Luc Ferry : l’intelligence artificielle impose de réguler le monde de la technique

Par |
luc-ferry-intelligence-artificielle-interview

« L’émergence de l’intelligence artificielle impose de réguler le monde de la technique. Il est temps que le monde politique et le monde intellectuel sortent de l’ignorance face à ces sujets », estime le philosophe, politologue et écrivain Luc Ferry. Entretien.

Comment définiriez-vous l’intelligence artificielle (IA), présentée comme la troisième révolution industrielle ?

Luc Ferry : « En réalité, il convient d’en distinguer trois sortes : l’IA dite faible, qui se contente pour l’essentiel de résoudre des problèmes à l’aide d’algorithmes, lesquels permettent de traiter d’énormes masses de données. Au-delà, ce qui est fascinant, ce sont les résultats auxquels parvient cette forme d’IA et les retombées potentielles qui sont les siennes. Qui aurait parié un centime au début du siècle dernier sur le fait qu’une machine – l’ordinateur Deep Blue en l’occurrence – parviendrait un jour à battre aux échecs le meilleur joueur du monde ? Non seulement nous savons aujourd’hui que c’est possible, mais désormais, une simple application sur un smartphone est capable d’en faire autant ! Depuis, ce qu’on appelle le deep learning – l’apprentissage profond – qui, pour dire les choses simplement, permet à la machine d’apprendre toute seule, en permanence, ne s’est jamais arrêté de progresser, à tel point que l’IA a réussi à battre le champion du monde de jeu de go. »

À quoi faut-il donc s’attendre désormais ? De quelles manières en subirons-nous les conséquences ?

L.F. : « Il est évident qu’une telle performance ne pouvait pas rester sans conséquences dans des secteurs de l’existence humaine autrement plus importants que le jeu, à commencer par la médecine, le droit, la finance et, d’une manière plus générale, le monde du travail, tous les métiers, ou peu s’en faut, étant impactés, parfois de manière…

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité