Ecole nationale de la Magistrature : le garde des Sceaux propose une avocate comme future directrice

Par |

Eric Dupond-Moretti est habitué, de par sa carrière professionnelle, à susciter des coups d'éclats et créer des effets de surprise. En proposant une avocate à la direction de l'Ecole nationale de la Magistrature, le ministre de la Justice ne déroge pas à la règle.

Le ministre de la Justice et garde des Sceaux a proposé, ce lundi 21 septembre, la nomination d’une femme à la tête de l’Ecole nationale de la Magistrature. Une grande première dans l’histoire de l’ENM. Il explique : « Voilà un peu plus de deux mois que j’ai pris mes fonctions en qualité de garde des Sceaux, ministre de la Justice (…) J’ai avancé, bien avant d’être garde des Sceaux, l’idée d’une suppression de cette institution pour la transformer en une école de formation commune des magistrats et des avocats. Car j’ai la conviction qu’une justice de qualité ne peut être rendue sans le concours des avocats. J’ai dit lors de mon installation que je n’aurai pas le temps d’opérer une refonte totale, mais je ne renonce certainement pas à ouvrir davantage cette école. »



Eric Dupond-Moretti propose ainsi à la signature du président de la République le nom du 17e directeur. Et pour la première fois dans l’histoire de cette école, ce directeur pourrait être une directrice. Il s’agit de Me Nathalie Roret, actuelle vice-bâtonnière du barreau de Paris. Et le ministre de la Justice de préciser : « Elle a prêté serment en 1989 et exercé dans des domaines variés du droit. La richesse de son parcours, son appétence pour l’enseignement, son engagement aux côtés des justiciables, notamment dans le domaine de la médiation, sont garants des qualités qu’elle exprimera à la tête de cette école. C’est le sens de ma proposition au président de la République et j’ai la certitude que madame la bâtonnière Nathalie Roret, en qualité de nouvelle directrice, saura mettre en œuvre, avec le conseil d’administration, ces nouvelles orientations et cette nouvelle ambition. »

Me Nathalie Roret devrait succéder à Olivier Leurent, qui a occupé la fonction de directeur de l’ENM pendant quatre années, avant de quitter ses fonctions.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité