Medef, Patrick Martin : « Ce gouvernement doit gérer ses contradictions »

Par |
medef-patrick-martin
© ResohebdoEco

Vice-président du Medef national depuis juillet, le chef d’entreprise de l’Ain revient sur la nécessité de réformer qui s’exprime dans l’organisation patronale et livre son point de vue sur l’action gouvernementale.

Repères

À 58 ans, Patrick Martin a présidé le Medef de Rhône-Alpes-Auvergne. Il dirige l’entreprise familiale Martin Belaysoud Expansion, dont le siège est à Bourg-en-Bresse (Ain). Elle œuvre dans les fournitures pour le bâtiment et l’industrie. Diplômé de Sciences Po Paris en 1981 puis de l’Essec business school deux ans plus tard, Patrick Martin, 56 ans, est président du groupe familial Martin Belaysoud Expansion depuis 1994. L’entreprise créée en 1829 a son siège à Bourg-en-Bresse. Elle est spécialisée dans la distribution de matériels professionnels pour le second œuvre du bâtiment, les fournitures industrielles, les aciers. Par ailleurs, elle conçoit, construit et assure la maintenance de biens d’investissement pour les industries pétrolières, gazières et aéronautiques. Après avoir été président du Medef de l’Ain, Patrick Martin a été de 2016 à 2018 le premier président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes. Il en a démissionné après l’élection de Geoffroy Roux de Bézieux et devient son premier vice-président.


Début juillet, Geoffroy Roux de Bézieux a succédé à Pierre Gattaz à la tête du Medef de France. Vous êtes son vice-président. Avez-vous, à ce titre, des domaines qui vous incombent plus particulièrement ?

Même s’il n’y a pas de répartition des rôles au sein de cette gouvernance, je suis néanmoins particulièrement concerné par le sujet de la réforme du Medef, qui est extrêmement intéressant. Il y a, de la part de nos adhérents, mais aussi de notre environnement, une prise de conscience collective que le Medef est important mais qu’il doit évoluer, parce que notre environnement évolue, les chefs d’entreprise évoluent, les attentes de nos concitoyens évoluent…

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité