Transport des vaccins anti Covid-19 : Koovea sur les rangs

Par |

Après trois années de recherche et développement, Koovea lance la commercialisation d’une solution qui simplifie le suivi de température de produits thermosensibles. Juste au moment où un vaccin contre le Covid-19 va devoir être transporté à – 80 degrés.

Par Hubert VIALATTE

C’est ce qui s’appelle tomber à pic, alors que le vaccin contre le virus Covid-19, mis au point par Pfizer et BioNtech, devrait inonder prochainement l’Europe. Créée en 2018, la start-up montpelliéraine Koovea a récemment lancé la commercialisation d’une solution garantissant le suivi de température du transport et du stockage des produits de santé et alimentaires. Koovea intègre à ses routeurs la technologie de connectivité par carte SIM. Cette solution, non filaire, permet une connexion en temps réel à une plateforme de supervision web, accessible depuis tout support. Une intelligence artificielle embarquée fait remonter les données. La solution, qui se déploie en moins de 5 minutes dans les caisses isothermes, les chambres froides, les frigos et à bord des camions, a déjà fait ses preuves.

« Nous travaillons depuis un an en Afrique avec l’ONG américaine The Mitchell Group, pour le suivi de température des vaccins contre Ebola, explique Adrien Content, président et fondateur de la start-up, qui emploie 12 salariés pour un chiffre d’affaires de 200 000 euros. Nous allons dupliquer notre modèle pour le vaccin contre le Covid-19. »

Une solution 100 % occitane

Pour vérifier que la température est respectée, une sonde, avec boîtier électronique connectée, sera posée à l’extérieur du contenu, et un capteur filaire à l’intérieur. Ce dispositif miniaturisé pourra suivre la température « de bout en bout du trajet du vaccin », insiste-t-il. « Pour le vaccin de Pfizer, on parle de – 80 degrés, température qui n’est à ce jour appliquée que pour une minorité de produits (biopsies, inséminations artificielles, certains prélèvements). Or, si un vaccin ne respecte pas le cahier des charges et subit des ruptures de la chaîne du froid, il sera dégradé. Ses effets secondaires peuvent même être accentués. S’assurer du respect des températures est donc un enjeu central qui attend toute la chaîne logistique. Avoir des super congélateurs, c’est bien beau, mais si le suivi de température est défaillant, les autorités feront prendre un risque aux populations. » Pour la fabrication de sa solution, Koovea fait intervenir des partenaires industriels situés en Aveyron (plasturgistes, cartes électroniques). La société cherche à lever environ 1 M€ pour accélérer sa croissance. Son CA prévisionnel 2021 cible 2 M€.

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité