Avenir Littoral 2020 : 11 lauréats pour le second appel à projets

Par |

La seconde édition de l’appel à projets « Avenir Littoral » a été lancée le 6 avril 2020 dans le cadre du Plan Littoral 21, signé entre l'État, la Région Occitanie et la Caisse des Dépôts en mars 2017. C'est dans le cadre du Salon du Littoral, que les prix ont été remis aux lauréats de l'appel à projets, ce 29 septembre.

Cet appel à projets annuel permet de constituer progressivement un réseau d’entreprises innovantes dans le domaine de l’économie bleue. Le réseau « Avenir Littoral », initié depuis la première édition de l’appel à projets en 2019 qui récompensaient déjà 8 initiatives, est désormais fort de 19 entreprises.

Doté de 2 millions d’euros (financé à 50 % par l’État et 50 % par le conseil régional Occitanie), l’AP vise le développement de solutions innovantes pour les acteurs du littoral, afin d’accompagner les filières économiques maritimes régionales. Les 3 axes de cette édition étaient : l’érosion et la submersion marine, les éco-matériaux pour les usages maritimes et littoraux, ainsi que l’observation et l’anticipation de la gestion des risques. Cette session permet de récompenser 11 lauréats.

Les 11 lauréats 2020

Axe 1 : Erosion et submersion marine

  • P2A Développement pour le projet CATCHSED Evo : utilisation de solutions fondées sur la nature afin de ralentir le cycle ensablement/dragage dans les ports littoraux (secteur de Palavas).
  • Seaboost pour le projet PEGASE : lutte contre l’érosion de la plage du Grau d’Agde en atténuant l’énergie de la houle.


Axe 2 : Eco-matériaux pour les usages maritimes et littoraux et/ou issus des ressources marines

  • Ecocean pour le projet DELTAMAR : évaluer la faisabilité technique et l’efficacité écologique et de la mise en place de récifs artificiels réalisés à partir de Laitier d’Aciérie (LAC) et des coquilles d’huîtres.
  • Géocorail pour le projet FIRCAP : développement de la filière des déchets conchylicoles du bassin de Thau en fabriquant des récifs coquillés éco-conçus.
  • Outremer Yachting pour le projet BIOBAT : étude de l’intégration au sein de leurs bateaux de matériaux biosourcés et/ou issus d’une économie circulaire.


Axe 3 : Observation et anticipation de la gestion des risques, du capteur à l’aide de la décision

  • CLS pour le projet VIGILITTOP : étude la faisabilité technique d’un système d’observation multi-capteurs pour élaborer des modèles de prévisions fines du risque submersion marine.
  • SEANAPS Advanced pour le projet SIGRIL-OCC : développement de modèles de prévision du risque submersion marine basé sur des algorithmes de prédiction avec la mise en place de bornes interactives afin de sensibiliser les populations.
  • Manes pour le projet CONext : développement d’un préleveur d’échantillon d’eau de mer automatisé pour le suivi augmenté de la biodiversité marine.
  • MICROBIA Environnement pour le projet ÉPOPÉ : évaluation de l’utilisation des biocapteurs génétiques pour acquérir des données inédites sur les risques de prolifération de phytoplancton toxique en zone littorale pour en apprécier les menaces sur la faune aquatique et pour l’homme.
  • Bioceanor pour le projet SENSITHAU : développement d’un réseau de surveillance et de suivi intelligent pour la conchyliculture lagunaire.
  • Biodiv-Wind pour le projet TEEF Phase 1 : développement de solutions technologiques permettant de mesurer et réduire l’impact des éoliennes offshore sur la biodiversité.


 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité