Le Dr Bernard Scorneaux nommé chef de projet préclinique chez Deinove

Par |

Deinove (Alternext Paris : ALDEI) est une société de biotechnologie basée à Montpellier qui découvre, développe et produit des composés d'intérêt industriel issus de micro-organismes rares pour les secteurs de la santé, de la nutrition et de la cosmétique. Elle vient de nommer comme chef de projet préclinique le Dr Bernard Scorneaux, spécialiste en pharmacologie et études précliniques dans les maladies infectieuses.

Le Dr Bernard Scorneaux rejoint l’équipe Deinove pour préparer et piloter les études précliniques des composés antibiotiques développés par la Société. PhD, il dispose de 20 ans d’expérience dans la recherche en infectiologie, dont 15 ans aux États-Unis. Avant de rejoindre la société montpelliéraine, le Dr Scorneaux a occupé plusieurs fonctions de direction de programmes et d’équipes au sein des sociétés Eyevensys, Scynexis, Enanta et au Swiss Tropical Institute. Il est titulaire d’un doctorat en biologie, pharmacocinétique et microbiologie de l’Université Catholique de Louvain, en Belgique.

Spécialiste du développement de médicaments anti-infectieux, le Dr Scorneaux maîtrise l’ensemble du processus de développement, depuis le design, l’implémentation et le suivi d’études précliniques et cliniques précoces (phase I) jusqu’à la rédaction des dossiers réglementaires. Il a activement contribué au développement de plusieurs candidats-médicaments first-in-class en Europe et aux États-Unis, qu’il s’agisse d’antifongiques, d’antibiotiques ou d’antirétroviraux. Activement engagé dans le programme Malaria for Medecine Venture, il a été l’un des acteurs du développement de l‘Arterolane, un antipaludéen répondant à un véritable enjeu de santé publique, mis sur le marché africain en 2015.

 

 

DEINOVE (Alternext Paris : ALDEI) est une société de biotechnologie basée à Montpellier qui découvre, développe et produit des composés d’intérêt industriel issus de microorganismes rares pour les secteurs de la santé, de la nutrition et de la cosmétique. Pour ses recherches DEINOVE s’appuie sur deux atouts clés : un souchier unique au monde de 6 000 bactéries rares et encore inexploitées, principalement du genre Deinococcus ; et une plateforme d’ingénierie génétique, métabolique et fermentaire propriétaire qui lui permet de transformer à façon ces micro-usines naturelles en nouveaux standards industriels. DEINOVE emploie environ 50 collaborateurs et a déposé près de 160 brevets à l’international. La Société est cotée sur Alternext depuis avril 2010.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité