Dessine-moi un robot

Par |

De plus en plus, ils entrent dans notre quotidien. Mais qui sont -ils ? Comment fonctionnent-ils, et comment transforment-ils notre vie ? La Cité des sciences et de l’Industrie consacre une exposition permanente aux robots.

A Vienne, un automate joueur d’échecs, habillé d’une cape et d’un turban, trônant derrière un meuble d’érable, fascinait les foules en affrontant des adversaires humains, à la fin du XVIIIe siècle… Las, il s’agissait d’un canular ! Dissimulé dans un compartiment secret du meuble, une main manipulait celles du mannequin durant la partie. Aujourd’hui, toutefois, loin d’être une farce, les robots sont devenus une réalité massive. A Paris, la Cité des sciences et de l’industrie, en partenariat avec le CNRS, Centre national de la recherche scientifique, et l’Inria, Institut national de recherche dédié aux sciences du numérique, leur consacre une exposition très dense. Conçue pour un public familial, elle aborde de manière pédagogique l’histoire, les attributs des robots et la manière dont ils fonctionnent. L’exposition illustre aussi la façon dont ils sont utilisés aujourd’hui. Et les usages de demain, peut-être… Le parcours s’articule autour d’une vingtaine de robots, dont certains interactifs, ce qui permet d’appréhender des réalités de manière très tangible. C’est le cas, par exemple, dans l’espace de l’exposition consacré à la définition même du robot. Celui-ci est une machine capable de s’adapter et d’interagir avec son environnement de façon plus ou moins autonome. Pour ce, il est doté de trois attributs. Les capteurs, organes sensoriels artificiels, lui servent à percevoir son milieu ; les programmes, – logiciels – analysent ces données et décident des actions. Et enfin, les préhenseurs sont conçus pour saisir et manipuler des objets. Dans cette partie de l’exposition, les visiteurs sont invités à manipuler ces différents attributs. Par exemple, derrière une vitrine, tournoient quelques robots aspirateurs : le visiteur peut modifier les programmes qui les guident et observer l’évolution de leur comportement. Il peut aussi toucher du doigt comment fonctionne un capteur. En exerçant une pression avec la main sur un « capteur de force », qui mesure l’intensité de...

Article réservé aux abonnés

Édition papier et numérique pour 48 € par an

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité