François Fontès, membre titulaire de l’Académie d’Architecture

Par |
François Fontès © HJE 2014 D Croci

Jeudi 27 octobre 2016 a eu lieu la cérémonie d’installation de l’architecte montpelliérain François Fontès comme membre titulaire de l’Académie d’Architecture.

L’Académie d’Architecture est l’héritière de la Société centrale des Architectes, fondée en 1840, et qui fonctionna sous ce nom jusqu’en 1953. C’est une institution à caractère culturel qui regroupe un nombre limité d’architectes français et étrangers ainsi que des membres associés. Son but est la promotion de la qualité de l’architecture et de l’aménagement de l’espace et l’encouragement à leur enseignement. Elle est composée de 100 membres actifs (dont désormais l’architecte montpelliérain François Fontès), de membres associés, de membres étrangers et de correspondants nationaux. L’architecte montpelliérain François Fontès, associé depuis 2014 à Jean Nouvel, travaille actuellement à Montpellier sur la future faculté de Médecine. L’Académie a des activités nombreuses : conservation de documents sur l’histoire de l’architecture et des architectes ; conférences ; publications sur l’architecture ; promotion de la qualité architecturale et de la qualité des réalisations ; valorisation de la recherche architecturale ; promotion de jeunes talents ; participation au débat sur l’architecture et études diverses. Parcours de François FONTÈS Il entre en 1969 à l’ École d’Architecture de Montpellier et à l’Université Paul-Valéry section géographie urbaine et histoire de l’art. Il travaille à la mise en place de l’atlas régional sous la direction des professeurs Raymond Dugrand et Jean-Paul Volle. En 1975, il crée son agence d’architecture à Montpellier. Dès 1984, François Fontès participe à la restructuration urbaine de la ville de Nîmes, conjointement avec Jean Nouvel, Norman Foster, Kisho Kurokawa … Il réalise de nombreux projets et concours, tant en France qu’à l’étranger, notamment pour le « Triangle de la Folie » à la Défense, la Bibliothèque d’Alexandrie et le prolongement de l’axe de la Défense, dont il est colauréat. Il crée en 1990 sous l’égide de l’ORSTOM et du Cirad le Musée et le Centre International d’Agropolis, dédié aux rapports entre l’homme et son environnement...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité