Me Nicolas Bedel de Buzareingues élu Bâtonnier 2021-2022 du Barreau de Montpellier

Par |
Me Nicolas Bedel de Buzareingues, futur Bâtonnier 2021-2022 du Barreau de Montpellier. © D. Croci, HJE 2020

L’élection du bâtonnier 2021-2022 du barreau de Montpellier, organisée pour la première fois par vote électronique, a rendu son verdict. A l’issue du deuxième tour du jeudi 24 septembre, qui opposait le binôme Me Christophe BOURDIN - Me André BRUNEL à Me Nicolas BEDEL DE BUZAREINGUES, c’est ce dernier qui a été élu Bâtonnier. Il prendra ses fonctions au 1er janvier 2021, succédant ainsi à Me Rémy LEVY, bâtonnier en exercice.

C’est à la Maison des Avocats de Montpellier que Me Rémy Lévy, le bâtonnier en exercice, a annoncé, ce 24 septembre, les résultats de l’élection relative au futur bâtonnier du barreau de Montpellier. Elu avec 54,86 % des voix (1 284 avocats inscrits, 1 069 votants au second tour), Me Nicolas Bedel de Buzareingues, issu d’une famille d’avocats montpelliérains, s’est dit « heureux ». « Mes priorités sont celles annoncées dans mon programme : il faut faire ouvrir les palais de justice, c’est la première chose ; pacifier les rapports avec les magistrats, et aider les jeunes confrères. Ce sont des choses essentielles. »

Me Nicolas Bedel de Buzareingues, CV express

Maître Nicolas Bedel de Buzareingues a prêté serment en 1986 et a été Lauréat de l’Ordre. Il est titulaire d’un DEA de droit des affaires et a obtenu le certificat professionnel de spécialisation en droit pénal et en droit économique. Il exerce au sein du cabinet d’avocats Bedel de Buzareingues – Boillot (Montpellier), fondé à l’origine en 1947 par le bâtonnier François Bedel de Buzareingues, ancien président de la Conférence des Bâtonniers de France et d’Outre-Mer. Le bâtonnier élu exerce essentiellement en droit privé et en droit pénal des affaires. Ses principales compétences sont le droit bancaire, le droit des procédures collectives, le droit pénal des affaires, le droit de la construction
et de l’immobilier, le droit de la famille, et le droit civil et de la responsabilité civile.

Me Nicolas Bedel de Buzareingues quelques minutes après l’annonce des résultats. © D. Croci, HJE 2020

Les résultats du second tour ont été annoncés à 18h par Me Rémy Lévy, le bâtonnier en exercice : « Avec 1 284 inscrits, 1 069 votants, 59 votes blancs, 1 010 suffrages valablement exprimés… Sur ces 1 010 voix, Me Nicolas Bedel de Buzareingues a obtenu 554 voix (54,86 %), et Me Christophe Bourdin et Me André Brunel 456 voix (45,15 %) ».

Me Rémy Lévy a précisé : “Je félicite Me Bedel de Buzareingues. Il prendra la barre dans des conditions difficiles. Christophe (Bourdin) sait lui aussi, en tant que président de la CARPA*, combien la tâche est difficile, et je le félicite aussi. Cela a été une bonne bataille. Félicitations à tous pour la campagne. Je suis content que l’on ait réussi à mettre en place le vote électronique, puisque l’on aura battu les records de participation au barreau de Montpellier ».

Me Rémy Lévy a analysé : « Avec 1 114 votants au premier tour et 1 069 au second tour, l’élection est marquée par une très forte mobilisation. Au vu de la situation sanitaire, le vote électronique était la meilleure des solutions. Il faudra y réfléchir pour les prochaines élections. C’est vrai que l’on aime bien la tradition, que l’on apprécie le vote au palais, mais il est vrai aussi que l’on permet au plus grand nombre de voter grâce à ce système électronique ». En effet, après l’avoir un temps envisagé lors de l’élection 2019-2020, le conseil de l’ordre du barreau de Montpellier a finalement opté pour le vote électronique, du fait des contraintes sanitaires imposées par la pandémie de Covid-19. Suivant ainsi les barreaux de Paris, Lyon, Grasse, Toulouse et Strasbourg…

Le bâtonnier en exercice a conclu : « Félicitations à Nicolas, qui prendra la barre au 1er janvier. Il sera associé dès les jours qui viennent à la marche du barreau. Je souhaite le meilleur à tous mes confrères. L’intérêt de ce barreau est qu’il fait l’objet d’un travail collectif et qu’on le tire tous dans le même sens, dans une période difficile. Je suis persuadé qu’avec tous les représentants de toutes les institutions, nous continuerons à avancer soudés et unis, dans l’intérêt de la profession et de tous les confrères. »

                            Daniel CROCI

* La caisse autonome des règlements pécuniaires des avocats.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité