Municipales 2020 : une cité du cinéma en centre-ville

Par |

A l’approche du scrutin prévu les 15 et 22 mars prochains, les candidats aux élections municipales 2020 dans l’Hérault proposent leurs visions et leurs projets d’aménagement. A noter, l’HJE présente les projets, et seulement les projets d’aménagement aboutis, adressés à notre rédaction.


La liste « Montpellier en Capitale ! » conduite par Patrick Vignal fait des propositions sur l’emploi et la solidarité. Marie-Thérèse Mercier qui sera n°2 sur la liste du député LREM, donne sa feuille de route pour les prochaines élections municipales et le mandat. Elle précise pour le volet emploi et solidarité :

Redevenir la cité de la matière grise

« Pour proposer un projet ambitieux et réalisable pour Montpellier en Capitale, il faut d’abord se confronter aux réalités de la ville, à son taux de chômage élevé (11.3%, 4.64 CDI pour 100 habitants là où Lyon est à 24/100), et agir pour imaginer la ville de demain qui accompagne les défis climatiques mais aussi une ville qui gagne pour que nos enfants puissent y vivre, y travailler, s’y loger. C’est un défi incroyable qui va nous remettre sur une trajectoire de croissance pour redevenir la cité de la matière grise, qui innove, qui attire, qui crée des emplois pour tous et pas seulement pour les plus diplômés. Emploi et solidarité, nous marcherons sur ces deux pieds ».

Une Silicon Valley Méditerranée et une cité du cinéma en centre-ville

 » Le rôle du politique est de créer des conditions favorables aux entreprises – celles qui sont implantées sur le territoire et celles qui veulent venir – de susciter la confiance, de donner une vision et d’investir sur les grands projets. , dit Marie Thérèse Mercier, par ailleurs conseillère régionale de la majorité Delga. Nous portons l’ambition de créer une Silicon Valley à la française, la Silicon Valley de la Méditerranée autour des métiers du numérique, des films d’animation, de l’intelligence artificielle avec des entreprises leaders déjà présentes. La Cité du Cinéma sera implantée dans ce futur quartier d’affaires du centre-ville (NDLR : 3000 emplois annoncés) en cohérence avec les studios de cinéma de Vendargues qui seront saturés d’ici 3 à 4 ans, et le pôle numérique et des films d’animation créés autour de l’école sur le site de l’EAI. Agréger tous ces projets, les mettre en cohérence, c’est créer à Montpellier des emplois pour tous dans un secteur, les industries culturelles et créatives, en croissance (+6 %). »

Capitaliser sur la recherche

« Nous devons aussi capitaliser sur nos atouts extraordinaires dans les domaines de la recherche et de la santé, poursuit Marie-Thérèse Mercier, comme l’I-Site Muse (Nourrir, Soigner, Protéger), le CHU ou l’ICM, la chaire UNESCO de l’eau (il y en a deux seulement en France) qui, mis ensemble, attirent des talents, font émerger des entreprises créatrices d’emplois, de start-up très innovantes à des centres de bien-être, des emplois qualifiés pour le maintien à domicile (…) pour une vision d’une ville toujours innovante, solidaire, qui fédère des projets qui ne sont pas à la charge du contribuable ».


HJE n°3294 A lire cette semaine en ligne (espace abonné)


Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité