Une alimentation pour qui et quel type d’alimentation ?

Par |

Dans la recherche d’une agriculture numérique performante, la clé de la consommation apparaît essentielle. Le point sur les attentes des Français en matière d’alimentation et de points de vente…

Le Premier ministre Edouard Philippe vient d’annoncer, les priorités du Grand Plan d’Investissements de 50 milliards d’euros. Dont « la stimulation de la montée en gamme des filières agricoles ». L’agroindustrie et la grande distribution doivent, pour leur part, faire face et anticiper la mutation en cours des comportements en matière d’achats alimentaires. Le bio investit de plus en plus les rayons des hyper et des supermarchés. Et les marchés traditionnels et les circuits courts sont de plus en plus sollicités par les consommateurs.

Un budget alimentation variable

Dans son Sofinscope (baromètre de la consommation et du quotidien) de mars 2017, Sofinco note que les Français consacrent en moyenne 385 euros par mois à se nourrir. Les différences de budget allant parfois du simple au double. Elles apparaissent toutefois en fonction des revenus des personnes interrogées (Voir graphe 1).

 

Vers une mutation de la consommation alimentaire ?

La part de l’alimentation dans le budget des ménages français tend à fondre. Selon une étude de l’Insee (2015), l’alimentation a représenté, en 2014, 20,4 % des dépenses de consommation des Français contre 34,6 % en 1960. Le site ConsoGlobe (consommer mieux, vivre mieux) note que les Français mangent mieux et cuisinent davantage. Alors que les ventes de plats cuisinés s’effondrent, les légumes sont de nouveau plébiscités. 32 % des sondés indiquent manger moins de viande qu’il y a deux ans. Et 27 % boivent moins de lait.

Le prix d’abord

Même si les hyper et les supermarchés restent le lieu privilégié pour les achats alimentaires (Voir graphe 3), les circuits courts et la vente directe – dont les marchés traditionnels – rencontrent un véritable plébiscite. Toutefois, Sofinco relève que le premier critère de choix pour l’alimentaire reste le prix (Voir graphe 2).

(DC)

Plus d’infos sur https://www.sofinscope.sofinco.fr/

 

 A lire aussi sur ce site




 

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.