Des régions, des spécialistes et des jeunes au sein de France Qualité

Par |
france-qualite-objectifs-demarche-qualite-progrès

Le bureau exécutif de France Qualité (AFQP) a mené une concertation début 2019 auprès des adhérents, partenaires, institutionnels et les résultats conduisent l’association à engager des réformes structurelles pour consolider et poursuivre cette croissance et mobiliser les parties prenantes. En deux ans, les objectifs ont été dépassés avec une augmentation de 23 % du nombre d’organisations adhérentes et l'engagement des différentes parties prenantes.

L’Association France Qualité Performance (AFQP), dite France Qualité, rassemble 1.850 acteurs, publics et privés, présents dans l’ensemble des régions du pays. Petites et moyennes entreprises, grands groupes, administrations, collectivités, mais aussi enseignants, experts, étudiants… Tous les adhérents de l’association contribuent au déploiement, au développement de la qualité – s’entendant comme le tronc commun des différentes démarches de progrès et de maîtrise des risques.

Pierre Girault, président de France Qualité, directeur qualité et coordination SMI d’Air France, indique : « En deux ans, tous les objectifs que nous nous étions fixés ont été largement atteints et dépassés et le contexte s’est radicalement amélioré. Nous avons souhaité réagir rapidement pour continuer à répondre aux attentes nouvelles de notre communauté : en fixant de nouveaux objectifs plus ambitieux et en modifiant notre gouvernance pour les atteindre. Par exemple, en incluant davantage les régions dans les instances de prise de décisions, en intégrant des experts pour booster notre développement, ou encore en faisant entrer la nouvelle génération au sein de l’organisation. Nous sommes ravis de l’enthousiasme des nouveaux membres et sommes impatients de nous attaquer ensemble à de nouvelles ambitions – capitalisant plus que jamais l’atout Qualité afin de renforcer la compétitivité du pays. » 

Pour accompagner cette évolution, et conformément au vote intervenu en assemblée générale le 11 avril, le conseil d’administration de France Qualité (lire notre article) s’ouvre en effet à de nouveaux entrants et devient un bureau exécutif élargi. Et le bureau exécutif lui-même, jusqu’ici de 12 membres et 2 invités permanents, passe à 18 membres et 1 invitée permanente. Cette gouvernance renouvelée fait la part belle aux régions, aux experts et aux jeunes.

Parmi les nouveaux membres : 

  • 6 référents nationaux : spécialistes reconnus de sujets tels que le numérique, l’univers du cosmétique, la santé, la fédération des acteurs dans les territoires… Ils ont pour mission de développer la présence de France Qualité dans ces secteurs d’activité ou sur de telles thématiques.
  • 3 représentants régionaux : ils représentent l’ensemble des présidents de structures régionales du réseau AFQP au sein-même du bureau exécutif, afin de conforter la cohésion et le partage entre le national et les régions et de faire encore davantage peser « l’avis du terrain » dans les décisions.
  • 1 lauréate du Prix Etudiant 2019 : elle a pour mission de promouvoir France Qualité auprès des jeunes à travers la création de partenariats et de nouveaux fonctionnements.
  • 4 nouveaux cadres dirigeants de grands groupes : L’Oréal, Groupe RATP, Laboratoires Pierre Fabre, Groupe Bouygues.

1. Dix objectifs sur la feuille de route 2019 / 2022

Politique, organisation et pilotage
1/ Une priorité : fédérer les acteurs politiques, institutionnels, économiques et sociaux – en région et au national – afin de consolider et partager des voies et moyens de progression des performances.
KPI* : augmentation du nombre de « tours de table » animés par une structure AFQP. 

2/ Identifier et démultiplier les meilleures pratiques de management global et de dynamique collective grâce au regain de la crédibilité française aux échelles européenne et internationale.
KPI : doublement sur la période de la quantité de meilleures pratiques démultipliées. 

Assise de l’association et maîtrise des risques
3/ Concrétiser la « nouvelle qualité » : au-delà des normes, mieux reconnaître et valoriser la customisation des méthodes et outils, la participation des personnels, la capitalisation du digital, la simplification et l’innovation au quotidien, la consolidation du management intégré et de la maîtrise des risques…
KPI : hausse de dix points de la proportion de « très bonne et& bonne perception » des démarches invoquées – mesurée en début et fin de période via un sondage du think tank Made in Qualité. 

4/ Renforcer la représentativité du réseau France Qualité en termes de secteurs d’activité publique et privée, auprès des start-up et des jeunes, au travers de la déclinaison de partenariats appropriés.
KPI : hausse de 20 % du nombre d’adhérents, de 30 % de celui des organismes publics et des jeunes. 

Mise en œuvre des orientations retenues
5/
Sur la base des résultats de Quali’bord, qui analyse les conditions-clés de compétitivité : impulser un mouvement et recommander des actions aux acteurs économiques et sociaux pour faire progresser la France.
KPI : aboutissement avéré de cinq actions. 

6/ Elargir encore l’offre de services du réseau AFQP, avec un dispositif adapté à chaque composante d’un Système de Management Intégré, d’une approche RSE globale, à l’image de REXCELYS, qui permet à de plus en plus de PME et PMI d’accéder aux démarches Qualité & Développement Durable et de générer du CA.
KPI : ajout d’un produit par an à la palette existante. 

Gestion du changement et de l’amélioration continue
7/ Faire entendre la voix de la communauté et pour cela valoriser le rôle du nouveau Leader Qualité. Faciliter la fertilisation croisée des expériences via la plateforme dédiée et les médias sociaux, conforter la place de la qualité dans les cursus d’enseignement.
KPI : hausse de 10 % par an du flux de trafic sur la plateforme dédiée.

8/ Toujours contribuer davantage à l’évolution de l’état de l’art, avec des publications, prises de position, promotions ciblées, propositions issues des travaux du think tank ou de l’apport des délégués ou référents nationaux, de partenaires ou chercheurs. Privilégier les sujets liés à l’expérience client, la qualité du travail, l’excellence opérationnelle, du traitement des enjeux de non-qualité, de la dimension économique.
KPI : expression d’au moins 6 prises de position d’ici à 2021. 

Formation, communication, sensibilisation
9/
Développer quantitativement et moderniser qualitativement la diffusion des communications relatives aux démarches de progrès permanent, à l’« atout qualité ».
KPI : hausse annuelle de 10 % du nombre d’événements organisés d’une part (base = 300 en 2018), de visites sur le site d’autre part (300.000). Hausse de 50 % sur la période du nombre d’abonnés aux comptes France Qualité sur les réseaux sociaux. 

10/ Ancrer les Prix Régionaux et Nationaux au sein des « prix qui comptent » au niveau national (pour le collectif), et faire connaître le Trophée Leader Qualité France (au niveau individuel).
KPI : remise d’un Trophée Leader Qualité France par an, validation d’au moins 210 dossiers de candidature tous prix confondus en 2022 (150 en 2019). 

2. Nouvelle gouvernance de France Qualité

Bureau Exécutif National : 

  • Pierre Girault, président, directeur qualité et coordination SMI d’Air France
  • Patrick Mongillon, vice-président, porte-parole national, pilote du Think Tank Made in Qualité, directeur associé du cabinet AQM Conseil ;
  • Vincent Gillet, trésorier national, porte-parole national, secrétaire général adjoint du Groupe AFNOR ;
  • Marc Bazinet, délégué général aux Prix, porte-parole national ;
  • Thomas Lejeune, secrétaire général, porte-parole national, responsable qualité Client d’Air France ;
  • Marielle Roux, déléguée nationale excellence opérationnelle et Projets, direction des achats du Groupe La Poste ;
  • Jacques Matillon, directeur général de bureau Veritas Certification ;
  • Bruno Coqueblin, directeur assurance qualité corporate de L’Oréal ;
  • Nicolas Forcade, référent national cosmétique, directeur commercial Europe chez Veeva ;
  • David Franger Riteau, directeur système management qualité des Laboratoires Pierre Fabre ;
  • Frédéric Blamoutier, directeur qualité corporate, Groupe RATP ;
  • Anthony Benhamou, économiste et enseignant à Sciences Po Paris ;
  • Bernard Bousaada, prix France et des Bonnes Pratiques ;
  • Michel Cam, prix Etudiants et place de la Qualité dans les cursus d’enseignement ;
  • Marion Louail, coordination nouvelles générations, Groupe Safran.

+ Représentants des présidents des structures régionales :

  • Agnès Deldicque (Hauts-de-France)
  • Thierry Pelegrin (Occitanie) ; ;
  • Olivier Constant pour Henri Nigay et Thierry Thomas (Auvergne-Rhône-Alpes).

+ Invitée permanente : Lise Harribey, Community Manager.

Conseil d’Administration = Bureau Exécutif Elargi, il comprend tous les membres du Bureau Exécutif National ainsi que :
Délégués ou Référents : 

  • Xavier Quérat-Hément, délégué national transformation et innovation managériale, direction de l’Audit du Groupe La Poste ;
  • Fabrice Bonnifet, référent Excellence Opérationnelle du MEDEF, directeur développement durable & qualité sécurité environnement du Groupe Bouygues ;
  • Gérard Capelli, référent national RSE-REXCELYS, consultant ;
  • Michel Galipeau, secrétaire général du Club de l’IRIS ;
  • Martial Godard, référent activités Ile-de-France ;
  • Gilbert Mounier, référent national santé, président de la Fédération Française des Associations en Qualité Sécurité en Santé ;
  • Erick Perruche, référent national Fédération des acteurs dans les territoires, conseiller du Commerce Extérieur ;
  • Bruno Viallefont, référent national numérique, chargé du Marketing des communautés chez Visiativ.

Présidents de structures régionales : 

  • Bourgogne-Franche-Comté : Corinne Strauss
  • Bretagne : Jean-Marc Briand
  • Grand Est : Jean-Patrick Schweitzer
  • Normandie : Xavier Rozé ou son délégataire Alban Eraclas
  • Nouvelle Aquitaine : Vanessa Marcet ou Laurent Niel
  • Pays de la Loire : Claire Camps
  • Provence-Alpes-Côte-d’Azur : Didier Nadau.

*KPI est un acronyme pour Key Performance Indicator. Les KPI ou ICP (indicateurs clés de performance) peuvent être utilisés, entre autres, dans les domaines du management, du marketing et de la publicité ou de l’analyse d’audience d’un site web. Ils sont utilisés pour déterminer les facteurs pris en compte pour mesurer l’efficacité globale d’un dispositif commercial ou marketing ou celle d’une campagne ou action particulière. Ils peuvent donc être utilisés de manière ponctuelle pour une campagne ou de façon permanente pour mesurer les résultats d’un dispositif (site e-commerce, magasin, community management, centre de relations clients). Il existe plusieurs centaines de KPI utilisables dans le cadre de l’activité commerciale et marketing.


 

 

 

 

 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité