Dix nouveaux juges au tribunal de commerce de Montpellier (2017)

Par |
©HJE2017 Daniel Croci

Lors de l'audience solennelle de rentrée du jeudi 19 janvier 2017 a eu lieu le renouvellement partiel des 44 juges consulaires qui animent le tribunal de commerce de Montpellier. On note 5 départs pour 10 arrivées, dont le retour de 2 anciens juges qui ont choisi de revenir dans la juridiction. La présidence change également. Jean-Marc Pauzes succède à Bruno Pascal à la tête de la juridiction.

Bruno PASCAL, président du tribunal de commerce depuis six ans (mais treize années d’engagement comme juge consulaire), a décidé de passer la main.  Jean-Marc PAUZES (voir le portrait) assume désormais la présidence de la juridiction, qui compte 44 juges consulaires. Le tribunal de commerce (TC) de Montpellier a également évolué dans ses statuts. Il fait désormais partie des TC dits spécialisés. Il interviendra dans le cadre de procédures sur des dossiers complexes et touchant des entreprises de taille importante, dont l’effectif est égal ou supérieur à 250 et dont le chiffre d’affaires est d’au moins 20 millions d’euros. Certains arrêtés relatifs à la mise en place de cette mesure liée à la loi Macron sont toutefois en attente de publication. La loi élargit également le périmètre d’intervention du TC de Montpellier dans le cadre de sa spécialisation. Il interviendra sur ces dossiers complexes dans un périmètre allant de Rodez à Avignon, Aubenas, Mende et Perpignan, incluant bien sûr Montpellier et Nîmes. Cinq départs La juridiction enregistre en ce début d’année 2017 le départ de 5 juges consulaires. Il s’agit de : Henri LEIRIS, ancien président du tribunal de commerce de Clermont-l’Hérault, qui était juge depuis 1992, et depuis le rapprochement avec le tribunal de Montpellier, « un président de chambre respecté et redouté, tant il aime les rédactions parfaites. Merci Henri pour l’exigence de la rédaction des jugements que tu as su transmettre à beaucoup d’entre nous » a souligné le président Bruno Pascal ; Jean-Louis LIVENEAU, juge depuis 1999, président de chambre de procédures collectives et juge commissaire ; « son expérience alliée à son humanisme nous manqueront beaucoup » dixit Bruno Pascal; Gabriel ESCUDIE, juge depuis 2000, et également ancien président du tribunal de commerce de Clermont-l’Hérault, juge des référés, « qui a présidé avec son calme et sa discrétion naturelle la Chambre des...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité