Suppression de postes dans les antennes de Météo France, Delga réagit

Par |
delga_occitanie

"A la veille d'une journée de grève nationale, je veux notamment affirmer mon soutien aux agents de Météo France mobilisés ce jour" vient d'indiquer la présidente de la région Occitanie Pyrénées/Méditerranée. 500 postes et une trentaine d'antennes locales pourraient être supprimés d'ici 2022.

Montpellier pourrait perdre la moitié de ses effectifs

« Je veux leur dire ma plus grande solidarité suite à l’annonce faite par la direction de Météo France de supprimer 500 postes et fermer une trentaine d’antennes locales d’ici 2022. Après les fermetures déjà entérinées ces dernières années des antennes locales de Montauban, Saint-Girons et Carcassonne, celles d’Albi, de Blagnac, de Nîmes et de Perpignan pourraient disparaitre, et celle de Montpellier perdre la moitié de ses effectifs » ajoute Carole Delga qui poursuit : « Les salariés de ces sites verraient leurs expertises personnalisées remplacées par des prévisions automatisées par ordinateur. Dans une Région particulièrement soumise à des aléas climatiques fréquents, de nature diverse, cette décision de réduire drastiquement les moyens m’interpelle et m’inquiète (…) c’est un coup dur pour l’emploi et pour l’activité économique régionale ».

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.