Banque de France : les tendances de l’économie en Occitanie (T3-2018)

Par |
economie-euro

La conjoncture de rentrée en Occitanie est toujours bien orientée mais des disparités apparaissent dans certains secteurs.

La conjoncture en Occitanie

Les tendances par secteur (T3-2018)

  • L’activité industrielle a été bien orientée dans la plupart des secteurs. La production devrait s’accélérer en cette fin d’année 2018. Les effectifs salariés sont stables ; l’intérim est toujours privilégié pour faire face au regain d’activité. Les problèmes de recrutement subsistent pour certaines qualifications. Les prévisions font état d’une activité soutenue dans de nombreux secteurs. De nouvelles embauches sont annoncées.
  • Secteur fabrication de denrées alimentaires et de boissons : après un mois d’août en retrait, la production s’est stabilisée mais de manière contrastée. Les commandes sont inchangées mais les carnets sont jugés insuffisants, les stocks apparaissent adaptés à la demande pour la période, les prix des matières ont encore évolué à la hausse alors que les prix des produits finis demeurent stables depuis plusieurs mois.  Les effectifs restent sur les mêmes niveaux.  Les prévisions devraient être meilleures dans les semaines à venir.
  •  Pour le secteur équipements électriques électroniques, informatiques et autres machines, l’activité a été stable dans la plupart des branches, après un mois d’août dynamique.  La demande sur le marché français a permis de compenser la légère baisse des commandes étrangère. Les carnets sont toujours considérés comme consistants. Les stocks sont jugés satisfaisants et la production devrait être en hausse dans les semaines à venir.
  • Matériels de transport : dans l’ensemble, la production a stagné mais les situations ont fortement varié d’une branche à l’autre. Les carnets de commandes ont une bonne consistance. La fin de l’année devrait connaître une nouvelle croissance de l’activité.
  •  Autres produits industriels : Textiles, habillement, cuir et chaussure – Industrie chimique – Produits en caoutchouc, plastique et autres produits non métalliques – Métallurgie et produits métalliques – Bois, papier et imprimerie. L’activité a fortement progressé grâce aux contributions très positives des branches bois, caoutchouc et autres industries manufacturières. Les commandes se sont également développées, tant sur le marché intérieur qu’à l’export. Les carnets demeurent consistants dans la quasi-totalité des branches. Les prévisions tablent sur une nouvelle hausse, plus modérée, des productions.
  • Services marchands : l’activité globale a très légèrement progressé. Les prix sont toujours stables. Les effectifs sont inchangés et les prévisions misent sur une stabilité des courants d’affaires.
  • Bâtiment et Travaux Publics : Le troisième trimestre a été particulièrement dynamique mais les disparités territoriales subsistent. Les carnets de commandes sont bien étoffés. Les effectifs ont peu varié. Les prévisions d’activité à court terme sont toujours bien orientées malgré quelques interrogations pour 2019.

Selon l’étude de la Banque de France, la production industrielle a augmenté. Les carnets de commandes se sont consolidés. Les prévisions font état d’une nouvelle hausse de l’activité.  Les courants d’affaires des services marchands ont faiblement progressé. Les prévisions d’activité sont à la stabilité.

L’indicateur du climat des affaires de l’industrie en Occitanie dans l’industrie et les Services marchands :

  
 


Sources

Banque de France  

Enquête complète disponible sur ce lien


À lire également

La conjoncture fin 2017

Conjoncture en août 2018

Commentaires

Vous devez être abonné pour commenter.

Abonnement newsletter

L’actualité juridique et économique de l’Hérault toutes les semaines dans votre boite mail.

En renseignant votre adresse email, vous accepter de recevoir nos derniers articles par email et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité