Appel à candidatures pour le Prix de l’Entrepreneur de l’Année région Grand Sud

Par |
prix-entrepreneur-annee-EY-grand-sud

Les inscriptions pour l’édition 2018 du Prix de l’Entrepreneur de l’Année, dans la région Grand Sud (Nouvelle Aquitaine et Occitanie), sont ouvertes. Les dirigeants de PME/ETI et start-up peuvent concourir à ce prix porté par EY, en déposant un dossier en ligne jusqu’au 18 mai 2018.

Le Prix de l’Entrepreneur de l’Année met à l’honneur depuis plus de vingt-six ans des femmes et des hommes créateurs de richesse et d’emplois en France. En 2017, 343 entrepreneurs, toutes catégories confondues, ont participé à ce programme. Ces candidats représentent plus de 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires global, 21 000 salariés et 803 millions d’euros levés par les start-up. Au cours de cet événement, 9 prix sont remis aux dirigeants lauréats. Les prix de la catégorie Entrepreneur de l’Année sont : Entrepreneur de l’année, Vision stratégique, Entreprise globale et Entreprise familiale. Les prix de la catégorie Start-Up de l’Année sont : Start-up de l’année, Stratégie disruptive, Born Global et Public.  Enfin, un prix d’honneur Engagement sociétal est décerné.

Les Prix seront remis courant septembre dans 7 grandes régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Est, Île-de-France, Nord de France, Ouest, Sud-Est et Grand Sud (Nouvelle Aquitaine et Occitanie). Les lauréats distingués dans chacune des régions concourront ensuite pour la cérémonie nationale, qui se tiendra en octobre 2018 à Paris. Ce prix est organisé par EY, un des leaders mondiaux de l’audit, du conseil, de la fiscalité et du droit, et des transactions.

Les critères de sélection pour la catégorie Entrepreneur de l’année

Pour participer aux Prix de la catégorie Entrepreneur de l’Année, les entreprises doivent figurer au « Top 150 », palmarès annuel des entreprises françaises les plus performantes, publié par le magazine L’Express. Elles doivent également répondre aux critères suivants :
– l’entrepreneur doit être dirigeant de l’entreprise depuis au moins trois ans et être actionnaire à hauteur de 10 % au minimum (directement ou indirectement) ;
– le capital de l’entreprise ne doit par ailleurs pas être détenu à plus de 50 % par un groupe, à l’exception des sociétés sous LBO ;
– l’entreprise doit avoir une croissance minimale cumulée sur trois ans de 10 % ;
– et une rentabilité* d’au moins 3 % sur le dernier exercice (* Résultat courant avant impôt).

Les critères de sélection pour la catégorie Start-up de l’année

Cette catégorie s’adresse à tout dirigeant :
–  actionnaire à hauteur de 10 % minimum ;
–  dont le capital de l’entreprise n’est pas détenu à plus de 50 % par un groupe ;
– dont l’entreprise existe depuis moins de dix ans ;
– qui a réalisé un chiffre d’affaires d’au moins 1,5 M€ sur le dernier exercice, ou qui a levé des fonds pour le même montant depuis la création.

A partir de cette sélection, les experts d’EY analysent les parcours des chefs d’entreprise, leurs choix stratégiques, les données financières et les perspectives de croissance afin de constituer leur dossier de participation.

Après la clôture des inscriptions, les dossiers seront analysés par les jurys régionaux puis par le jury national pour les lauréats nationaux. Pour déposer votre candidature, rendez vous ici.


Pour rappel, en 2017, les 9 lauréats Grand Sud étaient :

– Le Prix de l’Entrepreneur de l’Année a été décerné à Sébastien Matty : GA Smart Building (31-Haute-Garonne)

– Le Prix de la Vision Stratégique a été octroyé à Philippe Rivière : SEPTEO (34-Hérault)

–  Le Prix de l’Entreprise Globale a été attribué à Philippe Boy : 3C Metal (64-Pyrénées-Atlantiques)

–  Le Prix de l’Entreprise Familiale a été décerné à Emmanuel Merin : Forge Adour (64-Pyrénées-Atlantiques)

– Le Prix de l’Engagement Sociétal a été remis à Mathieu Poupon : GREENBURO (31-Haute-Garonne)

–  Le Prix de la Start-Up de l’Année a été décerné à Arnaud Mascarell : FINEHEART (33-Gironde)

– Le Prix de la Stratégie Disruptive a été attribué à Josselin Bequet, Yann Bruner, Matthieu Claybrough et Alban Deruaz-Pepin : DONECLE (31-Haute-Garonne)

– Le Prix Born Global a été remis à Frédéric Salles : MATOOMA (34-Hérault)

– Le Prix du Public a été décerné à Mamadou Diouf : SENSDIGITAL (34-Hérault)

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité