Buzz Entreprises Montpellier : AwoX, Osmozis, Banque Populaire, Oceasoft, Sensorion, Comwatt, EDF + Wiseed…

Par |
tiers-lieux-erdf-certificats-economie-energie

La dernière actualité des entreprises héraultaises ou intervenant sur la région Occitanie : Awox, Osmozis, Oceasoft, Sensorion, Comwatt, Edf + Wiseed.

AwoX : CA de 5,33 millions d’euros au 1er semestre 2018 et confirmation des objectifs annuels de 2018

Le pure-player des technologies et des objets connectés dédiés à l’univers de la maison intelligente (Smart Home) publie son chiffre d’affaires consolidé à l’issue du 1er semestre 2018. AwoX (groupe coté basé à Montpellier) (Euronext – FR0011800218 – AWOX) a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 5,33 M€, en repli de -12%, marqué par un effet important de saisonnalité. Cette première moitié d’exercice est conforme aux ambitions de la société, avec des entrées de commandes records dans l’éclairage connecté (plus de 600 000 unités) supérieures aux livraisons réalisées sur l’ensemble de l’année 2017 ; et une progression des ventes de Cabasse à deux chiffres sur la période (+13%).

A mi-exercice, en dépit de ce décalage saisonnier, AwoX indique être en ligne avec ses objectifs annuels : délivrer un rythme de croissance dynamique en 2018, porté par l’essor du marché de la Smart Home et l’accélération du nouveau modèle de distribution ; et un EBITDA positif (avant le rapprochement en cours avec le Groupe Chacon).


Ozmosis lance Osmopay, un service de paiement dématérialisé dédié aux campings

Spécialiste des vacances connectées en Europe, Osmozis (FR0013231180 – ALOSM), opérateur de réseaux Wi-Fi multiservices dédiés aux campings et villages de vacances et aux hôtels, annonce le lancement du service OsmoPay. En se substituant aux moyens de paiement traditionnels, ce bracelet donne accès aux vacanciers à l’ensemble des activités du camping (restaurants, boutiques, espace aquatique). Il allie un bracelet cashless tout-en-un issu de l’innovation digitale PayinTech au réseau Wi-Fi LoRa d’Osmozis. Ce nouveau service permet de faciliter la vie des vacanciers. Selon son concepteur, l’utilisation de ce service devrait générer en moyenne 20% de ventes supplémentaires et aidera les dirigeants dans l’organisation et le pilotage de leur activité au quotidien.

PayinTech est une FinTech pionnière des systèmes cashless. Ses solutions de paiement sont mises au service des opérateurs du tourisme et des loisirs. Chaque utilisateur est muni d’un bracelet lui permettant de régler ses achats et consommations pour une expérience fluide, simple et immersive. Le gestionnaire sécurise ses flux financiers et se dote de puissants outils de marketing et de gestion. Les technologies PayinTech sont propriétaires, brevetées et ouvertes. PayinTech a géré en 2017, 44 millions d’euros de flux et vise 100 millions d’euros pour 2018.


Banque Populaire solution Pro : quand la carte bancaire devient une carte de fidélité

Le groupe Banque Populaire – auquel appartient la Banque Populaire du Sud – annonce le lancement, pour les professionnels (petites entreprises, artisans, commerçants, agriculteurs et professions libérales), de Fid Pro, une solution de fidélisation clé en main. Le principe : lorsque le client adhère au programme de fidélité du commerçant et règle ses achats en magasin avec sa carte bancaire, ses informations sont enregistrées dans le terminal de paiement. Le commerçant peut ainsi proposer, via la plateforme Fid Pro, des offres de fidélisation sur mesure en s’appuyant sur un tableau de bord d’activité et sur les habitudes de consom­mation du client (chiffre d’affaires, panier moyen, récurrence des visites…). Il peut également animer les ventes via la création de campagnes de marketing ciblées par courriel ou SMS, en autonomie ou avec l’accompagnement d’un expert en marketing dédié. L’avantage pour le consommateur : la carte bancaire fait office de carte de fidélité – auparavant égarée ou oubliée.


Oceasoft : rebond de croissance attendu au 2e semestre

Oceasoft (Euronext Growth – FR0012407096 – ALOCA), concepteur de capteurs intelligents et connectés pour l’industrie, a réalisé au 1er semestre de son exercice 2018 un chiffre d’affaires consolidé de 3.766.000€, en croissance organique de 1% par rapport à la même période l’an passé (+2% à taux de change constants). La croissance était de 22% l’an dernier sur la même période. Au 1er semestre 2018, l’activité d’Oceasoft a été portée par la forte progression du chiffre d’affaires sur la zone EMEA (+31%), qui représente sur la période 27% de l’activité totale. En France (45% du chiffre d’affaires semestriel), l’activité est demeurée stable. Au 2nd semestre 2018, l’activité devrait bénéficier pleinement de l’extension et de l’amélioration de l’offre de solutions, notamment du récent lancement du Cobalt X2. Malgré le rebond attendu au 2nd semestre, la croissance d’Oceasoft en 2018 n’est plus attendue supérieure à celle réalisée en 2017 (+18% sur l’année civile 2017 par rapport à 2016 en données consolidées).


Sensorion lance une étude comparative entre le Séliforant et la Méclizine

Sensorion (FR0012596468 – ALSEN), société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne basée à Montpellier, annonce le recrutement de patients dans le cadre d’une étude de phase 2a (SENS-111-202). L’objectif de cette étude sera de confirmer que les patients traités avec le Séliforant ne présentent pas d’effets secondaires anticholinergiques, tels que la sédation et la perte de mémoire, comme c’est actuellement le cas avec les traitements anti H1, notamment la Méclizine. SENS-111-202 est un essai clinique croisé et randomisé chez des patients souffrant de vertiges vestibulaires provoqués. L’étude se déroulera aux Pays-Bas. Environ 70 000 patients par an en Europe et aux Etats-Unis souffrent de crises de vertiges en lien avec une névrite vestibulaire et plus de 100 millions de personnes souffrent d’autres formes de vertiges.


La société Comwatt lève 2,3 millions d’euros

Fondée il y a cinq ans à Montpellier, l’entreprise Comwatt est le spécialiste français des Box autoconsommation. Elle emploie 20 salariés, compte plus de 9.000 sites équipés en France et 40 millions de données collectées tous les jours, et s’appuie sur un réseau 350 installateurs partenaires en France. La levée de fonds s’est opérée auprès d’un groupe d’entrepreneurs et d’investisseurs financiers. Son objectif est de devenir le numéro un européen des gestionnaires d’énergie intelligents. Cette levée de fonds doit permettre de maintenir l’avance technologique des produits Comwatt. La société montpelliéraine, qui vient d’en terminer la phase de R&D, va déployer son tout nouveau système « plus simple à installer, plus performant et encore plus adaptable à tous les cas de figures, soit 35 millions de logements français «  précise son communiqué. Parmi les investisseurs : Jean-Marc Bouchet (Quadran, Lucia Holding), Jean Michel Germa (Soper), Bertin Nahum (fondateur de Medtech), Irdi-Soridec, BPI, Caisse d’Epargne LR, 498 particuliers via la plateforme participative Wiseed, et Méliès Business Angels (actionnaire depuis 2015).


Financement participatif pour le projet solaire d’Aramon dans le Gard

Depuis le 12 juillet, le projet photovoltaïque d’Aramon (5 MWc), porté par EDF Energies Nouvelles, fait l’objet d’une campagne de financement participatif sur la plateforme en investissement digital Wiseed. Cette campagne, dont le rendement proposé est de 5,5% par an sur 4 ans (hors fiscalité), vise à lever 200.000 € auprès des habitants des 7 départements limitrophes du Gard pour participer au financement de la construction de la centrale photovoltaïque sur le site d’une centrale thermique en déconstruction à Aramon. Le projet solaire d’Aramon a été attribué à EDF Energies Nouvelles en mars 2017, dans le cadre de l’appel d’offres CRE 4 relatif aux centrales solaires au sol. La future centrale photovoltaïque, constituée de plus de 13 500 panneaux photovoltaïques, est située à Aramon, dans le Gard. Attention, comme le stipule le dispositif de l’appel d’offres, seuls les habitants de certains départements peuvent investir dans ce projet : il s’agit des habitants du Gard (30) et de ses départements limitrophes que sont l’Ardèche (07), l’Aveyron (12), les Bouches-du-Rhône (13), l’Hérault (34), la Lozère (48) et le Vaucluse (84). Plus d’infos sur Collecte Wiseed Aramon

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité