pascal Richier (en maillot), accompagnés des clowns Plume (la présidente de l’association Rire, Colette Ferrara, en chemisier à pois) et Pépito (son vice-président, Philippe Lejeune), et d’Agnès Blazin, chargée de la communication et de la recherche de fonds de l’association.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité