Baisse d’activité de 16,6 % pour Altrad en 2019-2020

Par |
© Voxitanie

En repli, mais toujours solide. Le groupe international Altrad, spécialisé dans les services industriels dans divers secteurs (hydrocarbures, énergie électrique, environnement, construction), observe un recul de 16,6 % du chiffre d’affaires sur l’exercice 2019-2020 (du 1er septembre au 30 août), pourtant pas totalement impacté par le Covid-19 , avec un chiffre d’affaires à 2,58 milliards d’euros, au lieu de 3,1 milliards d’euros sur l’exercice précédent.

Par Hubert VIALATTE.

Les effectifs passent de 42 000 à 35 000 salariés, les postes d’intérimaires ayant joué la variable d’ajustements. « Une centaine de licenciements » ont été actés à travers le monde, précise Mohed Altrad, président et actionnaire majoritaire (78 %).

Acquisition à Abu Dhabi

Mais d’autres indicateurs clés sont encourageants, comme le carnet de commandes, d’un niveau de 3,1 milliards d’euros, dont 1,23 milliard à livrer sur l’exercice 2020-2021. Parmi les contrats de maintenance décrochés, un marché de peinture sur le sous-marin nucléaire Suffren à Cherbourg, pour le Groupe Naval, un renouvellement de contrat de matériel pour soutenir EDF sur ses 8 sites nucléaires au Royaume-Uni, ou un contrat d’arrêt et de maintenance avec Total pour une unité de production flottante au Congo.

Des employés du groupe Altrad.

L’année 2021, durant laquelle de nombreux groupes devraient connaître des difficultés, pourrait permettre à Altrad de procéder à des acquisitions, son exercice de prédilection. En avril dernier, le groupe a ainsi mis la main sur Adyard (Abu Dhabi), acteur du pétrole (maintenance et construction d’usines) réalisant 100 millions de chiffre d’affaires. « Il y aura forcément des cibles. Il reste à identifier le bon moment et le bon prix. Les négociations sont très longues », confie Mohed Altrad.

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité