Consommation : les jeunes générations plébiscitent les boutiques

Par |

Non, les magasins ne vont pas disparaître ! Les jeunes de 18 à 35 ans ont beau être nés à l'ère d'Internet, ils tiennent aux boutiques. Mais celles-ci vont devoir se transformer pour répondre à leurs attentes, dévoile une étude de l'Observatoire Cetelem de la consommation. Lequel confirme un retour de la confiance des consommateurs en Europe.

Les magasins physiques restent incontournables

Les boutiques ont de l’avenir, à condition de se transformer. Telle est la conclusion de l’étude « I like shopping ! Millennials et magasins : la fracture est loin d’être consommée », présentée par l’Observatoire Cetelem lors d’une conférence de presse, à Paris, le 6 février. L’étude a été réalisée en octobre 2017 par Kantar TNS, auprès d’un échantillon de 17 200 personnes à travers l’Europe. Elle constate également un regain de la confiance des consommateurs.

Concernant les Millennials, cette génération qui a entre 18 et 35 ans, leurs réponses bousculent des idées reçues. Ainsi, pour 57 % de ces jeunes Européens qui ont toujours connu Internet, « aller dans un magasin représente un plaisir », dévoile Flavien Neuvy, responsable de l’Observatoire Cetelem. Ils ne sont que 24 % à estimer qu’il s’agit d’une corvée. Ce qu’ils apprécient, c’est, dans 82 % des cas, le fait de voir, de toucher ou d’expérimenter les produits. Mais aussi, plus surprenant…

...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité