Geoffroy Roux de Bézieux élu président du Medef

Par |
Geoffroy-Roux-de-Bezieux-elu-president-medef

A 53 ans, le vice-président du Medef chargé de l’économie, entrepreneur, investisseur et fondateur, entre autres, de Virgin Mobile et de The Phone House, vient d'accéder à la présidence du syndicat patronal.

Ce mardi 3 juillet au matin, les 556 électeurs de l’assemblée générale du syndicat patronal réunis à la Maison de la Mutualité, à Paris, ont désigné le successeur de Pierre Gattaz à la présidence du Medef national. Geoffroy Roux de Bézieux a été élu avec 55,8% des voix. Il a obtenu 284 voix, tandis qu’Alexandre Saubot, l’autre candidat en lice, en obtenait pour sa part 224.

Le favori élu !

Geoffroy Roux de Bézieux a 53 ans. Il était jusqu’à présent le vice-président du Medef chargé de l’économie. Entrepreneur et investisseur, il a fondé deux entreprises emblématiques : Virgin Mobile et The Phone House. Depuis le lancement de la course à la succession de Pierre Gattaz, le nom du Parisien s’était constamment retrouvé en tête des pronostics. Et pour cause, le patron de ce groupe d’investissement très actif dans le numérique, qui a créé plusieurs entreprises dans le secteur des télécoms, a enregistré tout au long de sa campagne des soutiens de taille. Patrick Martin l’a rejoint à l’issue de la consultation du conseil exécutif où le président du Medef Rhône-Alpes-Auvergne n’avait obtenu que 5 voix sur 45. Lors de ce vote uniquement consultatif, Geoffroy Roux de Bézieux s’était une nouvelle fois affirmé comme le favori de cette élection puisqu’il avait  rassemblé 22 voix, soit la moitié des suffrages.

Ex-numéro 2 de Pierre Gattaz, qui était déjà candidat il y a cinq ans, Geoffroy Roux de Bézieux veut « redorer l’image de l’économie de marché en France » et « faire entrer les entreprises dans les grandes transitions du XXIe siècle, numérique et énergétique ». De fortes ambitions pour cet adepte du triathlon Ironman, qui s’est engagé à 20 ans dans les commandos marines, où il a servi sur le terrain, à Djibouti puis au Liban, en pleine guerre civile.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité